Fortis et ses consoeurs tirent le Bel 20 vers le bas (-0,41%)

Bruxelles (L'Echo) A mi-séance, ce mardi, le Bel 20 lâchait 0,41%, à 4670,27 points. Au sein de l'indice vedette de la Bourse de Bruxelles, Fortis, qui a dévoilé avant Bourse les modalités de la proposition du consortium dont il fait partie sur ABN Amro, reculait de 0,7%, à 31,09 euros, alors que KBC lâchait 1,06% et Dexia, 0,88%.

BOURSES EUROPEENNES

Les marché européens fluctuent non loin de leur équilibre, en l'absence de direction provenant des Etats-Unis suite à la fermeture de Wall Street hier. Londres et Francfort affichent des gains après un week-end prolongé, tandis que Paris et Amsterdam sont proche de la stabilité.

Le secteur des télécommunications bénéficie de la hausse du britannique Vodafone, qui prévoit des ventes supérieures aux estimations des analystes. Par conter, l'offre sur ABN Amro, faite aujourd'hui par le consortium Royal Bank of Scotland, Fortis et Santander ne déchaîne pas l'enthousiasme des investisseurs. Seuls Barclays et Banco Santander sont en hausse.

A 12h35, le CAC 40 perdait 0,02% à 6.070,29 points. A Londres, le Footsie prenait 0,46% à 6.601 points et, à Francfort, le Dax montait de 0,46% à 7.774,74 points. A Amsterdam, l'AEX était stable à 537,55 points.

Au niveau macro-économique, la balance des comptes courants de la zone euro est revenue dans le vert en mars avec un surplus de 5,4 milliards d'euros, selon des chiffres provisoires corrigés des variations saisonnières publiés mardi par la Banque centrale européenne (BCE).

VALEURS EN VUE CE MARDI

FORTIS -0,7, à 31,09 euros

- Le trio bancaire Fortis, RBS et Santander a annoncé avant Bourse les grandes lignes de la proposition d'offre qu'il soumet aux actionnaires d'ABN Amro. L'offre du trio valorise ABN Amro à 38,40 euros par action et l'ensemble de l'établissement batave à 71,1 milliards. Quelque 79% du montant sera payé en numéraire. En détails, le consortium offre 30,49 euros en cash et 0,844 nouvelle action RBS par action ABN Amro. Ces montants représentent une prime de 6,3% sur le dernier cours d'ABN Amro et, selon le consortium, de 13,7% sur l'offre de Barclays. Le consortium, qui veut finaliser l'oépration avant la fin 2007, pense lancer son offre avant le 13 août.

- L'offre du consortium reste bien entendu conditionnée au résultat du vote des actionnaires d'ABN Amro sur LaSalle. Les porteurs de titres doivent en effet se réunir en assemblée pour avaliser ou non la cession de la branche américaine à LaSalle.

- Au cours d'une conference call, ce mardi matin, RBS a indiqué que les discussions avec l'établissement d'outre-Atlantique Bank of America au sujet d'une répartition de LaSalle étaient "professionnelles et courtoises".

- Le consortium n'a pas chiffré les pertes d'emploi qui découleraient de cette reprise mais affirme qu'elles seront moins nombreuses que dans la proposition de Barclays. Aucune délocalisation massive ne serait programmée par le trio. Les économies de coûts sont néanmoins chiffrées à 4,23 milliards d'euros d'ici 2010. Quant aux gains en matière de revenus, ils sont estimés à 1,22 milliard d'euros.

De son côté, Jean-Paul Votron, le CEO de Fortis a indiqué que sur le Benelux, les doublons sont évalués à 6.800 postes de travail.

- Comme attendu, Fortis lèvera 15 milliards d'euros, RBS 6 milliards et Santander 9,5 à 10 milliards. Selon le consortium, le financement de l'opération "n'est pas un problème".

- En termes de retombées financières, Fortis prévoit un impact positif de 4,3% du BPA cash d'ici la fin 2010 et un rendement attendu sur investissement (base cash) de 11,2% en 2010, RBS un impact positif de 7,3% du BPA ajusté d'ici la fin 2010 et un rendement attendu sur investissement de 13,5% en 2010 et Santander un impact positif de 5,3% du BPA d'ici la fin 2010, rendement attendu sur investissement à 12,7% en 2010.

ACKERMANS & VAN HAAREN +0,98%, à 73,19 euros

- La trésorerie nette du groupe AvH s'élevait, au 31.03.2007, à 487,9 millions € (contre 340,7 millions au 31.12.2006). Ce montant tient compte, d'une part, du produit de la vente de Quick (211 millions €) et d'autre part, de nouveaux investissements dans Spanogroup et Groupe Financière Duval, entre autres.

- KBCS augmente son objectif de cours à 79 euros (75)

- Rabo Sec diminue son avis à conserver (acheter)

TER BEKE = 67 euros

- Le groupe alimentaire a pris la décision de renoncer à la reprise de Normandie Plats Cuisinés (NPC). Le 16 février 2007, Ter Beke avait annoncé qu'elle étudiait l'éventuelle acquisition de cette société française pour sa filiale de plats cuisinés FreshMeals.

- Fondé il y a trois ans, NPC est active sur le marché français dans les segments Retail Out-Of-Home. Elle a réalisé en 2006 un chiffre d'affaires d'environ 12 millions d'euros, avec une centaine de collaborateurs.

HAMON +2,53%, à 34,9 euros

La société tient son assemblée générale ce mardi.

CO.BR.HA. =1528 euros

Le brasseur tient son assemblée générale ce mardi.

SYSTEMAT +2,16%, à 6,63 euros

-Le groupe informatique tient une assemblée ordinaire et un extraordinaire. Au cours de cette dernière, les actionnaires doivent se prononcer sur une réduction de capital. Cette opération permettra de verser 0,15 euro à chaque action.

-KBCS augmente son avis d'accumuler à acheter.

NORD SUMATRA +0,08%, à 590 euros

Le holding présidé par l'homme d'affaires français Vincent Bolloré tient son assemblée générale ce mardi.

FOUNTAIN +2,53%, à 20,3 euros

La société tient son assemblée générale ce mardi.

DE ROUCK (4,69 euros)

La société tient sa seconde assemblée générale ordinaire ce mardi.

ROULARTA -1,06%, à 65,45 euros

KBCS diminue son avis à accumuler (acheter)

Xavier Degraux

(c) L'Echo

(tel direct: +32 2 4231672; fax: 32 2 4231610; mail du service online: cnd@mediafin.be)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés