Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Coronavirus: vos vacances à la Côte belge tombent à l'eau?

Le confinement étant prolongé jusqu'au 19 avril, c'est votre séjour à la Côte belge durant les vacances de Pâques qui est annulé. Que pouvez-vous faire?
©BELGAONTHESPOT

Le Conseil national de sécurité (CNS) a décidé de prolonger les mesures de confinement jusqu'à la fin des vacances de Pâques. Si vous aviez prévu un long weekend à la Côte belge, vous pouvez faire une croix dessus. D'autant que les bourgmestres des communes côtières ont appelé à ne pas se rendre au littoral et que des zones de police contrôlent les frontières et patrouillent sur la digue et la plage. 

1. Réservation

On imagine logiquement que vous n'aviez pas réservé de billets d'avion pour vous y rendre, s'il y a donc une quelconque annulation, cela concerne votre hébergement touristique: hôtel, chambre d'hôte, Airbnb... 

"Nous voulons décourager les gens de venir ici et s'il le faut, nous infligerons aussi des amendes."
zone de police

Au vu des circonstances, les structures hôtelières ont dû - normalement pour la plupart - fermer leurs portes, ce qui entraîne inévitablement une annulation de votre réservation. Serez-vous remboursé? Il n'y a pas de réponse généralisée. Que vous ayez réservé une chambre dans un hôtel ou un logement via une plateforme de réservation, il faudra prendre directement contact avec eux et voir ce qui est prévu. Il peut s'agir d'un remboursement ou parfois d'un bon à valoir d'un an du même montant que votre réservation. 

Mercredi dernier, la ministre de l'Économie et des Consommateurs Nathalie Muylle a annoncé une mesure de soutien au secteur: une exonération temporaire de l'obligation de rembourser le consommateur pour un voyage organisé annulé. Mais le commissaire européen en charge de la Protection des consommateurs Didier Reynders et l'organisation Test-Achats ont rapidement rappelé que "le droit (européen, NDLR) au remboursement existe et doit être appliqué". Concrètement, si votre "hébergeur" annule votre réservation, il est tenu, conformément au droit européen, de vous rembourser.

Par exemple, Airbnb a adapté ses conditions d’annulation pour les voyageurs en provenance ou à destination des régions touchées par le Covid-19, dont la Belgique. Les réservations peuvent être annulées et la plateforme rembourse intégralement les voyageurs qui rentrent dans les conditions, puisqu’il s’agit d’un cas de force majeure. En outre, "les voyageurs qui recherchent des logements dans les zones gravement touchées sont alertés par des bannières de conseils aux voyageurs", prévient Airbnb.

→ Assurance annulation? Ne comptez pas dessus. Annuler son voyage en raison de l'épidémie de coronavirus ne relève pas d'une assurance annulation standard, affirme Assuralia, l'union professionnelle des entreprises d'assurances. Par exemple, "les épidémies et pandémies ainsi que les mesures de confinement (lockdown) d’un pays ou de régions qui en résultent ou les décisions prises par les pouvoirs locaux d’interdire l’accès à leur territoire ne font pas partie des aléas couverts par notre assurance annulation", selon les explications d’Europ Assistance. Si une personne contracte le virus avant le départ, elle tombe bien sous la couverture standard, comme pour d’autres maladies. Attention, certains assureurs proposent une couverture plus large.

2. Résidence secondaire

Si vous êtes propriétaire d'un bien à la Côte, n'envisagez pas non plus de vous y rendre. Les bourgmestres des communes du littoral ont été clairs: ni touristes ni personnes disposant d'une résidence secondaire à la mer ne peuvent rejoindre la Côte. "Nos services reçoivent de nombreuses demandes de la part de personnes ayant une résidence secondaire à la mer afin de savoir si elles peuvent y venir en vacances", écrivent les bourgmestres dans une lettre. "Le beau temps annoncé risque sans aucun doute d'attirer encore plus de monde dans nos communes, voire de les inciter à utiliser leur résidence secondaire comme point de chute" pour le confinement. C'est pourquoi les bourgmestres appellent une fois de plus à ne pas prendre la route de la mer."

La police de Knokke a multiplié les contrôles pour empêcher les vacanciers et propriétaires de résidences secondaires de se rendre dans la commune côtière. ©BELGA

"Nous voulons décourager les gens de venir ici et s'il le faut, nous infligerons aussi des amendes", prévient de son côté la zone de police. 

Il est en effet interdit de se rendre dans sa résidence secondaire durant le confinement, que ce soit à la Côte belge ou partout ailleurs en Belgique. Les Belges sont invités à rester chez eux, autrement dit dans leur résidence principale.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés