Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Toussaint: quid si j'ai une réservation en France?

Suite au reconfinement français, les vacances des Belges dans l’Hexagone semblent compromises. Est-il possible d’obtenir un remboursement?
Les touristes belges ne pourront sans doute pas sillonner les routes de France pendant le congé de la Toussaint. ©BELGAIMAGE

"J'ai décidé qu'il fallait retrouver à partir de vendredi, le confinement qui a stoppé le virus", a déclaré le président français Emmanuel Macron lors d'une allocution télévisée ce mercredi 28 octobre. Ce reconfinement est d’ores et déjà prévu au moins jusqu’au 1er décembre.

Il prévoit la fermeture de l’horeca et des commerces non essentiels. Seuls les déplacements essentiels seront autorisés et ceux-ci devront être justifiés par une attestation écrite.

Le président français a également précisé que les déplacements entre les régions seront interdits. Une dérogation est néanmoins prévue pour les Français qui rentrent de leurs congés de Toussaint. Notez que ceux-ci ont pris cours en France le 17 octobre dernier et qu’ils prendront fin ce lundi 2 novembre.

Annulation

Autrement dit, si vous aviez prévu de prendre des vacances en France durant les congés "belges" de la Toussaint, il y a de fortes chances pour que votre projet tombe à l’eau. Par conséquent, allez-vous récupérer les sommes engagées pour réserver un hôtel ou un gîte?

Dans un premier temps, vérifiez tout de suite depuis la plateforme de réservation si votre séjour est encore annulable. C’est parfois le cas jusqu’à 24 ou 48 heures avant votre arrivée.

Vérifiez tout de suite depuis la plateforme de réservation si votre séjour est encore annulable.

Quid si votre réservation n’est pas annulable? Malheureusement, ce cas de figure n’a fait l’objet d’aucune réglementation européenne. "Tout dépendra donc du droit en vigueur en France et des conditions générales de votre réservation", selon le Centre européen des consommateurs (CEC). Il est donc préférable de contacter l'hôtel ou votre hôte et de convenir avec lui d’un arrangement.

Il existe néanmoins une solution pour tenter d’être remboursé. De fait, si votre réservation inclut des prestations et qu’il est impossible pour le propriétaire de l’hôtel (ou du gîte) de remplir ses obligations contractuelles – par exemple parce que les espaces communs tels que la piscine, le restaurant ou le spa sont inaccessibles – alors vous aurez le droit de réclamer au moins un avoir et au mieux le remboursement de l’ensemble de votre réservation.

Si un bon vous est proposé, il n’est pas protégé en cas de faillite.

Quid si c’est l’hôtel ou l’hôte qui annule la réservation? En règle générale, si un contrat ne peut être exécuté, vous êtes en droit d’exiger un remboursement et cela même si un avoir vous est proposé. Cependant, il n’est pas impossible que la France prenne de nouvelles mesures spécifiques aux annulations d’hôtel liées à la crise pandémique. Au printemps dernier, les hôteliers français pouvaient offrir un avoir de 18 mois. Affaire à suivre donc…

Voyagiste

Enfin, si vous aviez effectué une réservation via un voyagiste ou une agence de voyages et qu'ils annulent votre voyage, alors ils devront vous donner le choix entre le remboursement et un autre voyage de qualité équivalente et sans frais.

"Attention, si un bon vous est proposé suite à une annulation, sachez qu’il n’est pas protégé en cas de faillite de l’agence ou de l’organisateur de voyages", prévient le CEC. "Dans ce cas-ci, vous perdrez la totalité de votre argent."

Résidence secondaire

Enfin, si vous comptiez vous rendre dans votre résidence secondaire, c'est râpé. Le Premier ministre, Jean Castex, a précisé jeudi soir qu'il ne sera pas possible "de voyager au sein du territoire national, y compris d'une résidence principale vers une résidence secondaire".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés