Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Le saut d'index, ça change quoi à votre salaire?

La Chambre se penche à nouveau sur le saut d’index cette semaine. Le projet de loi devrait être adopté dans les prochains jours. La mesure n’entrera en vigueur que le jour de la publication de la loi au Moniteur. Quel sera son impact sur les salaires?
©ANP XTRA

Le saut d’index bloque l’adaptation automatique des salaires au coût de la vie. L’objectif est d’appliquer un saut d’index de 2% à tous les salaires, traitements, dotations, primes et allocations.

Cela signifie-t-il que tous les salaires seront bloqués jusqu’à ce que l’index ait augmenté de 2% ? Ce n’est pas aussi simple. " Le gouvernement ne touche pas au mécanisme comme tel, mais à l’indice sous-jacent ", explique Geert Vermeir, spécialiste en ressources humaines chez SD-Worx. " L’indexation des salaires n’est pas supprimée, mais les indexations seront inférieures à ce qui se fait habituellement, voire même dans certains cas de 0%. Le saut d’index ne provoque donc pas un blocage des salaires. "

Pour indexer les salaires, on se base sur l’indice santé lissé. Le mot " santé " se réfère au fait que l’indice exclut certains produits " malsains " comme l’alcool, le tabac et les carburants (à l’exception du LPG), tandis que " lissé " signifie que l’on travaille avec un indice moyen sur quatre mois. Pour réaliser un saut d’index de 2%, l’indice santé lissé doit être temporairement bloqué. Si le saut d’index démarre fin mai, ce sera l’indice du mois d’avril 2015 qui servira de référence.

A ce moment-là, on fixera un indice de référence correspondant à l’indice santé lissé, moins 2%. Les mois suivants, cet indice suivra l’évolution des prix. Ce n’est que lorsque l’indice de référence atteindra à nouveau celui d’avril 2015 que le blocage prendra fin.

L’impact réel d’un saut d’index sur les salaires diffère d’un secteur à l’autre. Les secteurs appliquent différents mécanismes d’indexation, qui se basent sur d’autres formules et indices sous-jacents. " Certains travailleurs verront encore leur salaire indexé, mais l’augmentation sera moindre qu’habituellement ", explique Vermeir.

Dans certains secteurs, l’indexation n’a pas lieu à date fixe, mais lorsque l’index dépasse un certain niveau, appelé " indice pivot ". Les salaires augmentent alors d’un pourcentage fixe, comme par exemple 0,5, 1 ou 2%. Ce système est comparable à celui des traitements des fonctionnaires et des allocations sociales.

Blocage

Avec le blocage de l’indice santé lissé, les salaires dans ces secteurs ne seront plus indexés pendant toute cette période. L’indexation ne reprendra qu’à l’issue de la période de blocage. " Mais à ce moment-là, il faudra encore attendre que l’indice pivot suivant du secteur soit dépassé ", poursuit Geert Vermeir.

Dans d’autres secteurs, l’indexation a lieu à échéance fixe : mensuellement, bimensuellement, trimestriellement, semestriellement ou annuellement.

Pour les secteurs qui indexent les salaires sur base mensuelle, l’effet du saut d’index se fera sentir dès l’introduction de la mesure. " Pour ceux qui adaptent leurs salaires à d’autres échéances, il pourra encore y avoir une indexation partielle, donc inférieure à ce qu’elle aurait été en temps normal ", explique Vermeir. " Ce sera notamment le cas pour les 400.000 employés dont les salaires sont indexés chaque année en janvier. Selon les prévisions, on s’attendait à une indexation de 0,9% le 1er janvier 2016, mais à cause du saut d’index, elle n’aura pas lieu. "

Il est important de souligner qu’il ne pourra y avoir de baisse nominale des salaires pendant la période de blocage. En d’autres mots, les indexations à la baisse ne seront pas autorisées.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés