Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

La génération X (35-55 ans) est la moins satisfaite de son salaire

Le cabinet spécialisé en recrutement Robert Half a sondé les employés belges en septembre dernier ou du moins, 1.000 d’entre-eux. Il en ressort que 83% des salariés se déclarent satisfaits de leur salaire. Un taux qui chute un brin (78%) lorsque l’on aborde les avantages extralégaux et baisse significativement (57%) pour les bonus et autres primes.
Publicité
©Photo News

"Après tout, pourquoi pas?", vous êtes-vous déjà peut-être demandé. La fin de l’année approche et, avec le saut d’index imposé par le gouvernement, votre salaire ne grimpera pas, cette fois, de ces 2% plutôt inattendus et donc bienvenus. Bref, si ça se trouve, vous avez tenté de décrocher une augmentation salariale.

Que l’opération soit couronnée, ou non, de succès, vous serez peut-être surpris d’apprendre que la majorité des employés belges sont satisfaits de leur salaire. Ce n’est pas nous qui le disons, mais le cabinet spécialisé en recrutement Robert Half, qui a sondé en septembre 1.000 employés (dont 800 travaillant à plein-temps et 200 à temps partiel). Voici ce qui en ressort.

Salaire

©iStock

Plutôt satisfait de son salaire, l’employé belge, disions-nous. Jugez plutôt: 83% d’entre eux le sont, dont 21% de "très satisfaits", chiffre le sondage en question. Un score qui varie selon les critères appliqués. Satisfaits, les Flamands le sont un brin plus que les Bruxellois et les Wallons (voir infographie ci-dessus).

L’âge joue également, puisque la génération du baby-boom (les plus de 55 ans, schématise-t-on chez Robert Half) s’estime mieux lotie que la génération Y (18-34 ans) et, surtout, que la génération X (35-55 ans). Plus étonnant, sans doute: les temps partiels ont plus le sourire (89%) que les plein-temps (82%). Sachez enfin que le sexe ne semble pas déterminant, les femmes (84%) ne devançant que de peu les hommes (82%).

"Les avantages qui contribuent à l’équilibre entre vie privée et professionnelle gagnent en popularité."
Frédérique Bruggeman
Managing director Robert Half

Avantages extra-légaux

 Les tendances du sondage sont nettes. Les employés sont davantage convaincus par leur salaire (83%) que par leurs avantages extralégaux (78%), qui eux-mêmes leur plaisent plus que leurs bonus (57%). Et pour ces trois composantes du package salarial, le jugement des différentes générations ne varie pas: les plus de 55 ans sont, de loin, les plus satisfaits, suivis par les 18-34 ans, tandis que les 35-55 ans ferment la marche.

©Caroline Sury

Le podium des avantages les plus prisés par les employés belges, s’il n’est pas révolutionnaire, contient tout de même une surprise. La sacro-sainte voiture de société (ou le remboursement des frais de voiture) n’arrive qu’en septième position, avec 26% des votes, et ne fait partie du "top 5" d’aucune génération. "Les avantages qui contribuent à l’équilibre entre vie privée et professionnelle, comme le télétravail et les horaires flexibles, gagnent en popularité", souligne Frédérique Bruggeman, managing director de Robert Half Belux.

Bonus

Les chiffres sont nets: bonus et autres primes sont l’élément qui convainc le moins (57%) les employés belges, peu importe leur âge, leur sexe ou leur région.

Mobilité professionnelle

Autre enseignement à tirer de ce sondage signé Robert Half: 68% des employés pourraient se mettre à la recherche d’un nouvel emploi au cours de l’année qui vient – une envie de mobilité qui est plus marquée pour la génération Y (78%) que pour la génération X (61%) ou les baby-boomers (64%).

©MEDIAFIN

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés