Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Premier job : à quelles vacances avez-vous droit?

Lors de votre entrée sur le marché du travail, vous n’avez en principe pas droit à des jours de congé. Deux systèmes permettent toutefois d'obtenir des congés supplémentaires.
Publicité
©Filip Ysenbaert

Les congés payés ne sont pas un droit évident pour les jeunes salariés. Toute personne travaillant dans le secteur public a immédiatement droit à un certain nombre de jours de vacances. Mais, dans le secteur privé, le nombre de jours de congés payés dépend des jours prestés au cours de l'année précédente. Les salariés occupés à temps plein ont droit à 20 jours de congés payés si, au cours de l'année précédente, ils ont travaillé une année complète. La première année, les salariés qui occupent leur premier emploi n'ont en principe pas droit à des congés payés parce qu'ils n'ont pas travaillé l'année précédente. Deux solutions existent.

Vacances-jeunes

Si vous avez moins de 25 ans et que vous avez travaillé pendant au moins un mois au cours de l'année où vous avez terminé d'étudier, vous avez droit à des vacances-jeunes l'année suivante. Il s'agit de congés payés par l'ONEM en complément de votre droit incomplet à des vacances. Par conséquent, les jours de vacances-jeunes ne donnent pas droit à un salaire, mais à une allocation de vacances-jeunes. Elle s'élève à 65 % du salaire brut, plafonné à 2.369,64 euros par mois.

Les jours de vacances-jeunes ne donnent pas droit à un salaire, mais à une allocation de vacances-jeunes.

Les vacances-jeunes sont un droit que l’employeur ne peut donc pas refuser. Les vacances-jeunes ne peuvent être prises qu'après que les jours de congé légaux soient épuisés.

Le régime de vacances-jeunes est soumis à certaines limitations : les vacances ne peuvent être prises que l'année qui suit celle de la fin des études et du début de l'activité professionnelle du jeune travailleur. Il doit avoir moins de 25 ans.

Vacances complémentaires

Le système des congés complémentaires est moins strict que celui des vacances-jeune. Le jeune travailleur salarié peut prendre ces congés payés pendant quatre semaines maximum dans l'année où il termine ses études et commence à travailler. Il n'y a pas de limite d'âge.

Pour avoir droit à ces congés complémentaires, un salarié doit avoir travaillé au moins trois mois au cours de la même année civile. Le nombre de jours congés complémentaires est proportionnel au nombre de jours prestés. Si vous commencez à travailler le 1er juillet, vous pouvez prendre deux semaines de vacances complémentaires avant le 31 décembre (et non quatre semaines, car vous n'avez travaillé que six mois et non douze mois).

Pendant ces jours de congés complémentaires, le jeune travailleur recevra son salaire normal. Toutefois, l'année suivante, ce montant sera déduit du pécule de vacances ordinaire auquel le salarié aura droit.

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés