Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Cinq avantages extra-légaux qui sortent de l'ordinaire

Il n'y a pas que les chèques-repas ou les voitures de société dans la panoplie d'avantages extra-légaux qu'un employeur peut offrir à ses employés.
©BELGAIMAGE

Les avantages extra-légaux font partie intégrante du salaire global d’un travailleur. Les employeurs parient massivement sur ce type de rémunération puisqu’ils sont fiscalement intéressants et qu'ils représentent une source de motivation importante pour les travailleurs.

Souvent, les employeurs proposent les avantages extra-légaux classiques comme les chèques-repas, la voiture de société, l’assurance groupe ou hospitalisation. Mais à titre d’exemple, une assurance hospitalisation sera sans intérêt si vous bénéficiez déjà de celle de votre conjoint. Chez certains employeurs, les employés peuvent choisir eux-mêmes les avantages qui leur plaisent le plus afin de se créer un package salarial à la carte. Et la liste des avantages qui existent est longue. A côté des plus classiques, voici un aperçu de quelques avantages extra-légaux que peuvent proposer les employeurs les plus créatifs.

1/ Chèques sport et culture

 La plus-value réside principalement dans le fait que les chèques sport et culture sont exonérés de cotisation ONSS et d’impôts à condition de remplir certaines conditions. Le montant total ne peut pas dépasser 100 euros nets par an. Vous devrez utiliser ces chèques auprès de centres culturels reconnus ou d’associations sportives et ceux-ci seront nominatifs ou indiqués sur votre fiche salariale. Il sont valables maximum 15 mois.

100 euros
Le montant total des chèques culture et sport ne peut pas dépasser 100 euros nets par an.

2/ Avantages liés aux résultats

Votre employeur peut fixer un objectif chiffré, que ce soit un chiffre d’affaires ou le bénéfice, pour une partie des employés ou toute l’entreprise. À terme, si l’objectif est atteint et dûment rempli, les travailleurs pourront percevoir une prime. La condition principale est que celle-ci ne peut dépasser 3.447 euros bruts en 2021. Ce qui revient à 2.998 euros nets avec l'impact de la cotisation de solidarité qui s’élève à 13,07%.

3/ Actions de l'entreprise

Cet avantage est généralement destiné aux cadres de grandes entreprises cotées en bourse, qui peuvent réaliser éventuellement des plus-values importantes lors de la revente, d'autant plus qu'aucun impôt n’est prélevé sur cette plus-value. Quant à vos actions, elles seront soumises au précompte professionnel. Ne perdez pas de vue non plus que la valeur de vos actions peut fluctuer de manière considérable ce qui pourrait vous amener à payer plus d’impôts.

4/ Allocations familiales complémentaires

En plus des allocations familiales classiques que vous recevez en tant que parents à charge, votre employeur peut vous verser un complément d'allocations au titre d'avantage extra-légal. Cet avantage est alors réservé à ceux qui ont des enfants et qui perçoivent toujours des allocations familiales.

5/ Logement de fonction

Dans certains cas, votre patron pourrait vous attribuer un logement de fonction. Vous ne devrez pas supporter le loyer puisqu’il s’agit d’une rémunération en nature. On distingue toutefois deux types de logement de fonction. D’une part, il existe les logements de fonction d’utilité de service. Il vous est attribué pour des raisons pratiques et c’est l’employeur qui paye la totalité du bien ou presque. D’autre part, il y a les logements dit « de nécessité absolue » lorsque vous êtes dans l’obligation de vous expatrier pour occuper vos nouvelles fonctions au sein de l’entreprise.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés