Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Trop chaud pour travailler?

Les fortes chaleurs sont déjà bien installées depuis quelques semaines. Mais de nouveaux pics seront atteints des jours-ci, notamment jeudi avec localement jusqu’à 35 degrés. Quelles sont les dispositions prévues pour ceux qui travaillent sous la canicule?
Publicité
©Photo News

Lorsque les températures s’envolent, le corps humain régule plus difficilement sa température, en particulier lorsque l’on effectue des tâches lourdes en extérieur. L’hyperthermie peut entraîner des troubles respiratoires, musculaires ou neurologiques.

Trop chaud c'est quelle température?

De manière générale, lorsqu’il fait très chaud, les travailleurs bénéficient de mesures de protection.
Pour déterminer les mesures qui s’imposent, il faut mesurer la température, non pas avec un " simple " thermomètre mais avec un thermomètre-globe qui tient également compte de la vitesse et de l’humidité de l’air.

©Photo News

Les températures maximales autorisées varient évidemment selon la nature et la pénibilité du travail.

  • 30° C pour le travail léger (en général effectué en position assise : secrétariat, travail de bureau, conduite d’une voiture, écriture, etc);
  •  26,7° C pour des travaux semi-lourds (conduite d’engins, de camions, de tracteurs, manutention d’objets, travaux en position debout, plâtrage, cueillette des fruits, etc.)
  • et 25° C pour des travaux lourds (manutention, travail du bois, travaux manuels, de terrassement, etc.)

Quelles mesures?

Si ces températures (qui concernent les bureaux et locaux fermés comme les lieux de travail en plein air) sont atteintes, le salarié doit :

  • bénéficier de protections adaptées (écrans solaires, système d’aération - ventilateur, airco).
  • avoir de l’eau et des boissons fraîches à disposition.

Si cela ne suffit pas, l'employeur devra mettre en place un régime de travail alternant temps de travail et de temps de pause, planifier certains travaux pendant les heures les plus fraîches, ralentir le rythme de travail, etc.. Dans les cas extrêmes, l’employeur peut même envisager le travail de nuit ou décider d’instaurer un chômage temporaire, pendant lequel le travailleurs perçoit des allocations de l’Onem.

Short, tongues et robe bain de soleil?

Les fortes chaleur ne doivent pas être prétexte à prendre le lieu de travail pour une plage ou une terrasse. Il existe, pour les salariés, une obligation générale de respecter les autres et donc d'avoir une tenue correcte au boulot. C'est une règle de base. Il faut se référer aux pratiques en vigueur dans l’entreprise (et au niveau de tolérance qui est de mise) et donc avant tout faire preuve de bon sens et de décence.

Et l'ozone?

Les périodes de fortes chaleurs s’accompagnent souvent de concentrations élevées en ozone. Même si la réglementation du travail ne prévoit rien de spécial à cet égard, la vigilance s’imposent pour ceux qui travaillent en extérieur. Les principaux symptômes liés à cette pollution sont l’essoufflement, les difficultés respiratoires, les irritations de la gorge/des yeux et les maux de tête.

©Photo News

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés