shareholder
Logo
Echo Connect offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Résultats consolidés 2018

L’intégration des quatre sociétés acquises en 2017 est finalisée

Lignes de force et principaux événements

Groupe Ter Beke :

Pour la première fois, les chiffres des entreprises acquises en 2017 sont repris pour l’année complète dans le compte de résultats. Il s’agit - pour rappel - pour la Division Charcuterie, de l’entreprise néerlandaise Offerman et pour la Division Plats cuisinés, de l’entreprise française Stefano Toselli, de l’entreprise polonaise Pasta Food Company et de l’entreprise anglaise KK Fine Foods.

Pour l’année complète, ces 4 entreprises ont contribué conformément aux attentes, ensemble et individuellement, au chiffre d’affaires et au résultat.

Le chiffre d’affaires consolidé augmente ainsi de 36,8%, passant à 680,5 millions d’EUR, tandis que le flux de trésorerie récurrent (REBITDA) augmente de 36,9 millions d’EUR aux 50,2 millions d’EUR (+36,2%). Ter Beke atteint ainsi son résultat prédéterminé.

L’intégration des nouvelles entreprises s’est bien déroulée et Ter Beke a ainsi encore avancé dans sa transformation en groupe alimentaire diversifié bénéficiant d’un grand avantage d’échelle. Cela permet à l’entreprise de mieux répondre aux demandes du consommateur, qui fait preuve d’une prise de conscience croissante en matière d'alimentation.

Pour comparer les résultats de 2017 et 2018, il y a lieu de tenir compte du fait que le résultat d’exploitation de 2018 comporte 6,8 millions d’EUR de charges non récurrentes, tandis qu’en 2017, le groupe a réalisé 4,4 millions d’EUR de produits non récurrents nets.

Les charges non récurrentes de 2018 comportent principalement 3,8 millions d’EUR de coûts de restructuration pour adapter les frais généraux aux conditions actuelles du marché, 1.1 million d’EUR de coûts liés à la fermeture de l’usine de Zoetermeer et les 1,3 million d’EUR de coûts d’une étude stratégique réalisée après les 4 acquisitions pour faire le point du potentiel du nouveau groupe.

En conséquence :

  • le REBITDA en 2018 est de 50,2 millions d’EUR contre 36,9 millions d’EUR en 2017 (+36,2%)
  • l’EBITDA en 2018 est de 44,0 millions d’EUR contre 38,4 millions d’EUR en 2017 (+14,7%)
  • le REBIT en 2018 est de 23,0 millions d’EUR contre 17,6 millions d’EUR en 2017 (+30,7%)
  • l’EBIT en 2018 est de 16,2 millions d’EUR contre 22,0 millions d’EUR en 2017 (-26,3%)
  • le résultat après impôts se monte à 7,2 millions d’EUR en 2018 par rapport à 17,1 millions d’EUR en 2017.

Le flux de trésorerie net de l’exploitation a augmenté de 21,8 millions d’EUR, passant à 39,7 millions d’EUR.

Nonobstant un important programme d’investissement visant à augmenter la capacité des usines de Furnes et Ridderkerk, les dettes financières nettes ont pu être ramenées de 126,9 millions d’EUR à 122,7 millions d’EUR.

Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.
Publicité
Publicité

Echo Connect