Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Tout savoir sur les spécificités du télétravail à l'étranger

Club Med propose aux télétravailleurs d'aller accomplir leur tâche au soleil pendant un mois. Mais en avez-vous vraiment le droit? Décodage.
©Shutterstock

Bien qu’il soit interdit de voyager au moins jusqu’au 1er mars, il n’est pas impossible de rêver ni de réserver ses prochaines vacances ou même un lieu de télétravail plus agréable que votre cuisine ou salle à manger. D’ailleurs, pour ceux qui veulent joindre l’utile à l’agréable, Club Med a lancé une nouvelle offre qui cible les télétravailleurs. 

En pratique, jusqu’au 2 avril 2021, il est possible de réserver (en agence uniquement) un séjour d’un mois complet – au choix à Marrakech (Maroc), Cancún (Mexique), Punta Cana ou Michès (République dominicaine) – pour le prix de deux semaines seulement.

«À seulement 3 heures d’avion, la station de Marrakech est la destination idéale pour ceux qui sont obligés de télétravailler et qui n’ont pas encore trouvé le chemin du retour au bureau», déclare le Club Med. Surtout que cette organisation a mis en place un work hub dans certains de ses villages. Au menu : espace de coworking, wi-fi gratuit, prises pour les postes de travail, etc.

"Nous ne poussons pas les gens à transgresser les règles établies vu que les premiers départs ne pourront avoir lieu au plus tôt qu’à partir du mois de mars."
Club Med

Si l’idée vous tente, notez qu’il ne sera évidemment pas possible de quitter la Belgique avant le mois de mars. De fait, même si vous souhaitez vraiment télétravailler durant un mois depuis l’étranger, ce voyage ne pourra en aucun cas être considéré comme un déplacement professionnel essentiel au regard de la législation belge.

«Nous ne poussons d’ailleurs pas les gens à transgresser les règles établies vu que les premiers départs liés à cette offre ne pourront avoir lieu au plus tôt qu’à partir du mois de mars», précise le Club Med.

Interdiction prolongée?

Attention, il n’est pas impossible que le prochain Comité de concertation (le 26 février 2021) décide de prolonger l’interdiction de voyage au-delà du 1er mars. Quid si vous avez déjà effectué une réservation?

Concurrence

Club Med n’est pas le seul voyagiste à proposer des offres qui permettent de combiner télétravail et temps libre depuis un agréable lieu de vacances, avec la possibilité ou non de dépenser des jours de congé. C’est aussi le cas de Tui avec son concept «Workation». Dans ce cas-ci, ce tour-opérateur  propose des destinations tant à l’étranger (dont de sympathiques tiny houses dans les complexes de vacances Droomparken aux Pays-Bas) qu’en Belgique.

D'après le Club Med, vous aurez la possibilité de déplacer votre départ au plus tard jusqu’au 2 avril 2021 au maximum, à condition bien sûr qu’il reste des places disponibles. Et si l’interdiction de voyage devait malheureusement se prolonger jusqu’à cette date, vous aurez la possibilité de reporter sans frais votre séjour à une date ultérieure jusqu’à la veille de départ.

Législation

Cela dit, vous n’avez pas forcément besoin de passer par ce type d'offre pour télétravailler en dehors de votre domicile. Peu importe la forme, si c’est votre intention, discutez-en au préalable avec votre employeur. Même s’il y a des chances pour que celui-ci fasse preuve de flexibilité (surtout si vous restez en Belgique), il pourrait tout aussi bien vous refuser le télétravail en dehors de votre domicile, vu les obligations administratives qui lui incombent.

Pour rappel, la sécurité sociale et la fiscalité applicables à un contrat de travail sont fonction du lieu de prestations. Cela signifie que, si vous télétravaillez en Belgique, le traitement social et fiscal applicable sera belge. En revanche, si vous télétravaillez en Italie, il s’agira du système italien.

La sécurité sociale et la fiscalité applicables à un contrat de travail sont fonction du lieu de prestations.

Ne perdez pas espoir, le législateur a heureusement prévu des dérogations. Par exemple, si vous télétravaillez depuis l’étranger moins de 183 jours par an, vous restez imposable en Belgique.

En ce qui concerne la sécurité sociale, il existe aussi des solutions. Votre employeur peut notamment opter pour un détachement. Cela signifie qu’en tant que travailleur belge, vous pouvez travailler depuis l’étranger tout en restant soumis au régime ONSS initial, à savoir le régime belge. 

Attention, si vous envisagez de télétravailler depuis Marrakech ou Cancún (c’est-à-dire en dehors de l’Espace économique européen), vous devez généralement demander au préalable un permis de travail (que vous soyez employé ou indépendant).

En conclusion, si vous envisagez de changer de lieu pour télétravailler, ne prenez pas de décision sans l'accord préalable de votre employeur. Surtout que, si vous êtes victime d’un accident pendant vos heures de travail (par exemple dans votre résidence secondaire en France), il y a des chances pour que vous ne soyez pas couvert par la compagnie d’assurance accident de travail de votre employeur, car celle-ci n'aura pas été mise au courant du changement de situation.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés