Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Quel salaire peut se verser un indépendant?

Les indépendants n’ont pas de salaire minimum. A la fin du mois, le revenu que vous pourrez verser sur votre compte en banque dépendra de plusieurs facteurs.
©shutterstock

Si vous exercez votre activité en tant qu'indépendant en personne physique (entreprise individuelle), le calcul est relativement simple puisque votre revenu dépend uniquement de votre chiffre d’affaire annuel auquel on soustrait les cotisations sociales, les impôts ainsi que les charges.

Dans le scénario où vous êtes dirigeant de votre société, vous devez être attentif à plusieurs aspects concernant votre rémunération.

1/ Optimisation fiscale

Vous pouvez décider de votre propre salaire. Il n’y a pas non plus de seuil minimal ou maximal concernant le montant que vous allez vous verser comme rémunération. « Cependant, plus le montant sera élevé, plus vous devrez payez d’impôts et de cotisations sociales, explique Jasper Lambrichts du groupe de services RH Liantis. Il est donc recommandé de combiner votre salaire intelligemment avec des formes alternatives de rémunération, telles que des avantages extralégaux et un engagement individuel de pension (EIP) ou une pension libre complémentaire pour indépendants (PLCI) ».

2/ Seuil des 45.000 euros

Les plus petites sociétés bénéficient d’un avantage particulier. Sous certaines conditions, elles peuvent être imposées à un taux plus avantageux. "Sur la première tranche de 100.000 euros, votre société ne paie que 20% d’impôt". Cet avantage fiscal n’est possible qu’à la condition qu’au moins un dirigeant de l’entreprise soit rémunéré à hauteur de minimum 45.000 euros brut par an. "Deux exceptions à la règle existent", ajoute Jasper Lambrichts : "votre société à moins de quatre ans et votre rémunération brute en tant que dirigeant d’entreprise est au moins égale au bénéfice de la société".

748,11
euros
Si vous êtes indépendant à titre principal, vos cotisations pour la sécruité sociale s'élèvent à 748,11 euros par trimestre pour l'année 2021.

"Si la rémunération ne dépasse pas les 45.000 euros bruts par an, vous serez imposé à 25%" poursuit-il.

3/ D'autres manières de gonfler votre revenu

En tant que dirigeant d’entreprise, d’autres formules existent pour compléter votre revenu. C’est le cas des avantages en nature, des revenus différés ou encore des dividendes.

Avantages en nature

Ce sont par exemple les frais liés à votre voiture ou à votre téléphone. Ils peuvent être pris en charge par votre société ce qui a pour conséquence positive que "votre bénéfice d’exploitation imposable diminue et que le revenu net qu’il vous reste ensuite est plus élevé", explique Jasper Lambrichts.

Revenus différés et dividendes

Ce sont les sommes d’argent que votre société verse à votre nom et qui peuvent être sollicités à l’avenir comme une pension par exemple. Ces revenus différés ont l’avantage d’être imposés à un taux plus faible que votre revenu. Vous pouvez également transformer une partie de vos bénéfices en dividendes. Cette formule est une bonne alternative puisque les dividendes sont moins taxés.

"Lors de la détermination de votre salaire, tenez compte des frais fixes liés à une activité indépendante. Par exemple, en tant qu’indépendant à titre principal, vous devez toujours payer un montant minimum de cotisations de sécurité sociale. En 2021, cela représente 748,11 euros par trimestre. Vous devez payer cette contribution même si vous n'avez pas de revenus", conclut Jasper Lambrichts.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés