Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Coronavirus: 10 questions sur les restrictions de voyage

En raison du coronavirus, la Belgique interdit désormais tout déplacement non essentiel à l’étranger. Quel est l’impact sur vos finances?
©BELGA

Depuis le 18 mars 2020 et jusqu’au 5 avril 2020, les voyages à l'étranger non essentiels sont interdits. Le 14 mars, le SPF Affaires étrangères conseillait déjà, sur son site web, de reporter tous les voyages à l'étranger afin d’éviter de se retrouver bloqué à l’étranger. "Tant de pays adoptent des mesures de quarantaine ou ferment leurs frontières qu'un franchissement normal de celles-ci ne peut être garanti", justifie le service public fédéral. 

En outre, les compagnies aériennes réduisent de plus en plus drastiquement le nombre de leurs vols. Ainsi, Ryanair s'attend à maintenir au sol la plupart de ses appareils et n'exclut pas d'immobiliser l'intégralité de sa flotte. En outre, Brussels Airlines a annoncé que tous ses vols sont suspendus entre le 21 mars et le 20 avril. "Les clients qui ont réservé un vol pour cette période auront la possibilité de le reporter à une date ultérieure." (voir les détails à la question 4).

Toutes ces nouvelles amènent un lot de questions pour les (futurs) voyageurs. Voici quelques réponses.

1. Je suis actuellement à l’étranger, que dois-je faire?

D’après le SPF Affaires étrangères, "les personnes se trouvant actuellement à l'étranger doivent en premier lieu s'adresser aux autorités locales, à leur agence de voyages, à leur tour-opérateur ou à leur compagnie aérienne, pour assistance."

La situation varie d’un pays à l’autre. Par exemple, TUI indique sur son site: "Pour les vacanciers qui séjournent actuellement à l’étranger, TUI fly continuera à effectuer les vols retour vers la Belgique. Chaque voyageur sera informé personnellement dans les plus brefs délais." De son côté, depuis le 17 mars 2020, Club Med indique: "Nous affrétons spécifiquement des avions pour rapatrier nos clients au Maroc, en République Dominicaine ou sur d’autres territoires, avec un accompagnement tout particulier."

Les personnes qui souhaitent rentrer plus tôt de vacances peuvent le faire dans la mesure où des sièges sont disponibles sur les vols retour.
TUI
Communiqué du 18 mars 2020

Si aucune solution ne peut être trouvée et en cas d’urgence, le centre de crise ainsi que les ambassades et consulats fournissent une assistance consulaire aux Belges à l'étranger qui rencontreraient des problèmes.

Le SPF Affaires étrangères a d’ailleurs activé un numéro d'urgence destiné aux Belges actuellement à l'étranger qui rencontrent des problèmes dus à la crise provoquée par le coronavirus. La ligne téléphonique leur permettra, dans la mesure du possible, d'obtenir une assistance consulaire. Le centre d'appel est joignable de 9h à 20h heure belge au 02/501.4000.

La ligne d'appel est destinée aux situations d'urgences à l'étranger, insiste le ministère.

2. Je dois quand même partir à l’étranger, quels sont les conseils?

De plus en plus de pays imposent des restrictions aux personnes qui voyagent depuis la Belgique et, plus globalement, depuis l'Europe. Cela mène à des interdictions d'entrée, comme aux États-Unis, et à la mise en quarantaine des voyageurs à leur arrivée, comme à Pékin.

©BELGA

Autrement dit, peu importe la destination, les voyageurs peuvent devoir rester plus longtemps que prévu sur place et, par conséquent, un retour rapide en Belgique n'est plus du tout garanti. Les Affaires étrangères demandent dès lors aux personnes qui doivent quand même partir à l'étranger de bien s'informer quant à l'accessibilité de leur destination et surtout sur la possibilité de rentrer sur le plancher des blancs-bleus-belges.

En outre, les Affaires étrangères soulignent qu'un séjour prolongé forcé peut avoir des conséquences financières et médicales. Il est préconisé de vérifier si les assurances offrent les garanties suffisantes pour une hospitalisation à l'étranger.

Enfin, elles demandent aux Belges de suivre strictement les instructions des autorités locales et de consulter en permanence les avis de voyage des Affaires étrangères.

3. Quid si j’ai réservé un voyage à forfait?

Depuis que les Affaires étrangères ont déconseillé tout voyage à l'étranger, les tour-opérateurs se concentrent sur le rapatriement des touristes belges qui pourraient être coincés hors des frontières (voir question 1). "On y travaille très dur", a commenté Pierre Fivet, le porte-parole de l'ABTO, la "Belgian Association of Travel Organisers".

Pour les voyageurs qui devaient partir prochainement, l’ABTO signale qu’ils peuvent toujours prendre contact avec l'organisateur de leur voyage. Quant à ceux qui doivent partir cet été ou même durant les vacances de Pâques, il leur est conseillé de laisser du temps à leur tour-opérateur afin qu'il examine la situation. Ceci dit, ce 18 mars 2020, la ministre de l'Économie Nathalie Muylle (CD&V) a pris des mesures économiques pour guider au mieux le secteur du voyage et les organisateurs d'événements à travers la crise.

Désormais, en cas d'annulation d'un voyage de groupe, les organisateurs peuvent émettre un bon d'échange. Si un événement est reporté à une date ultérieure, les organisateurs ne devront rembourser le client que si celui-ci peut prouver qu'il est réellement dans l'impossibilité de voyager à cette nouvelle date. "Il s'agit de mesures exceptionnelles qui devraient empêcher de nombreuses entreprises d'aller trop loin et de compromettre la future fourniture de services aux consommateurs. Je ne saurais trop insister sur le fait que ces mesures sont également dans l'intérêt des consommateurs", déclare la ministre Muylle.

Voici néanmoins ce qui était déjà prévu chez certains voyagistes.

• TUI: tous les voyages (même ceux en voiture et les citytrips) sont annulés jusqu'à nouvel ordre. "À bord des vols aller, il n’y aura donc aucune personne ayant réservé un voyage à forfait. Quant aux clients qui ont réservé uniquement un billet d’avion, ils pourront prendre ce vol. Cependant, TUI ne peut leur garantir qu'ils pourront ensuite rentrer au pays avec le vol retour qu’ils avaient réservé." TUI indique, par ailleurs, qu’il ne remboursera pas les réservations, mais fournira à ses clients un bon grâce auquel ils pourront réserver d'autres vacances

©BELGA

• Club Med: tous les séjours au départ de la Belgique ou de la France jusqu’au 15 avril vers toutes les destinations sont reportés. "Votre dossier est en cours d'annulation et vous recevrez prochainement une mise à jour de votre contrat, et l’intégralité des sommes que vous avez versées sera portée au crédit de votre compte client, que vous pourrez utiliser pour un nouveau séjour au plus tard le 30 avril 2021 (date de fin de séjour)."

• Sunweb: tous les séjours sont annulés jusqu’au 6 avril. "Chaque client recevra par e-mail la valeur exacte des sommes qu’il a versées dans le cadre du séjour annulé sous la forme d'un bon d’achat valable pour de prochaines vacances, à réaliser entre le 1er mai 2020 et le 30 avril 2021, vers la destination Sunweb de son choix, au soleil ou aux sports d'hiver."

4. Et si j’ai juste réservé un ticket d’avion ou un billet de train?

En vertu du droit européen, les voyageurs dont les vols sont annulés, comme c’est le cas depuis la semaine dernière à destination ou au retour des États-Unis, verront leurs vols reportés. Mais étant donné le peu d'alternatives actuelles, ces voyageurs pourront demander un remboursement complet des billets.

Vérifiez quand même ce qui est prévu par votre transporteur. Par exemple, dans le cas de Brussels Airlines, la compagnie indique ceci: "Notre Service Centre, tant au téléphone que via les réseaux sociaux, est pour l'instant saturé. Nous vous demandons donc explicitement de ne nous contacter que si vous devez prendre l'avion dans les 4 jours à venir. Nous pourrons ainsi aider en priorité les passagers qui ont besoin de notre aide de toute urgence. Pour tous les autres passagers : vous avez jusqu'au 1er juin pour nous contacter afin de modifier votre billet. Ainsi, vous n’êtes pas obligés de nous contacter immédiatement par téléphone. Votre nouveau vol peut avoir lieu jusqu'à un an après la date d'achat de votre billet initial (le 31 décembre 2020 au plus tard). Outre vos dates de voyage, vous pouvez également modifier votre lieu de départ et votre destination.

©BELGA

En ce qui concerne les autres moyens de transport, prenez contact avec le transporteur en question. Notez que certains d’entre eux ont déjà annoncé la couleur sur leur plateforme.

• Par exemple, Thalys, qui a réduira son offre de 50% mercredi puis de 25% ce jeudi, a prévu des mesures commerciales exceptionnelles. Premièrement, l’échange ou le remboursement sans frais de tous les billets Thalys pour des voyages du 10 mars au 30 avril 2020. Deuxièmement, pour les voyages en mai et juin, l’échange ou le remboursement sans frais jusqu’à 30 jours avant le départ. Concrètement, àpartir de jeudi, Thalys ne prévoit que quatre aller-retour Paris-Bruxelles et deux aller-retour entre Paris et les Pays-Bas (avec des arrêts en Belgique), ainsi que deux aller-retour entre Paris et l'Allemagne (avec des arrêts en Belgique). Les trains vers Marne-La-Vallée et Paris-Charles de Gaulle ainsi que les trains Izy sont supprimés.

• Même topo du côté de la SNCF. Les billets sont échangeables et remboursables sans frais avant le départ pour des voyages jusqu’au 30 avril 2020. "Après le départ, si vous n’avez pas pu procéder à l’échange ou au remboursement en amont du voyage, demandez votre remboursement via ce lien."

5. Quid si j’ai réservé un logement moi-même?

Il n’y a pas de réponse généralisée. Que vous ayez réservé une chambre dans un hôtel ou un logement via une plateforme de réservation quelconque, il faudra prendre directement contact avec cette plateforme et voir ce qui est prévu.

Selon le témoignage d’un membre de notre rédaction qui a voulu annuler une réservation en France via Booking, il n’y a pas de remboursement prévu. Par contre, cette plateforme offre un bon à valoir d’un an exactement du même montant pour une autre réservation.

Autre exemple, Airbnb a pour le moment adapté ses conditions d’annulation pour les voyageurs en provenance ou à destination des régions touchées par le covid-19. Les réservations peuvent être annulées et la plateforme rembourse intégralement les voyageurs qui rentrent dans les conditions, puisqu’il s’agit d’un cas de force majeure. En outre, "les voyageurs qui recherchent des logements dans les zones gravement touchées sont alertés par des bannières de conseils aux voyageurs", prévient Airbnb.

6. Mon assurance annulation peut-elle intervenir?

Annuler son voyage en raison de l'épidémie de coronavirus ne relève pas d'une assurance annulation standard, affirme Assuralia, l'union professionnelle des entreprises d'assurances. Par exemple, "les épidémies et pandémies ainsi que les mesures de confinement (lockdown) d’un pays ou de régions qui en résultent ou les décisions prises par les pouvoirs locaux d’interdire l’accès à leur territoire ne font pas partie des aléas couverts par notre assurance annulation", selon les explications d’Europ Assistance.

Si une personne contracte le virus avant le départ, elle tombe bien sous la couverture standard, comme pour d’autres maladies. Attention, certains assureurs proposent une couverture plus large.

7. Quid pour les assurances liées aux cartes bancaires?

De nombreuses cartes de crédit haut de gamme prévoient une garantie annulation. Mais leur couverture n’est pas forcément plus large que les assurances annulation standard. Ici aussi, il y a donc peu de chance qu’une annulation pour cause de coronavirus soit prise en charge. D’ailleurs, ces assurances voyages (assistance ou annulation) sont fortement déconseillées par Patrick Cauwert, le CEO de Feprabel (la Fédération des courtiers en assurances et des intermédiaires financiers). "Les garanties et les couvertures sont limitées. Les clients connaissent mal leur contrat, ils ne savent pas à qui s’adresser en cas de sinistre. C’est généralement dans ce genre de dossier que nous avons le plus de discussions lorsqu’il faut gérer un sinistre."

8. Et mon assurance assistance?

Les assurances assistance voyage couvrent quant à elles les frais médicaux comme une visite chez le médecin ou une hospitalisation pendant le voyage, pour le coronavirus comme pour les autres maladies ou accidents, précise Assuralia. Certains assureurs couvrent en plus un séjour prolongé à l'étranger ou les frais de rapatriement dans leurs offres standard.

©AFP

Mais quid si le SPF Affaires étrangères prévoit un avis négatif pour une destination? "Dans ce cas, votre assurance ne sera pas valable", répond Europ Assistance. "Si toutefois l’avis des autorités locales ou du SPF Affaires étrangères déconseille les voyages, sauf les voyages indispensables et que le voyage revêt un caractère essentiel, la couverture sera alors fournie. La raison et la preuve du caractère essentiel du voyage doivent pouvoir être apportées."

"Les autorités ne donnent pas de définition de ce qu'est le caractère essentiel d’un voyage. Il appartient dès lors au voyageur de décider si le voyage est essentiel ou non (celui-ci peut par exemple avoir des engagements familiaux ou professionnels urgents et incontournables à respecter). Ces circonstances sont différentes pour chaque personne, voyage ou situation."

9. Mon assurance hospitalisation interviendra-t-elle?

Les personnes hospitalisées peuvent aussi faire appel à l'assurance hospitalisation. Certains assureurs limitent leur intervention à la Belgique, mais d'autres couvrent les cas en Europe ou ailleurs. Si le contrat prévoit une couverture à l'étranger, l'assureur interviendra pour le coronavirus même si la personne s'est rendue dans une zone que les Affaires étrangères identifient comme risquée, précise l'union professionnelle.

10. Puis-je également compter sur ma mutuelle?

Oui. Votre mutualité vous fournit également une assistance à l’étranger, au sein de l’Union européenne, en cas d’accident ou de maladie.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés