Publicité

LE BEL 20 repasse en-dessous des 4.600 points

Bruxelles (L'Echo) Après avoir ouvert dans le rouge comme attendu, la Bourse de Bruxelles aggravait sa perte. Vers 13 heures, l'indice vedette des valeurs belges cédait 0,91 % à 4595.35 points, tiré vers le bas par Suez (-1,77% à 40,99 euros) et Colruyt (-2,07% à 158,24 euros).

Les bancaires s'affichaient en baisse, Fortis marquant le pas à -1,63% pour 30,14 euros, suivie par KBC qui reculait de 0,65% à 99,15 euros, bien qu'en hausse en début de séance. Dexia qui tirait son épingle du jeu à l'ouverture (+0,68%), se stabilisait par après à un cours proche de la séance précédente, soit + 0,09% à 23,48 euros .

Hors indice, on peut noter la belle progression de Mitiska de plus de 4,37%.

BOURSES EUROPENNES

- Comme prévu les places financières européennes s'inscrivaient dans le rouge ce mardi matin dans un marché sans grands écarts de cours avant la publication aux Etats-Unis de plusieurs statistiques macroéconomiques et résultats de sociétés. - Aux alentours de 10h, l'indice vedette parisien cédait 22,04 points à 6.103,56 points, dans un volume d'échanges de 490 millions d'euros, Londres abandonnait 0,40%, Francfort 0,71%, Amsterdam 0,23% et l'Eurostoxx 50 0,48%. "Les marchés européens devraient être attentistes dans la matinée" avant les résultats de plusieurs sociétés américaines dont Coca-Cola, State Street, US Bancorp, Intel et Yahoo!, a estimé Jean-François Virolle, directeur de la stratégie du courtier Global Equities.

TOKYO

- L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de mardi, la première de la semaine, en léger repli de 0,12%, les investisseurs s'interrogeant sur le coût du violent séisme qui a frappé le centre de l'Archipel lundi, ont indiqué les opérateurs.

- Le Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 sociétés vedettes, a cédé 21,68 points (-0,12%) à 18.217,27 points.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau s'est affaibli de 5,09 points (-0,29%) à 1.778,11 points.

L'attentisme des donneurs d'ordres s'explique également par la proximité des annonces de résultats trimestriels des grandes entreprises cotées à partir de la semaine prochaine, ont ajouté des courtiers.

- Un puissant tremblement de terre de magnitude 6,8 sur l'échelle ouverte de Richter, suivi de fortes répliques, a frappé lundi la région de Niigata (centre du Japon), faisant au moins neuf morts, près d'un millier de blessés et d'importants dégâts matériels.

STATS

- Allemagne: décrochage surprise du baromètre ZEW en juillet

L'indice de l'institut ZEW, qui compile les attentes du secteur financier pour l'économie allemande a chuté de 9,9 points à 10,4 points en juillet, nettement plus que prévu par les économistes, selon des chiffres publiés mardi.

Les analystes interrogés par l'agence de presse Thomson Financial News tablaient dans leur consensus sur un indice à 19,8 points, après 20,3 points en juin. Le baromètre est considéré --avec le climat des affaires Ifo-- comme un indice de confiance fiable pour jauger l'évolution de l'économie allemande.

- Angleterre: l'inflation ralentit à 2,4% en juin sur un an après 2,5% en mai

L'inflation a ralenti à 2,4% en juin sur un an au Royaume-Uni, après 2,5% en mai, à son plus bas niveau depuis octobre, mais l'inflation sous-jacente a atteint son plus haut niveau depuis mars 1997 à 2%, selon les chiffres communiqués mardi par l'Office des statistiques nationales.

Est encore attendu aujourd'hui:

- USA : indice des prix à la production - juin (14h30) et production industrielle - juin (15h15)

VALEURS A SUIVRE :

BRANTANO + 4,43% à 43,86 euros - MITISKA +4,37% à 10,75 EUR

- Le chausseur belge, qui vient de voir la société d'investissement Mitiska grimper dans son capital, a dégagé un chiffre d'affaires de 152,2 millions d'euros au cours du premier semestre de l'exercice en cours. Soit une progression de 8,5%.

- La chaîne de magasins de chaussures, dont le titre pourrait être retiré de la cote dans les prochains mois, a par ailleurs légèrement relevé ses prévisions, visant désormais le haut de la fourchette 300-310 millions d'euros.

- Nathalie Sierens, l'analyste de KBC Securities qui suit la valeur, avait parié sur une progression de 6% des ventes semestrielles, à 149 millions d'euros, et sur un objectif annuel de ventes proche des 310 millions d'euros.

- KBCS et ING WB ont toutes deux relevé leur objectif de cours sur Brantano pour le porter respectivement à 45 et 46,5 EUR.

CFE -2,98% à 1430,14 euros

- La société belge cotée CFE, mais aussi Vinci (l'un de ses actionnaires), Dredging, Arcadis, Besix, TBI et Dura Vermeer (leader du projet) ont été retenus pour la concession du Coentunnel à Amsterdam.

- "Le projet (de 5 ans), d'un montant total d'environ 500 millions d'euros, consiste à assurer le financement, la conception et la construction d'un tunnel routier immergé de 5 voies (3+2) ainsi que la rénovation du tunnel existant et leur exploitation pour une durée de 30 ans", a précisé CFE dans un communiqué de presse publié ce lundi après Bourse.

- Les entreprises concernées seront payées sur base annuelle.

UCB -0,94% à 39,90 euros

- Le groupe belge coté UCB a lancé sur le marché américain le Neupro, le premier patch médical quotidien destiné à soigner les patients atteints de la maladie de Parkinson à un stade précoce. Le Neupro, qui avait été développé par Schwarz Pharma, l'entreprise pharmaceutique reprise l'an dernier par UCB, est sur le marché européen depuis mars 2006.

- La FDA (les autorités sanitaires des USA) avait marqué son accord pour la commercialisation du Neupro début mai dernier.

REAL SOFTWARE = à 0,44 EUR

- L'éditeur de logiciels, dont environ un cinquième du capital flotte encore sur Euronext Bruxelles, a levé 75 millions d'euros via l'émission d'obligations convertibles en 2012 en actions ordinaires.

- Le groupe a émis des obligations pour 60 millions d'euros, alors que KBC Financial Products UK, le seul intermédiaire financier de cette opération avait la possibilité de placer des obligations supplémentaires pour un montant pouvant atteindre 15 millions d'euros dans les 30 jours qui suivaient la fin de l'offre.

- Les obligations convertibles qui ont été émises et qui sont désormais cotées à Luxembourg, étaient réservées aux investisseurs institutionnels ("zinzins" dans le jargon). Elles pourront être converties en intégrant une prime située entre 16,82 et 19,85%. Soit un rendement annuel de 5 à 5,5%.

- En cas de conversion de toutes les obligations, le nombre de titres Real Software en circulation passera de 283.474.447 à 418.366.533.

- L'opération était essentiellement destinée à financer d'éventuelles "opportunités de croissance externe" (rachats), ainsi qu'à rembourser les dettes de la société dirigée par Ashley Abdo.

FLORIDIENNE +0,91% 111 euros

- Les services de secours d'Ath sont intervenus lundi peu avant 20 heures sur le site de l'usine de fabrication de produits chimiques La Floridienne à Ath, où un important dégagement de fumée avait été repéré. Le sinistre s'est avéré sans gravité. Spécialisée dans la production de sels de métaux à divers usages, La Floridienne est classée dans la catégorie Seveso 2 en matière d'interventions relatives aux polutions chimiques.

OMEGA PHARMA +0,55% à 68,14 euros

- Le distributeur pharmaceutique qui doit publier jeudi son trading update profite d'un relèvement d'objectif de cours par Degroof qui voit l'action atteindre les 72 euros.

- Vers 11h, la Société Générale portait son objectif de cours SG à 78 euros.

PUNCH TECHNIX

- Punch Technix va émettre 1.539.244 d'actions nouvelles. Fin juin, Punch Technix avait annoncé le lancement d'une émission d'actions de maximum 3.194.888 actions.

- L'entreprise qui poursuivra ses activités à partir du 23 juillet prochain sous le nom de Punch Graphix, annoncait aujourd'hui que le prix d'émission est de 6,26 euros. L'émission porte donc au total sur 9,6 millions d'euros alors que le montant maximal à lever était de 20 millions d'euros.

- Le but de l'émission était d'offrir aux actionnaires existants de Punch Technix la possibilité de limiter leur dilution qui résultera de l'intégration de la fusion des deux sociétés.

FORTIS -1,63% à 30,14 euros

- Deux investisseurs veulent que Barclays laisse tomber l'offre sur ABN Amro, selon le Financial Times de ce mardi matin. Robert Talbut, Chief Investment Officer de Royal London Asset Management est l'un d'entre eux et fait partie des trente plus importants investisseurs de la banque britannique. Il a ainsi déclaré: "Se retirer est la meilleure option pour le management de Barclays. Améliorer ou rehausser l'offre serait destructeur de valeur."

- Hier, le quotidien britannique indiquait que Barclays envisageait d'améliorer l'offre sur ABN Amro et notamment de proposer une partie en cash.

- Barclays offre actuellement 3,225 actions pour une actions ABN AMRO. Au cours de Barclays de lundi, l'offre valait 64 milliards d'euros contre 71,1 milliards pour le consortium composé de Fortis, RBS et Santander.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés