Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Etes-vous satisfait de vos avantages extra-légaux?

En matière de rémunération globale, chaque travailleur a des attentes bien particulières. Malheureusement la réalité ne correspond pas toujours a ses souhaits ni à ses besoins.
©Caroline Sury

(mon argent) – Êtes-vous globalement satisfait de votre rémunération? Cette question posée dans le cadre d’une étude menée par Randstad récolte la note moyenne de 6,4 sur 10. Autrement dit, 6 salariés belges sur 10 sont globalement satisfaits de leur rémunération (salaire plus avantages éventuels comme les chèques-repas ou l’assurance de groupe). La note serait sans doute plus élevée si ces mêmes salariés bénéficiaient des avantages extra-légaux qu’ils jugent les plus importants. En effet, ils ne correspondraient pas toujours aux souhaits réels des travailleurs.

Top 5 des souhaits

Randstad a soumis aux répondants de l’étude, une liste comprenant l’ensemble des avantages disponibles. Les salariés devaient en sélectionner 5.L’avantage le plus plébiscité est l’assurance de groupe/pension qui remporte 61% des suffrages. "Ce point arrive même en première place pour un quart d’entre eux", renchérit Randstad. Il est suivi de très près par l’assurance hospitalisation et ses 60% de votes. Viennent ensuite respectivement les chèques-repas (52%), le remboursement de frais (42%) et enfin, la voiture de société avec 40% des voix. Néanmoins, "elle prend la première place pour un cinquième des salariés".

Priorités contre réalité

Au regard du tableau ci-dessous, il est clair que les souhaits des travailleurs ne sont pas rencontrés dans tous les cas. "La moitié des personnes interrogées seulement bénéficie concrètement d’une assurance de groupe/pension complémentaire. Et un cinquième a droit à la voiture tant convoitée. Pour les chèques-repas et l’assurance hospitalisation, les souhaits et la réalité sont à l’unisson. Les GSM, l’internet privé et l’ordinateur portable sont proportionnellement plus attribués qu’ils ne sont considérés comme prioritaires", explique Randstad. En effet, aux yeux de bon nombre de salariés, de tels avantages sont nettement plus assimilés à des outils de travail indispensables.

Source: "Les ressources humaines en Belgique 2010: expérience et attentes des salariés" par Randstad

Pas tous égaux ?

Outre la subsistance d’une variation toujours aussi grande entre le statut d’ouvrier et d’employé, Randstad constate d’autres disparités dans l’attribution de ces avantages selon les différents groupes de personnes interrogées :

  • De manière générale, les femmes ont proportionnellement moins d’avantages extra-légaux que les hommes. Une explication avancée est l’importance accordée à l’équilibre entre le travail et la vie privée. "Les arrangements qui permettent de mieux préserver cet équilibre sont plus appréciés par les femmes qui s’efforcent plus énergiquement de les obtenir. En échange, elles sont donc prêtes à lâcher du lest par rapport à la rémunération. C’est une partie de l’explication de l’écart salarial entre hommes et femmes". Lire aussi: Pourquoi le sexe détermine votre salaire?
  • Plus les salariés sont âgés, plus ils souhaitent obtenir une assurance groupe/pension complémentaire. "Cela paraît logique. Ce qui l’est moins, c’est que le fossé entre ce souhait et la réalité augmente avec les années. Ainsi, pour 56% des salariés âgés de 26 à 30 ans, une assurance de groupe/pension complémentaire fait partie du top 5. Et ils sont 56% aussi à y avoir droit. Chez les travailleurs de plus de 50 ans, 42% placent cet avantage en tête et 72% le mettent dans leur top 5 alors qu’ils ne sont que 44% à en bénéficier". Lire par ailleurs: "Primes pour les + de 50 ans qui choississent un travail moins lourd"
  • Malgré la crise, les employés du secteur financier sont nettement plus choyés. En effet, 85% de ces travailleurs affirment avoir droit à une assurance de groupe/pension complémentaire, contre 50% en moyenne. Ils sont même 59% à recevoir des bonus contre 28% en moyenne.
  • Enfin, contrairement aux petites entreprises, les grandes sont davantage en mesure d’offrir de nombreux avantages à leurs employés tandis que les sociétés internationales enregistrent de meilleurs scores que les sociétés belges dans tous les domaines.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés