Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Votre voyage vire au cauchemar, que faire?

A Bangkok, des heurts entre forces de sécurité et manifestants antigouvernementaux ont encore fait un mort et 21 blessés. L’instabilité d’un pays est-elle une clause valable d’annulation aux yeux des agences et des compagnies aériennes?

(mon argent) - Le monde n’est pas ce village global où circulent librement et insoucieusement les personnes. Sans vouloir sombrer dans la paranoïa, l’insécurité peut surgir aussi bien des terres inconnues que dans des villes touristiques. En dehors de toute catastrophe naturelle, certaines destinations deviennent ainsi le théâtre d’actes criminels, de piraterie, d’enlèvements, de coups d’Etat ou encore d'actes de terrorisme. La dégradation du climat politique et social vous contraint dans ce cas à postposer votre voyage, voire à l’annuler. De quelle liberté de manœuvre jouissez-vous alors?

Droit d’annulation

L’annulation, droit accordé aux voyageurs, est rarement sans conséquences financières. Ainsi, plus la date de votre départ se rapproche, plus le dédommagement à payer au tour-opérateur sera élevé en cas de résiliation du contrat. Autre alternative, plus coûteuse cette fois, vous avez le droit de transférer votre voyage à une autre personne moyennant le respect des conditions du contrat. Ne vous focalisez donc pas sur le seul coût du voyage. Songez aussi au "coût" d'un voyage que vous seriez contraint d'annuler. Envisagez donc l’assurance annulation.

S’assurer coûte que coûte?

Pour l'assurance annulation, renseignez-vous impérativement avant le départ. Une fois à l'étranger, ce sera trop tard: toute souscription sera impossible. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle, de votre compagnie d'assurances ou de votre agence de voyages. Inversement, l’annulation peut être le fait de la compagnie aérienne elle-même. Dans bien des cas, l'annulation intervient quelques jours avant le départ. L'assurance annulation ne relève donc pas du luxe, car c'est à ce moment-là que les coût d'une annulation est le plus élevé.

Principe de précaution

Globalement, c'est au passager qu'il revient de prendre la responsabilité de se rendre ou non à destination, et d'en assumer les éventuelles conséquences. Comme le précise Julien Tilkens, Officer External Communication pour Brussels Airlines, "les tensions qui affectent un pays ne sont pas prévues dans les conditions générales de souscription de vol. Pareille cause d’annulation devra donc être considérée au cas par cas. Brussels Airlines est orientée client: nous proposons donc un maximum de flexibilité. Par ailleurs, à ma connaissance, il n’y a aucun antécédent d’annulation de cet ordre. A titre d’exemple, nous desservons le continent africain et la situation dans certains pays y est particulièrement instable. Un voyage de cette envergure impose une réelle préparation. Ces voyageurs optent d'ailleurs souvent pour une plus grande couverture. C’est ce que leur dicte le principe de précaution."

Prévoir l’imprévisible

Pour éviter de dilapider votre budget vacances, consultez donc quelques bons guides. Ils vous donneront une mine de renseignements généraux permettant d'appréhender la situation sur place ainsi que les risques éventuels (émeutes, embargo, durcissement des contrôles aux frontières, conflits armés). Dans un autre registre, n’hésitez pas non plus à consulter les sites d’institutions officielles, comme celui du SPF Affaires étrangères. Enfin, la presse fournit de précieuses informations au sujet de la stabilité d'un pays et de sa sécurité.

Destinations à risques

Hormis les tristement "célèbres" Afghanistan, Irak, Iran, Somalie et autres destinations-kamikazes, certains lieux de vacances pourraient vous être proposés par des agences tout risque:

  • Angola: "La guerre civile a pris fin depuis 2002. Ce pays n'offre cependant pas encore de garanties de sécurité et d'infrastructure suffisantes pour des voyages touristiques."
  • Chili: "Il est provisoirement conseillé de renvoyer à une date ultérieure tout voyage non-essentiel via Santiago. Etant donné la tendance du Chili à être sujet à une activité sismique, il convient également de contracter une assurance voyage."
  • Guinée: "Les voyageurs sont priés de retarder leurs voyages. Les agressions et les effractions à main armée se produisent régulièrement. Le visiteur est prié de ne jamais voyager seul."
  • Haïti: "A l'exception des déplacements pour raisons familiales ou professionnelles impérieuses, les ressortissants belges évitent de se rendre à Haïti."
  • Sri Lanka: "Nous vous déconseillons d'emprunter les transports en commun dans les villes et de vous joindre à tout événement ou manifestation publique."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés