Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Votre voyage est reporté. Que faire?

On vous appelle pour vous dire que vous ne pouvez pas partir en voyage à la date prévue à cause d’une grève générale dans les transports. Quels sont vos droits?

(mon argent) – Un millier de clients de Thomas Cook Belgium peuvent s’attendre à recevoir, ou ont déjà reçu, un appel de ce genre. Le 29 septembre, suite à la grève générale des transports, ils ne pourront ni partir pour l’Espagne, ni en revenir. Cette situation ne concerne pas uniquement les vols.  Les autocars sont touchés, eux aussi. L’enseigne Thomas Cook Belgium englobe également Neckermann et Pegase.

" Le 29 septembre, il y aura une grève de 24 heures en Espagne, explique Baptiste Van Outryve, porte-parole de Thomas Cook. Au-delà des contrôleurs aériens, elle concerne également des services au sol comme Flight Care et les syndicats du transport en général. Cette situation nous contraint à reporter d’un jour tous les vols à destination ou en provenance d’Espagne. Et comme les routes seront largement bloquées par les syndicats des transporteurs, nous ne voulons pas faire courir de risques aux passagers de nos autocars. Leur départ ou retour sera également postposé d’un jour. "

Une nuit perdue ou gagnée

La facture de cette mesure exceptionnelle se chiffre en dizaines de milliers d’euros. " Il nous est encore impossible de calculer l’impact financier précis, mais cela concerne plus de 1.000 clients de Thomas Cook Belgium : ils devaient être 55 % à revenir et 45 % à partir le 29 septembre. Les retours sont reportés d’un jour, ce qui implique que nous devons prendre en charge une nuit d’hôtel sur place pour toutes les personnes concernées. "

" Les départs se répartissent en deux groupes : les forfaits et citytrips. La personne qui a réservé un forfait – par exemple des vacances à la plage d’une semaine ou plus – partira simplement un jour plus tard. La nuit perdue sera dédommagée, cela va de soi. Comme le citytrip est plus court, les clients ont le choix. Première option, ils partent à une autre date dans la quinzaine pour un séjour équivalent : même durée, même hôtel, etc. La seule condition est que des sièges d’avion soient encore disponibles. Dans la négative, nous pouvons demander un supplément. Deuxième option, ils peuvent partir mardi ce qui, en fait, leur fait gagner un jour et nous payons la nuitée supplémentaire. Si aucune des deux solutions ne convient, l’annulation est gratuite. "

Une bonne solution

Hans De Coninck, représentant de Test-Achats au sein de la Commission Litiges Voyages : " Dans le cadre d’un forfait, la protection est généralement meilleure. Il implique une obligation d’assistance qui donne droit à une compensation pour la perte d’un jour ou pour une nuit d’hôtel supplémentaire. Mais même hors forfait, les personnes qui ont acheté un vol aérien peuvent invoquer le droit des passagers. Les compagnies aériennes européennes sont tenues de donner de l’information, de fournir de l’assistance – paiement d’une nuit supplémentaire ou compensation de la nuit perdue – et de rediriger le voyageur le plus rapidement possible. Le droit à l’indemnisation n’existe pas en cas de force majeure. Thomas Cook Belgium paraît honnête dans son approche. S’ils tiennent leurs promesses, tout est en ordre ! "

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés