Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Tout ce qu'il faut savoir pour voyager cet été

Pays accessibles, Passenger Locator Form, reconfinement, quarantaine, réservations, assurances, ... Mon Argent fait le point en continu.
©AFP

Depuis le 15 juin, les Belges peuvent à nouveau voyager en dehors des frontières de la Belgique vers et au départ des pays de l'Union européenne.

Mais attention, chaque pays décide seul de l’ouverture ou de la fermeture de ses frontières aux conditions imposées qu’il souhaite.

1. Où puis-je voyager?

Chaque jour, en fin d'après-midi, les Affaires étrangères mettent à jour la liste des pays où les citoyens belges sont autorisés à se rendre pour des voyages non-essentiels, et dans quelles conditions.

Les pays européens ouverts aux Belges

N'hésitez pas à consulter cette liste chaque jour et cela même si vous avez déjà réservé vos prochaines vacances. Si votre destination passe au rouge, il y aura probablement des conséquences financières.

Notez que si vous revenez d'une zone orange, une quarantaine et un dépistage seront vivement recommandés à votre retour.

Si par contre vous revenez d'une zone rouge, une quarantaine et un dépistage seront obligatoires.

2. Où trouver le Passenger Locator Form avant de revenir en Belgique?

Toute personne voyageant à l'étranger plus de 48 heures, et cela indépendamment du moyen de locomotion utilisé, doit obligatoirement remplir en ligne le "Passenger Locator Form.

"Vous pouvez le remplir deux jours avant le départ, ou quelques heures avant de partir, mais pas trois ou quatre jours à l'avance", précise Gino Claes, le porte-parole du centre de crise. L'obligation s'applique également aux étrangers qui viennent en Belgique pendant au moins 48 heures.

Une fois le formulaire rempli, vous recevrez un QR code par courriel. "C'est la preuve que vous avez bien rempli le formulaire. Les voyageurs qui reviennent en avion doivent montrer ce QR code lors de l'embarquement. Si vous ne le faites pas, vous ne pourrez pas embarquer", prévient le centre de crise.

Toute personne venant d'une zone rouge recevra un SMS pour lui demander de se placer en quarantaine et de contacter un médecin, qui lui indiquera où se faire tester. Un coupon permettant de réaliser le test sera envoyé dans un second message.

Pour le contrôle des véhicules de particuliers revenant au pays, on fonctionnera avec des tests aléatoires.

3. Que faire en cas reconfinement dans le pays de destination?

"Il est important pour les voyageurs de se préparer à un éventuel confinement", selon Arnaud Gaspart, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, qui précise: "Les voyageurs ne pourront pas, cette fois-ci, compter sur l'État belge pour organiser à nouveau des rapatriements."

©BELGA

Si vous restez bloqué à l'étranger plus longtemps que prévu, difficile de retrouver le chemin du travail au moment prévu. Plusieurs options s'offrent à vous: prendre des jours de congé supplémentaires; prendre un congé pour raison impérieuse, mais vous ne serez alors pas payé; ou bien votre employeur accepte de vous mettre au chômage temporaire.

4. Faut-il privilégier les déplacements en voiture?

Pour éviter de rester bloqué à l'étranger, Philippe Goffin, le ministre des Affaires étrangères et de la Défense, a conseillé aux Belges de garder une autonomie de rapatriement en privilégiant si possible des vacances de proximité. Selon lui, on a moins d’autonomie en avion qu’en voiture…

Si vous n'avez pas de voiture ou si celle-ci n'est pas assez grande, il est bien entendu possible d'en louer une. Mais gare aux conditions générales pour les passages transfrontaliers.

5. Je ne souhaite plus partir. Quels sont mes droits?

À partir du moment où les frontières sont ouvertes et que les voyages peuvent avoir lieu, votre réservation sera maintenue. "Si vous décidez de ne pas partir, vous ne pourrez pas exiger un remboursement de la part d'une compagnie aérienne ou d'un tour-opérateur", explique Julie Frère, la porte-parole de Test-Achats. "Il vous est évidemment loisible de les contacter pour tenter de trouver une solution constructive", coneille-t-elle.

Si vous décidez de ne pas partir, vous ne pourrez pas exiger un remboursement de la part d'une compagnie aérienne ou d'un tour-opérateur.
Julie Frère
porte-parole de Test-Achats

Nuançons: "Si vous avez réservé via un tour-opérateur et que des éléments principaux du contrat ne peuvent pas être exécutés (par exemple vous avez réservé un hôtel avec piscine, mais celle-ci n’est pas utilisable ou si certaines activités au centre de la réservation ne peuvent plus avoir lieu), à ce moment-là, si vous êtes prévenu des modifications avant, vous avez alors le droit de demander une réduction de prix ou de résilier votre voyage sans frais ou de demander un voyage alternatif pour un budget similaire. Autrement dit, si vous avez peur d’effectuer le voyage prévu, mais que sur place, tout est mis en place pour que le voyage se déroule de la manière prévue initialement, alors vous ne pourrez pas faire grand-chose pour annuler votre voyage."

6. Quelles précautions dois-je prendre avant d'effectuer une nouvelle réservation?

Pour parer à toute éventualité, sélectionnez une réservation qui offre des conditions d’annulation flexibles. Par exemple, via Booking, de nombreuses réservations incluent l’annulation gratuite jusqu’à une semaine avant le départ et sans prépaiement.

D’autres plateformes, comme Airbnb, ont ajouté un filtre pour faciliter vos recherches et vous permettre de réserver des logements qui proposent ces conditions d’annulation.

Même topo du côté de la plateforme belge Gites de Wallonie. Celle-ci prévoit désormais un filtre "séjour avec annulation gratuite" qui permet de bénéficier d’une annulation jusqu’à 24h avant votre arrivée auprès des 150 gîtes et chambres d’hôtes participants à cette action.

De leur côté, Holidaysuites ou Belvilla offrent un report sans frais ou une annulation de la réservation en cas de nouvelles restrictions de voyage.

7. Quelles sont les mesures prises à Brussels Airport?

Depuis le 15 juin, Brussels Airport effectue des contrôles de température systématiques sur tous les passagers, à l'aide de caméras thermiques. "Ce contrôle se rajoute à toutes les mesures sanitaires déjà prises pour permettre aux passagers de voyager en toute sérénité", a déclaré Arnaud Feist, CEO de Brussels Airport Company. Par exemple, dès leur entrée dans l'aéroport, tous les passagers sont tenus de porter un masque qui couvre le nez et la bouche, à l'exception des enfants de moins de six ans.

Cette couverture bucco-nasale est aussi obligatoire à bord de l'avion.

Concrètement, les caméras sont placées sur le curb, soit la zone devant le hall des départs, pour contrôler tous les passagers avant leur entrée dans le terminal.

Toutes les personnes dont la température excéderait 38°C peuvent se voir refuser l'accès au terminal. Le même système est installé pour les passagers à l'arrivée.

Les personnes qui ne voyagent pas elles-mêmes ou qui ne travaillent pas dans l'aéroport ne sont pas autorisées à accéder au terminal.

8. Mon assurance annulation peut-elle intervenir?

Annuler son voyage en raison de l'épidémie de coronavirus ne relève pas d'une assurance annulation standard, affirme Assuralia, l'union professionnelle des entreprises d'assurances. Par exemple, "les épidémies et pandémies ainsi que les mesures de confinement (lockdown) d’un pays ou de régions qui en résultent ou les décisions prises par les pouvoirs locaux d’interdire l’accès à leur territoire ne font pas partie des aléas couverts par notre assurance annulation", selon les explications d’Europ Assistance.

Si une personne contracte le virus avant le départ, elle tombe bien sous la couverture standard, comme pour d’autres maladies. Attention, certains assureurs proposent une couverture plus large.

9. Quid pour les assurances liées aux cartes bancaires?

De nombreuses cartes de crédit haut de gamme prévoient une garantie annulation.

Mais leur couverture n’est pas forcément plus large que les assurances annulation standard. Ici aussi, il y a donc peu de chance qu’une annulation pour cause de coronavirus soit prise en charge.

D’ailleurs, ces assurances voyages (assistance ou annulation) sont fortement déconseillées par Patrick Cauwert, le CEO de Feprabel (la Fédération des courtiers en assurances et des intermédiaires financiers). "Les garanties et les couvertures sont limitées. Les clients connaissent mal leur contrat, ils ne savent pas à qui s’adresser en cas de sinistre. C’est généralement dans ce genre de dossier que nous avons le plus de discussions lorsqu’il faut gérer un sinistre."

10. Et mon assurance assistance?

Les assurances assistance voyage couvrent, quant à elles, les frais médicaux, comme une visite chez le médecin ou une hospitalisation pendant le voyage, pour le coronavirus comme pour les autres maladies ou accidents, précise Assuralia. Certains assureurs couvrent en plus un séjour prolongé à l'étranger ou les frais de rapatriement dans leurs offres standard.

©AFP

Mais quid si le SPF Affaires étrangères prévoit un avis négatif pour une destination? "Dans ce cas, votre assurance ne sera pas valable", répond Europ Assistance. "Si toutefois l’avis des autorités locales ou du SPF Affaires étrangères déconseille les voyages, sauf les voyages indispensables et que le voyage revêt un caractère essentiel, la couverture sera alors fournie. La raison et la preuve du caractère essentiel du voyage doivent pouvoir être apportées."

"Les autorités ne donnent pas de définition de ce qu'est le caractère essentiel d’un voyage. Il appartient dès lors au voyageur de décider si le voyage est essentiel ou non (celui-ci peut par exemple avoir des engagements familiaux ou professionnels urgents et incontournables à respecter). Ces circonstances sont différentes pour chaque personne, voyage ou situation."

11. Mon assurance hospitalisation interviendra-t-elle?

Les personnes hospitalisées peuvent aussi faire appel à l'assurance hospitalisation.

Certains assureurs limitent leur intervention à la Belgique, mais d'autres couvrent les cas en Europe ou ailleurs. Si le contrat prévoit une couverture à l'étranger, l'assureur interviendra pour le coronavirus même si la personne s'est rendue dans une zone que les Affaires étrangères identifient comme risquée, précise l'union professionnelle.

12. Où trouver des réponses à mes autres questions?

Si vous vous posez encore des questions au sujet d'une réservation, d'un vol ou d'un futur voyage, consultez le "FAQ Coronavirus" du Centre Européen des Consommateurs.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés