Publicité

Belles éclaircies sur le Bel20, Auximines et D'Ieteren en jolie progression!

Bruxelles (TNL) Pour la dernière séance de la semaine, l'indice Bel20 de la Bourse de Bruxelles a retrouvé le sourire. D'emblée, l'indice vedette avait montré sa bonne humeur en ouvrant en hausse de 0,4% à 4.523,28 points. En fin de matinée, l'indice conservait son optimisme en cotant à 4.528,61 points, soit une hausse de 0,51%.

Hier jeudi, l'indice vedette avait subi un coup de froid tout au long de la journée avant de finir en repli de 0,86% à 4.505,85 points. A la clôture, Mobistar réalisait la bonne opération de la journée avec la seule hausse au sein de l'indice (+0,68%), tandis qu'Umicore accusait quant à lui le plus gros repli (- 2,99%).

BOURSES EUROPEENNES

Sur les marchés européens, le vert dominait également lors de la mi-séance avec, vers 12 h 45, une hausse de 0,54% à Amsterdam, de 0,55% à Paris, de 0,60% à Londres et de 0,60% à Francfort. Quant au DJ STOXX 50, il s'affichait lui aussi en hausse, de 0,49%.

BOURSE DE TOKYO

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de vendredi sur un net rebond de 1,23% pour se hisser au-dessus des 17.500 points, les investisseurs ayant été stimulés par la faiblesse persistante du yen qui favorise les exportateurs nippons, selon les opérateurs.

Le Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, a repris 211,85 points à 17.504,33 points.

La Bourse de Tokyo ne rouvrira que mardi, lundi étant férié au Japon.

STATISTIQUES

Aucune statistique n'est attendue en provenance des Etats-Unis. En revanche, les analystes ont reçu les chiffres français de la production industrielle pour décembre. Cette dernière est repartie à la hausse en décembre, progressant de 1,1% par rapport à novembre, après avoir reculé (-0,4%, chiffre révisé) le mois précédent, selon l'Insee, mais les économistes restent partagés sur le sens à donner à ce chiffre. Le rebond de décembre est supérieur aux attentes des analystes, qui avaient prévu une progression de 0,5%.

Par ailleurs, le Royaume-Uni a essuyé un déficit commercial record en 2006, plombé notamment par une balance pétrolière négative pour la deuxième année d'affilée, a annoncé ce vendredi l'Office des statistiques nationales (ONS).

Les échanges de biens se sont soldés l'an dernier par un déficit de 84,3 milliards de livres (126,4 milliards d'euros), contre 68,8 milliards de livres en 2005.

Hier jeudi, la Banque centrale européenne (BCE) n'a pas modifié ses taux directeurs (3,50%), mais elle a lancé le signal d'une hausse en mars. Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Jean-Claude Trichet a clairement ouvert la voie à une nouvelle hausse des taux directeurs en mars dans la zone euro, mais entretenu le flou pour la suite.

Aux Etats-Unis, le nombre de demandes hebdomadaires d'allocations chômage a progressé de 3.000 au cours de la semaine achevée le 3 février par rapport à la précédente, pour s'inscrire à 311.000, a indiqué jeudi le département du Travail. Les analystes tablaient sur 310.000 inscriptions initiales.

VALEURS A SUIVRE

D'IETEREN +3,07% à 298,90 euros

- KBCS a relevé l'objectif de cours du groupe de distribution automobile à 320 euros contre 300 auparavant.

AUXIMINES +3,61% à 875 euros

- KBCS a relevé l'objectif de cours du holding à 1.000 (900) euros et a relevé sa recommandation à "acheter" contre "accumuler".

CNP -0,18% à 48,52 euros

- La société a un projet de programme de rachat d'actions

- Elle proposera un dividende brut de 0,68 euro (+7%)

- Son résultat courant s'est élevé à 135,3 millions d'euros (+9,4%)

- Son bénéfice net a atteint 417,9 millions d'euros (-10,1%)

- L'action a clôturé jeudi soir, avant la publication de ces données, à 48,70 euros (-0,41%)

BREDERODE +1,39 % à 29,20 euros

- Brederode a vu ses capitaux propres progresser de 13,15% l'an dernier, en les portant à 1,219 milliard d'euros.

- Le holding a dégagé un bénéfice net annuel de 188,81 millions d'euros, soit 5,54 euros par action.

- La société toujours présidée par Pierre van der Mersch, a l'intention de distribuer un dividende unitaire brut de 0,4933 euro, en hausse de 5,7% (0,37 euro net de précompte mobilier, 0,4193 euro net avec strip VVPR).

- Brederode, qui avait annulé plus de 3,37 millions de titres détenus en propre en mai dernier, veut remettre le couvert. Fin 2006, elle détenait 1.109.907 de titres? qu'elle proposera de détruire " à une prochaine assemblée générale ".

- KBC Securities a relevé l'objectif de cours du holding à 31,5 euros.

COFINIMMO +1,12% à 154,00 euros

- Cofinimmo a enregistré au cours de l'année 2006 un résultat courant de 84,41 millions d'euros, soit 8,69 euros par action, en progression de 0,9% par rapport à, respectivement, 83,62 millions d'euros et 8,60 euros par action réalisés en 2005.

- Le résultat sur portefeuille s'est établi à 49,010 millions d'euros contre 5,881 millions d'euros en 2005.

- La valeur d'investissement du portefeuille immobilier, y compris les actifs détenus en vue de la vente, telle qu'établie par l'expert immobilier indépendant s'élève à 2.363,25 millions d'euros à fin 2006 à comparer à 2.180,47 millions d'euros à fin 2005.

- Le Conseil d'Administration proposera à l'assemblée générale de distribuer un dividende brut de 7,40 euros pour 2006, 0,68% de plus que les 7,35 euros distribués en 2005, soit 6,29 euros net par action ordinaire contre 6,25 euros un avant.

- A portefeuille constant, Cofinimmo s'attend donc à réaliser un résultat net courant d'environ 8 euros par action, auquel s'ajoutera la plus-value sur cession d'immeubles dès à présent réalisée de 1,77 euro par action. Cofinimmo se dit confiant de poursuivre sa politique de distribution de dividende en croissance.

Philippe Degouy

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés