Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Citytrips: les destinations favorites

Selon l’Eurobaromètre, les voyages courte durée tentent moins les Belges que les autres Européens. Les tour opérateurs n’en constatent pas moins une progression des citytrips. Voici les destinations préférées.
Publicité
©iStock

(mon argent, belga) – Environ deux tiers des Belges ne sont pas sortis de chez eux pour moins de 4 jours. Par rapport aux 60% des Européens qui partent en minitrip, nous faisons figure de casaniers. Environ 20% des Belges – et d’une manière générale des Européens – font une sortie unique par an. La différence réside dans le nombre de personnes qui partent plusieurs fois en voyage. Si 7,6 % des Belges sont partis deux fois en escapade, contre 14,2 % pour l’ensemble des Européens. Les finances représentent le principal motif avancé pour rester chez soi.

Hans Vanhaelemeesch, porte-parole de Jetair, commente cette baisse : "Il est vrai que nous avons constaté en 2009 une baisse des ventes des citytrips. Encore faut-il l’interpréter correctement. Les années précédentes, la courbe était nettement à la hausse. En fait, la formule du citytrip est très sensible aux facteurs environnementaux. C’est dans ce domaine que nous avons vu les premiers effets de la crise, le positif étant qu’il est aussi le premier à se rétablir. Car malgré le repli de l’an passé, la croissance générale se poursuit."

L’esprit tranquille

Le voyagiste Neckermann a lui aussi constaté, d’année en année, une hausse du nombre de citytrips. "Selon moi, les grands tour opérateurs devraient enregistrer une hausse de l’ordre de 20% par rapport à l’an passé, déclare Baptiste van Outryve, porte-parole de la société. Je pense en particulier aux derniers congés de Carnaval et aux prochaines vacances de Pâques. Cela ne me permet évidemment pas d’en déduire que d’une manière générale, le Belge part plus en citytrip.

Autre explication possible: les gens s’adressent davantage aux voyagistes pour réserver leurs citrytrips. Les problèmes qu’ont connu les compagnies low cost et l’Eurostar peuvent avoir joué un rôle à cet égard. Lorsque l’on confie ses vacances à un tour opérateur, il n’y a pas de mauvaise surprise: pas d’options cachées ou obligatoires en matière de prix et l’assurance d’être pris en charge". Pour en savoir plus, lisez "Faut-il réserver ses vacances par Internet ou en agence?".

Nous avons profité de l’occasion pour demander à Jetair et à Neckermann quelles étaient les grandes destinations pour les vacances de Pâques.

Londres

Avec une livre à un cours très attrayant, Londres a fortement gagné en popularité. C’était le cas dans le passé également, mais la capitale britannique n’a que rarement eu l’honneur de la première place. Hans Vanhaelemeesch signale à ce propos que les citytrips en train ont actuellement la cote. Les problèmes que l’Eurostar a connus cet hiver semblent n’y avoir rien changé. Selon lui, les Belges se rendent bien compte que la cause en était une météo exécrable et que ces conditions n’allaient pas se reproduire pour leurs vacances de printemps ou d’été.

Paris

S’il joue un rôle, le budget n’est pas le critère unique. Si c’était le cas, ce classique plutôt coûteux ne se classerait pas aussi bien. Destination de prédilection jusqu’il y a peu, la ville lumière a dû céder sa couronne à Londres, moins chère.

Rome

L’ascension de Rome s’explique, selon Baptiste van Outryve, par le fait que le prix des billets d’avion ont a baissé par rapport à l’an dernier. La ville est superbe et regorge de sites incontournables. C’est un classique dont la présence dans le top 5 n’est jamais une surprise.

Barcelone

Un brin de soleil, n’était-ce pas notre vœu le plus cher ces derniers mois? C’est peut-être pour cela que Barcelone, pas vraiment bon marché, se classe dans le top. Il y aura toujours des Belges, semble-t-il, pour flâner un week-end sur les Ramblas, s’extasier devant la Sagrada Familia et s’accorder un peu de repos au Parc Guell.

Berlin

Chez Neckermann, Venise est chassée du top 5 des vacances de Pâques par Berlin, en progression. Pour Baptiste van Outryve, les raisons de ce nouveau succès sont multiples: la ville est relativement bon marché, facile d’accès en avion et très dépaysante. Par ailleurs, la commémoration de la chute du Mur a remis Berlin sous les projecteurs de l’actualité.

Prague

Chez Jetair, Prague occupe la cinquième place. Ces dernières années, la ville a fortement gagné en popularité, sans doute parce que parmi les citytrips, il s’agit d’une destination relativement avantageuse.

Les citytrips les plus populaires pour les vacances de Pâques

9 week-ends escapades avantageux

Lorsque l'on a passé des vacances épanouissantes, la sensation de bonheur que l'on a perdure deux mois. C'est ce que révèle une étude de l'université de Rotterdam. Et comme Mon Argent aime vous voir heureux, voici 9 suggestions intéressantes pour prolonger le plaisir le temps d'un week-end!

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés