Publicité

Plombé par Umicore, le Bel20 cède 1,02%

L'euphorie de début d'année aura été de courte durée. La baisse des prix du baril du pétrole et de celui de la tonne de cuivre ont dégrisé d'un seul coup les opérateurs boursiers. Plombé par Umicore qui a accusé un recul de plus de 5%, le Bel20 a affiché l'une des plus mauvaises performances des indices européens avec un repli de 1,02% à 4.421,26 points. Six valeurs de l'indice ont affiché des pertes supérieures à 2%. Seules trois sociétés ont terminé la séance dans le vert : Belgacom, Mobistar et Suez.

BOURSES EUROPEENNES

Lendemain de fête aussi sur les autres places financières du Vieux Continent mais dans des proportions moindres. La Bourse de Londres a cédé 0,51%, celle de Paris 0,65%, celle de Francfort 0,25% et la Bourse d'Amsterdam a limité son recul à 0,20%.

STATS US

La croissance de l'activité dans le secteur des services a légèrement ralenti en décembre aux Etats-Unis, l'indice composite d'activité du secteur (ISM), baissant à 57,1% en décembre contre 58,9% en novembre. Les analystes s'attendaient à un indice à 57%.

Les commandes industrielles ont elles progressé de 0,9% en novembre alors que les analystes tablaient sur une hausse de 1,4%.

Les prix du pétrole ont poursuivi leur déclin jeudi, après leur chute de la veille (-2,73 dollars). Le prix du baril de brut cédait 1,40 dollar à 56,92 dollars sur le marché new-yorkais alors que le département américain de l'Energie a annoncé une hausse des stocks de produits distillés et d'essence aux Etats-Unis .

VALEURS

UMICORE -5,56% à 122,30 euros

- Le groupe spécialiste des matériaux technologiques a accusé un net repli sans explication rationnelle. " Il s'agit sans doute de prises de bénéfices dans des volumes qui ne sont pas extraordinaires, a avancé Bernard Hanssens, analyste auprès de la Banque Degroof. Il faudra attendre la semaine prochaine et les retours de congés pour avoir une véritable tendance " a-t-il ajouté. La recommandation de la banque sur la valeur est à " conserver ".

Pas plus d'explications auprès de la société elle-même qui n'a pas publié de communiqué ces derniers jours. " Cette baisse est plutôt liée au prix des métaux et du cuivre. Cela touche tout le secteur" a indiqué le porte-parole d'Umicore.

CUMERIO -3,22% à 17,75 euros

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, à première vue, la chute du prix de la tonne de cuivre n'a pas d'impact négatif sur la marche des affaires de Cumerio, un groupe spécialisé dans le cuivre. " C'est une mauvaise interprétation du marché, estime Filip de Pauw analyste chez ING Wholesale Banking. Cumerio n'est pas une société minière. Elle est active dans le raffinage et le recyclage et est donc moins sensible à l'évolution du prix du cuivre. "

THROMBOGENICS +7,17% à 12,40 euros

L'action biotechnologique a repris du poil de la bête après sa dégringolade de mercredi.

DELHAIZE -0,54% à 64,75 euros

Le groupe belge de grande distribution a fait le point jeudi sur ses projets en Belgique. Trois éléments clés sont à retenir. Le distributeur conservera son positionnement d'acteur qualitatif, orienté plutôt sur le haut de gamme tout en jouant aussi la carte des prix et celle de l'expansion avec l'ouverture cette année de 44 magasins.

UCB -1,81% à 51,60 euros

Le groupe pharmaceutique belge a annoncé qu'il détenait à ce jour 87,62% de Schwarz Pharma. La fusion des deux entreprises donnera naissance à un groupe pesant 3,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires, avec une position de leadership global dans le domaine de la neurologie.

SUEZ -0,15% à 39,61 euros

-Dans un avis publié mercredi soir, l'AMF a indiqué que le holding Artemis de François Pinault avait confirmé "l'existence, fut-elle très préliminaire, d'un projet relatif au groupe Suez".

-D'après un hebdomadaire français, le PDG du groupe de luxe LVMH Bernard Arnault et Albert Frère s'apprêteraient à lancer ensemble une offre sur le groupe d'énergie et d'environnement. Mais cette information a été qualifiée de "ridicule" par une source proche du président de LVMH.

COLRUYT -2,04% à 158,30 euros

KBC a réduit sa recommandation sur la valeur à " réduire " contre " accumuler " précédemment.

CFE -1,95% à 953 euros

-Dexia a augmenté son objectif de cours sur la valeur à 955 EUR.

-La banque a par contre réduit sa recommandation à " neutre ".

TEXAF -1,76% à 139,50 euros

-KBC a réduit son avis à " accumuler " contre " acheter " précédemment.

-La banque a par contre augmenté son objectif de cours à 150 euros contre 130 euros, jusque là.

LOTUS BAKERIES -1,28% à 232 euros

Degroof réduit son avis sur la valeur à " conserver " contre " accumuler ".

DECEUNINCK +1,12% à 22,50 euros

KBC a réduit ses attentes de bénéfices par action pour Deceuninck. Là où la banque attendait 1,4 euro et 1,82 EUR pour 2007 et 2008, KBC table maintenant sur 1,03 et 1,39 EUR.

INNOGENETICS -3,72% à 8,80 euros

-Le juge d'un tribunal américain siégeant à Madison a confirmé dans un jugement la condamnation du laboratoire américain Abbott à verser à la société gantoise Innogenetics 7 millions de dollars de dommages. Le juge a également rejeté la demande d'appel d'Abbott.

-Abbott avait été condamné en septembre dernier à verser 7 millions de dollars de dommages et intérêts à Innogenetics, dont il avait violé un brevet sur une méthode de décodage génétique du virus de l'hépatite C. Ce montant aurait pu être augmenté, une option que le juge n'a pas suivie.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés