Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Votre salaire baissera-t-il en janvier?

Si les chiffres d'inflation pour octobre et novembre ne sont pas meilleurs qu'attendu, environ 500.000 employés risquent de subir une diminution salariale de 0,5% en janvier, suite à l'indexation automatique des salaires.

(mon argent/de standaard) - Dans notre pays (et au Luxembourg), les salaires sont adaptés à la cherté de la vie. Cela se fait grâce à l'indexation automatique des salaires. Lorsque les prix des biens de consommation augmentent fortement, comme ce fût le cas en 2008, les salaires sont adaptés. C'est ainsi qu'au début de cette année, de nombreux employés ont vu leurs salaires augmenter de 4,5%.

Mais ce principe fonctionne également en sens inverse. Lorsque les prix diminuent, les salaires peuvent également diminuer. Environ 500.000 travailleurs, essentiellement des employés, le constateront en janvier.

Publicité

Moins favorable

Depuis le mois de mai dernier, un chiffre d'inflation négatif est annoncé, ce qui aura des conséquences importantes pour les 300.000 employés soumis à la Commission paritaire nationale auxiliaire pour employés (CPNAE). La CPNAE effectue les calculs d'indexation des salaires en décembre, sur base de la moyenne des chiffres de l'inflation sur les 4 mois précédents (août – novembre).

Au total, environ 50 secteurs et (petits) secteurs d'entreprises appliquent l'indexation salariale annuelle au début de l'année. Ces secteurs appliquent le système d'indexation annuelle à un moment fixe, dans ce cas-ci le mois de janvier, quel que soit le montant de l'inflation.

Diminution, ou hausse moins importante?

D'après une estimation de SD Worx, l'impact pour les employés soumis à cette Commission équivaudrait à une indexation de 0,5 pc vers le bas. Mais l'impact pourrait être réduit si l'inflation d'octobre et novembre ne baisse pas trop. Quant à savoir si cet espoir est fondé: le Bureau du Plan table sur une inflation négative pour le mois d'octobre…

Mais la plupart des employés ne ressentiront pas une diminution du pouvoir d'achat. L'indice négatif de 0,5% freinera simplement un peu l'augmentation salariale à laquelle ils ont droit selon leur barème d'ancienneté. Leur salaire ne diminuera donc pas en janvier, mais grimpera moins que lors d'un saut de barème 'normal'.

Tout dépend de l'employeur

Les syndicats espèrent que certaines entreprises individuelles n'appliqueront pas l'indexation salariale, et feront ainsi preuve de bonne volonté envers leurs propres employés.  Juridiquement, cela est possible. Mais la question est de savoir si les employeurs sont prêts à acorder cette 'faveur', alors que les salaires ont subi une forte indexation au début de cette année.

Publicité

En tout cas, les syndicats réalisent qu'il ne faut pas demander aux employeurs de ne pas appliquer l'indexation. Car ce précédent pourrait mettre en danger l'existence de l'indexation automatique des salaires, et donc de l'augmentation garantie des salaires en cas de hausse de l'inflation. On se rappelle que les syndicats ne voulaient en aucun cas faire un compromis sur l'indexation salariale de 4,5% qui a eu lieu au début de l'année, alors que la crise économique mettait à mal les entreprises. 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.