mon argent

Le piège du roaming de vos sports d'hiver

©Shutterstock

Bien que les frais d’itinérance aient été supprimés en Europe en juin dernier, gare aux cas particuliers qui pourraient faire exploser votre facture mobile…. et accessoirement peut-être gâcher vos vacances.

Les frais de roaming, c’est terminé depuis le 15 juin 2017. Pour rappel, cela signifie concrètement que vous ne payez plus de frais supplémentaires pour l’utilisation de votre téléphone portable ou de votre tablette dans les pays qui composent l’Union européenne, ainsi qu’en Norvège, en Islande ou au Lichtenstein.

"Attention, prévient le Centre Européen des Consommateurs, il peut arriver que vous fassiez du roaming sans vous en rendre compte et que des frais de roaming international vous soient comptés.

Cette situation arrive quand votre appareil se connecte automatiquement à une antenne non européenne. À moins d’avoir paramétré votre appareil au préalable, celui-ci se connectera toujours à l’antenne qui a le signal le plus fort même si celle-ci se situe de l’autre côté de la frontière.

Lorsque vous voyagez en bateau entre différents pays de l’UE, vous risquez de payer plus cher. Dès que le bateau se trouve hors de portée des antennes présentes sur le continent, votre appareil se connecte directement à un satellite. Or, les connexions via satellite sont chères. Vérifiez les tarifs auprès de votre opérateur au préalable.
Centre Européen des Consommateurs

Par exemple, si vous partez en vacances cet hiver en Italie, en Autriche, en France et que vous êtes proche de la frontière Suisse (ou que vous passez à proximité en voiture), vous risquez d’utiliser un réseau 4G situé dans ce pays qui n’appartient pas à l’Union Européenne. Et la note risque d’être salée.

À titre d’exemple, si vous êtes client chez Proximus, le MB de surf en Suisse vous sera facturé 14,52 euros, ce qui pourrait faire exploser votre facture en moins d'une minute. Heureusement, les opérateurs ont l'obligation de désactiver automatiquement votre connexion internet lorsque votre consommation de données atteint un surplus de 60 euros (cette limite est adaptable à la hausse ou à la baisse sur demande auprès de votre opérateur).

Chez VOO et Orange, le tarif de surf pour la Suisse est un peu moins élevé avec respectivement 10 et 6 euros/MB alors que Base ne facture que 3 euros/MB.

Vous partez skier en Suisse?

Certains opérateurs vous permettent d’activer une option pour réduire le coûts de l’utilisation de votre appareil mobile en Suisse.

• Proximus: la première solution proposée par cet opérateur, le Daily Travel Passport revient à 5 euros par jour d’utilisation. Celui-ci octroie quotidiennement 20 minutes d’appels émis, 20 minutes d’appels reçus, 20 SMS et 80 MB pour surfer. Notez que Proximus envoie des notifications par SMS lorsque ces plafonds sont presque atteints. La deuxième solution, le Daily Travel Surf, revient à 17,99 euros/jour et octroie 100MB de surf/jour.

• Orange: le Traveller (Pass) à 30 euros et à usage unique ou mensuelle octroie 500 en/vers l’Union Européenne et les «Best Destinations» dont la Suisse fait partie. Mais aussi 500 SMS et 500 MB de données mobiles. Pour ceux qui veulent juste plus de données mobiles, il y a l’option Traveller Data: moyennant 12 euros, vous recevez 250 MB de surf.

• Base: l'option data roaming pour la Suisse revient à 15 euros pour 1GB de surf.


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect