Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Pouvez-vous réduire votre temps de travail grâce au crédit-temps?

En 2008, près de 118.000 travailleurs âgés de plus de 50 ans ont réduit leur temps de travail. L'immense majorité d'entre eux ont opté pour un crédit-temps ou une interruption de carrière partielle. Comment fonctionnent ces formules et à quoi avez-vous droit?

(mon argent/l'écho) - D'après les statistiques de l'Onem, entre 2003 et 2008, le nombre de personnes aménageant leur fin de carrière a été quasiment doublé ! La hausse est de 8 % entre 2007 et 2008. Les 50 + représentent presque 60 % des personnes en interruption de carrière ou en crédit temps. Le succès du crédit temps et de l'interruption de carrière représente un coût énorme: 400 millions d'euros en 2008, uniquement pour les travailleurs de plus de 50 ans, contre 217 millions en 2003. Tous travailleurs confondus, la facture des différentes réductions du temps de travail s'élève à 700 millions pour l'État.

Mais en quoi consiste le crédit-temps? Pouvez-vous en profiter? Et quel est son impact sur votre pension?

Crédit-temps?

Sous certaines conditions, un salarié employé dans le secteur privé a droit au crédit-temps. Si vous optez pour un crédit-temps complet, vous arrêtez temporairement de travailler.

Compensation de la perte salariale

Si vous utilisez la formule du crédit-temps, vous pouvez bénéficier d’une allocation qui vous est payée mensuellement par l’Office national de l’Emploi (ONEM). Si vous travaillez dans le secteur privé, l'allocation nette pour une crédit-temps complet s'élèvera à 399,38 euros (moins de 5 ans d'ancienneté) ou 532,50 euros (5 ans d'ancienneté ou plus). Même si vous optez pour un crédit-temps à mi-temps, vous aurez droit à une allocation. Celle-ci varie selon la formule choisie, votre âge, votre situation familiale (cohabitant, enfants à charge,...) ainsi que le secteur (public, privé) dans lequel vous travaillez. Vous trouverez un aperçu des diverses allocations sur le site web de l'ONEM.

Avec un crédit-temps partiel, vous pouvez continuer à travailler à mi-temps, ou à 4/5.

Que devient votre pension?

"Au contraire d'une année sabbatique ou du travail à temps partiel, le crédit-temps n'a généralement aucune conséquence pour votre pension. Certaines périodes sont gratuitement et automatiquement assimilées à des périodes de travail dans le calcul votre pension", précise Ilse De Beule, conseillère au département Estimation & Attribution central de l'Office National des Pensions. A condition cependant que vous perceviez une allocation de l'Onem pendant votre crédit-temps. Si vous n'avez pas droit à une allocation, vous ne vous constituez aucun droit de pension.

La durée de la période assimilée à une période prestée dépend de la formule choisie.

  • Crédit temps complet
    Si vous arrêtez totalement de travailler pendant une période donnée, celle-ci est assimilée gratuitement à une période prestée pendant au maximum trois ans. Ce plafond est absolu. Ainsi, si vous pouvez prendre cinq années de crédit-temps au sein de votre entreprise, vous ne constituerez pas de pension pendant les deux dernières années. "Attention, il s'agit d'années civiles. Si vous prenez un crédit-temps du 1er juillet 2008 au 31 juin 2009, la période sera assimilée à une période prestée mais vous aurez consommé deux ans d'assimilation", remarque Erik De Kuyffer, attaché à l'Office National des Pensions.

    Un autre exemple, celui de Louise. Elle a pris 4 fois trois mois de crédit-temps en 2003, 2004, 2005 et 2006. Elle bénéficiera d'une assimilation pour 2003, 2004 et 2005. Pas pour 2006...
  • Crédit-temps à temps partiel
    Dans le cas d'un crédit-temps à temps partiel, l'assimilation des prestations est automatique et gratuite pour une période plafonnée à trois ans, même si votre entreprise vous donne droit à un crédit-temps plus long. Si vous travaillez à 4/5, l'assimilation est possible pendant une période de maximum cinq ans.

Plus de 50 ans

Les plus de 50 ans qui s'octroient un crédit-temps à temps partiel constituent une exception à cette règle. "Pour les plus de 50 ans, le crédit-temps à temps partiel, sur le plan de la période d'assimilation, n'a pas d'impact sur la pension», explique Ilse De Beule. Toute la période du crédit-temps est assimilée gratuitement à une période prestée, jusqu'à l'âge de la retraite.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés