Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les 10 plus gros parachutes dorés

Suite aux lourdes pertes subies par un groupe ou à des erreurs de management, il arrive à certains patrons d'être mis à la porte... à coups de millions d’euros. Tony Hayward de BP devrait, dans une moindre mesure, suivre cette voie.

(mon argent/afp) - Le dirigeant du groupe pétrolier britannique BP, Tony Hayward, très critiqué pour sa gestion de la marée noire dans le golfe du Mexique, cèdera sa place en octobre à l'Américain Bob Dudley. Dans le même temps, la compagnie a annoncé une perte de 16,9 milliards de dollars au deuxième trimestre, soit la plus grosse perte trimestrielle de l'histoire des entreprises britanniques, à cause de provisions constituées pour faire face au coût de la marée noire. Ce coût prévoit-il les indemnités de départ de Tony Hayward?

Combien touchera Hayward?

Tony Hayward ou
"Tony la Gaffe"?
Lire notre blog

Si son sort est désormais scellé, seul le détail de ses indemnités semble encore faire débat. En principe, Hayward pourrait toucher un an de salaire (hors bonus), soit environ un million de livres (1,2 million d'euros), ainsi que les droits à la retraite accumulés en cours de carrière (10,8 millions de livres), permettant un versement annuel de 584.000 livres à partir de 60 ans.

Cependant, les statuts de BP précisent que ces indemnités de départ peuvent être réduites "quand c'est approprié". Les discussions pourraient donc porter sur ce point: les circonstances plaident pour une réduction des indemnités de départ, mais M. Hayward, 53 ans, serait décidé à voir reconnaître au contraire ses 28 ans de services au sein de BP, impeccables jusqu'à la catastrophe de la marée noire. Affaire à suivre donc …

Top 10 des parachutes dorés

Les parachutes dorés en Belgique

Au mois de février de cette année, la Belgique a adopté une loi visant a encadré les parachutes dorés dans le secteur bancaire et financier. Il précise que:

  • les indemnités de rupture ne pourront plus dépasser 12 mois ou, moyennant dérogation, 18 mois;
  • les bonus seront encadrés et échelonnés sur trois ans. Seule la moitié de la rémunération variable pourra encore être liée aux résultats du dernier exercice. L'autre moitié devra être étalée sur les deux années suivantes;
  • les administrateurs indépendants ne peuvent pas recevoir de bonus variables liés aux résultats de l'entreprise sauf exception votée par l'assemblée générale.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés