Publicité

Le débat sur la protection des consommateurs est sur la table

Le débat est ouvert. Nous parlons ici d'une rénovation en profondeur des régimes de protection des consommateurs dans l'Union européenne.

Les grandes lignes du projet initié en la matière avaient été présentées à la veille du week-end par la commissaire en charge du dossier. Aujourd'hui lundi, c'est au Parlement européen que les discussions à ce propos entrent dans le vif du sujet.

L'enjeu n'est pas mince. Il s'agit notamment d'encadrer de manière optimale une forme de commerce qui reste encore marginale mais qui ne cesse de gagner en puissance : le commerce en ligne. Maglena Kuneva, la commissaire en charge de la protection du consommateur, résume l'objectif poursuivi au travers d'un exemple parlant : mon but, affirme-t-elle, est que le consommateur soit aussi bien protégé lorsqu'il télécharge un album sur iTunes que lorsqu'il l'achète chez le marchand de disques de sa ville.

In fine, Kuneva voudrait renforcer nettement la confiance que les citoyens ont vis-à-vis du commerce en ligne et stimuler ainsi sa croissance, jugée vitale pour la compétitivité de l'Europe. A cet effet, une révision en profondeur du droit à la consommation dans les 27 Etats membres de l'Union s'impose. C'est du moins ce que l'on estime à la Commission, dont les propositions prennent pour l'heure la forme de ce que l'on appelle un " livre vert ", ouvert donc à la consultation de tous. Nul doute que le débat au Parlement européen ne manquera pas d'intérêt, entre les tenants du " laisser faire " et ceux d'un cadre plus strict.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés