Le Bel20 encore en baisse; InBev prend 3,38%

Bruxelles (l'écho) Après avoir affronté les vents tumultueux qui ont soufflé sur les marchés mondiaux, la Bourse de Bruxelles a du mal à repartir, à l'instar de ses consoeurs européennes. L'indice Bel 20, toujours volatil, affichait à la mi-séance (12h45) un repli de 0,31% à 4.254,41 points. Le brasseur InBev se distingue avec un gain de 3,38% à 53,17 euros tandis que Belgacom affiche le recul le plus marqué (-2,86%).

Sur les marchés européens, seul le Foostie tenait la tête hors de l'eau, en hausse de 0,10% à 6 126,30 points (11h33).

TOKYO

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de vendredi sur une nouvelle baisse de 1,35%, la quatrième d'affilée, les investisseurs ayant toujours les nerfs à vif après les mouvements brusques enregistrés ces derniers jours sur les marchés mondiaux.

L'indice Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, a cédé 235,58 points à 17.217,93 points.

WALL STREET

La Bourse de New York a fini en léger repli jeudi, se reprenant après une ouverture en nette baisse grâce à un indicateur ayant souligné la vigueur de l'industrie aux Etats-Unis en février: l'indice Dow Jones a perdu 0,28% tandis que le Nasdaq a cédé 0,49%.

Au terme des échanges, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) a reculé de 34,29 points à 12.234,34 points, et l'indice composite du Nasdaq de 11,94 points à 2.404,21 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 a perdu de son côté 0,26% (-3,65 points) à 1.403,17 points.

STATISTIQUES

Pour ce vendredi les observateurs recevront les chiffres de la production industrielle de l'UE pour janvier, l'indice de confiance des consommateurs de l'université du Michigan (définitif pour février, 16 h 00).

D'autre part, les ventes de détail en Allemagne ont fortement reculé en janvier, de 5,1% sur un mois à prix constants, bien plus qu'attendu, selon des données provisoires publiées vendredi par l'Office fédéral des statistiques.

Enfin, les prix à la consommation au Japon hors produits frais sont restés stables en janvier sur un an, mais les prix hors énergie ont encore reculé, a annoncé vendredi le ministère des Affaires intérieures.

Ce chiffre est conforme à la prévision moyenne des économistes, selon un sondage du quotidien économique Nikkei auprès de 24 instituts de recherche.

Le taux de chômage au Japon est resté quant à lui stable en janvier pour le troisième mois consécutif à 4,0%.

VALEURS A SUIVRE

RECTICEL -8% à 9,20 euros

- Le groupe industriel a annoncé ses résultats 2006 ce vendredi matin: un chiffre d'affaires de 1.474,4 millions d'EUR (1.391,6 millions), des pertes nettes de 21,2 millions d'euros contre 28 millions de pertes enregistrées en 2005.

- Le groupe a indiqué vouloir garder la division Interior Solutions.

-ING WB a réduit sa recommandation sur la valeur passant d'acheter à conserver. La Banque Degroof a fait de même passant de conserver à réduire tandis que KBCS est maintenant à accumuler contre acheter précédemment.

INBEV +3,38% à 53,24 euros

UBS a relevé son objectif de cours sur la valeur à 59 euros contre 57 euros auparavant.

BELGACOM -2,89% à 31,56 euros

- L'opérateur télécoms a publié ses chiffres annuels 2006 ce vendredi matin. Il a aussi confirmé les pertes d'emplois annoncées hier. Belgacom a annoncé un bénéfice par action en hausse de 3,2%, un chiffre d'affaires en hausse de 7,1%.

- Belgacom a aussi annoncé l'annulation de 23,75 millions de titres.

- Le groupe devrait, par ailleurs, proposer lors de sa prochaine assemblée générale un dividende 2006 d'1,59 euros, en hausse de 4,6%. Et ce, alors que la rentabilité de l'entreprise aurait encore reculé.

- Sans réelle surprise, Belgacom table pour 2007 sur un recul, à la fois dans sa division lignes fixes (Belgacom TV et Telindus y seront complètement intégrés) et dans sa division mobile (Proximus).

- Le CEO du groupe a annoncé qu'il étudiait le rachat possible de l'opérateur luxembourgeois Vox Mobile.

- De son côté, Telindus recherche des acquisitions à l'international.

BEFIMMO - 2,19% à 90,33 euros

-A l'issue du premier trimestre de son exercice 2006/2007, Befimmo a généré des revenus locatifs de 20 millions d'euros contre 19 millions pour la période correspondante de l'exercice précédent. Le résultat courant par action est passé de 1,47 euro à 3,25 euros et le résultat net, toujours par action, de 1,50 à 3,25 euros.

-Grâce au rachat de Fedimmo, la valeur du portefeuille atteignait 1,81 milliard d'euros au 31 décembre 2006. La valeur intrinsèque de l'action Befimmo à cette même date a progressé de 13,73% passant de 62,17 euros à 65,79 euros d'une année sur l'autre.

-Befimmo signale qu'il planche toujours sur une augmentation de capital et un réaménagement de sa dette. Cette levée de fonds peut encore être concrétisée avant la fin du premier semestre 2007, a précisé la Sicafi.

Befimmo a enfin confirmé que le dividende attendu pour l'exercice en cours devrait atteindre 4,45 euros brut par action.

OPTION +2,06% à 13,90 euros

- La banque ING WB a relevé sa recommandation à acheter contre conserver auparavant. La banque a relevé également l'objectif de cours à 17 euros contre 16 avant.

GALAPAGOS -1,67% à 8,85 euros

- La société belge de biotech Galapagos a enregistré l'an dernier une perte nette de 11,3 millions d'euros, alors que celle-ci atteignait 6,5 millions d'euros. Calculée par action, la perte nette est passée de 0,73 à 0,84 euro (-15%).

- Le chiffre d'affaires de l'entreprise malinoise a plus que triplé, à 35,2 millions d'euros, tout comme sa marge brute, à 15,6 millions d'euros, alors que ses coûts R&D sont ressortis à 15,9 millions d'euros, en progression de 6 millions d'euros.

GIMV 1,49% à 47,70 euros

- Les autorités de la concurrence ont approuvé le rachat de 30% de BMC.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés