shareholder

Celyad termine le suivi de sécurité de 30 jours du premier patient de la seconde cohorte dans l'essai de Phase I des cellules CAR-T NKG2D

©CELYAD

Aucune toxicité limitant la dose associée au traitement expérimental n’a été rapportée 30 jours après le traitement du premier patient du deuxième niveau de dose.

L’étude est une étude à doses croissantes évaluant la sécurité et la faisabilité de la thérapie CAR T-cell chez des patients atteints de leucémie myéloïde aiguë ou de myélome multiple.

Mont-Saint-Guibert, Belgique - Celyad (Euronext Bruxelles et Paris et NASDAQ : CYAD), leader dans la découverte et le développement de thérapies cellulaires spécialisées, avec des programmes cliniques portant sur les maladies cardiovasculaires et l’immuno-oncologie, a annoncé aujourd’hui la fin du suivi de sécurité de 30 jours du premier patient inclus dans la seconde cohorte de l’étude clinique de Phase I, qui évalue la sécurité et la faisabilité de sa thérapie cellulaire CAR-T NKG2D chez des patients cancéreux souffrant de leucémie myéloïde aiguë (LMA) ou de myélome multiple (MM).

Le Dr Christian Homsy, CEO de Celyad, a déclaré : " L’étude de Phase I des cellules CAR-T NKG2D avance bien. Aucun problème de sécurité n’a été rapporté depuis le début de l’essai. Nous nous réjouissons de pouvoir procéder à l’inclusion des autres patients dans cette cohorte de la seconde dose. "

Le Dr Frédéric Lehmann, vice-président en immuno-oncologie chez Celyad, a ajouté : " Notre étude de Phase I des cellules CAR-T NKG2D progresse à un bon rythme et selon les plans initiaux. Aucun problème de sécurité ne nous a été relaté suite à l’injection de la première dose chez les patients de la première cohorte et la seconde prend un bon départ. Je suis reconnaissant aux chercheurs de la Phase I de nous avoir si bien positionnés pour ce jalon important. "

L’étude de phase I/IIa a pour objectif premier d’évaluer la sécurité et la faisabilité des cellules CAR-T NKG2D ainsi que d’autres critères, dont l’efficacité clinique. Les données portant sur les 12 premiers patients traités en Phase I sont attendues pour mi-2016. Une fois que la dose recommandée sera déterminée, la Phase IIa de l’étude commencera avec le recrutement de 12 patients supplémentaires.

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés