Publicité

Le Bel20 irrégulier, à l'inverse d'Icos et Option qui trébuchent sur leurs résultats

Bruxelles (L'Echo) L'irrégularité dominait jeudi sur des marchés d'actions européens confrontés à une salve de résultats d'entreprises diversément accueillis, outre une baisse de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne.

Les marchés avaient pourtant entamé la séance sur un rebond technique assez net, le Livre Beige de la Fed ayant rassuré sur l'état de l'économie américaine malgré la crise immobilière. Cependant, les cotes européennes ont connu un passage à vide après la publication du baromètre de l'institut de conjoncture allemand Ifo, qui mesure le moral des chefs d'entreprise.

L'indice Ifo a baissé à 106,4 points en juillet contre 107 points en juin, conformément aux attentes des économistes. Plus inquiétant, les industriels se sont montrés sceptiques vis-à-vis de leur activité des six prochains mois: la composante de l'indice les mesurant a marqué le pas, légèrement plus que prévu par les économistes pour tomber à 101,8 points. Les opérateurs attendent encore la publication aux Etats-Unis des demandes hebdomadaires d'allocations chômage et des commandes de biens durables en juin (14h30), avant les ventes de logements neufs de juin (16h).

En milieu de séance, l'indice Bel20 affichait un repli de 0,20% à 4474,03 points après avoir progressé jusqu'à 0,55% dans les premiers échanges. Sur les 19 valeurs composant l'indice, 12 valeurs cèdent du terrain pour 7 en hausse. Ailleurs en Europe, l'indice DJ Stoxx 50 recule de 0,26% à 3831,38 points. Paris abandonne 0,39%, Francfort 0,33%, Londres 0,25% et Amsterdam 0,19%.

VALEURS:

UCB +0,79% à 39,41 euros

UCB a fait mieux qu'attendu. Le laboratoire biopharmaceutique UCB a enregistré au premier semestre 2007 un chiffre d'affaires en légère progression de 3% à 1,86 milliard d'euros. L'Ebit récurrent s'élève à 312 millions d'euros, soit un recul de 13% par rapport à la même période en 2006, mais un montant nettement plus important que les 207 millions d'euros pronostiqués par les analystes.

UCB a gagné jusqu'à 3,81% en début de séance avant de réduire ses gains.

ICOS -7,16% à 33,04 euros

La société louvaniste Icos Vision Systems, spécialisée dans les systèmes de contrôle pour l'industrie des semi-conducteurs, a réalisé un chiffre d'affaires trimestriel de 18,2 millions d'euros contre 19,2 millions d'euros au premier trimestre et 29,8 millions d'euros au deuxième trimestre de l'année passée. Il s'agit respectivement d'une baisse de 4,7% et de 38,9%.

Le bénéfice net au deuxième trimestre ressort à 1,1 millions d'euros (0,11 euro par action) à comparer avec un bénéfice net de 1,6 million d'euros (0,15 euro par action) pour le premier trimestre de l'exercice en cours et un bénéfice net de 7,1 millions d'euros (0,67 euro par action) au deuxième trimestre 2006.

Anton Peter De Proft, CEO d'Icos estime que l'industrie dans laquelle est active Icos Vision Systems amorçait un mouvement de reprise après avoir touché un plus bas. Dès lors, De Proft table sur une légère reprise du chiffre d'affaires au troisième trimestre en comparaison avec le deuxième trimestre de 2007.

Le titre reste proche de son plus bas de la séance à 32,5 euros (-8,68%).

OPTION -6,93% à 9,67 euros

Le groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 151,2 millions d'euros au premier semestre, soit une hausse de 7,2% par rapport aux 139 millions enregistrés pour la même période de l'an dernier. L'EBIT était de 17,1 millions d'euros, en baisse par rapport aux 25,1 millions de l'an passé. L'EBITDA enregistré pour le semestre a, lui, progressé pour atteindre les 24,4 millions, soit une hausse de 7,5% par rapport aux 22,7 millions enregistrés lors du premier semestre 2006.

Le bénéfice net a connu une baisse semestrielle, en atteignant les 14,5 millions d'euros contre 21,0 millions enregistrés pour le semestre correspondant de 2006.

Jan Callewaert, CEO du groupe s'est dit confiant avec la prévision revisée du chiffre d'affaires annuel de 320 à 340 millions d'euros grâce à la croissance trimestrielle prévue pour la seconde moitié de l'année.

Le titre a perdu jusqu'à 15,7% en matinée à 8,75 euros.

FINANCIERE DE TUBIZE +3,22% à 44,90 euros

La Financière de Tubize, principal actionnaire d'UCB, a enregistré pour le premier semestre de cette année un résultat net de 226,56 millions d'euros contre 125,84 millions d'euros sur la même période de l'année passée. Il s'agit d'une hausse appréciable de 80% sur la période.

A l'origine de cette envolée, le résultat en capital provenant d'opérations d'achats et de ventes d'actions UCB par la Financière de Tubize. Au 30 juin, le résultat en capital s'élevait à 175,19 millions d'euros contre 74,60 millions d'euros un an avant, soit une progression de près de 135% d'une période à l'autre.

En termes de perspective, Financière de Tubize estime son résultat annuel se tassera compte tenu du dividende d'UCB perçu en avril et de la charge d'emprunt résultant de l'acquisition en début d'année de 4 millions de titres UCB.

FLORIDIENNE = à 115 euros

Le titre Floridienne marque une pause aujourd'hui après s'être envolé de 13,86% à 115 euros mercredi.

Pour rappel, en date du 16 juillet 2007, le conseil d'administration de Floridienne a décidé de créer une fondation aux Pays-Bas (dénommée 'Floridienne AK') et d'y apporter la participation que la société détient dans le capital de la SNAM. Cette opération a été finalisée ce 24 juillet 2007.

Selon la société "la constitution de cette fondation vise, dans le respect de l'intérêt social de Floridienne, à prévenir toute tentative de prise de contrôle susceptible d'amener au démantèlement d'un ou de plusieurs des pôles d'activités du groupe."

"Le choix des administrateurs de cette fondation a été dicté par le souci de préserver un juste équilibre entre la défense des intérêts de l'actionnariat et la volonté du management de poursuivre le plan industriel du groupe Floridienne", ajoute encore l'entreprise.

(c) L'Echo (tel: +32 2 4231764; fax: +32 2 4231610)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés