Le Bel20 miné par le profit warning de Lennar

(L'Echo) Après le repli de 1,16% enregistré lundi, le Bel 20 a entamé la séance de mardi sur des bases positives. L'indice bruxellois progressait de 0,41% à l'ouverture. En milieu de matinée, il accentuait même ses gains à 4.474,92 points (+0,59%), soutenu par un baromètre ifo supérieur aux attentes. Mais l'accès d'optimisme été plombé par un avertissement sur résultats émis par la société Lennar, l'un des plus important constructeur de maisons neuves aux Etats-Unis.

Vers 13hrs, le Bel20 perdait tout le gain accumulé lors des premières heures de transaction à 4.445,70 points (-0,06%). Au sein de l'indice, c'est Delhaize qui s'arroge la plus forte progression (+1,33%) UCB fermant la marche (-1,45%).

Hors Bel20, soulignons le bond de 5,40% de la nouvelle venue TiGenix et celui de 3,56% à 262 euros de Sipef.

BOURSES EUROPEENNES

Les autres places financières européennes évoluaient en ordre dispersé à la mi-séance. Le Footsie s'adjugeait 0,18%, le Dax 0,41% tandis que le CAC 40 faisait du surplace (-0,01%).

BOURSE DE TOKYO

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de mardi en repli de 0,90% dans le sillage de Wall Street, les investisseurs se montrant inquiets après la publication des mauvais chiffres de ventes de logements neufs aux Etats-Unis.

Le Nikkei 225 a cédé 156,91 points (-0,90%) à 17.365,05 points.

L'indice élargi Topix a pour sa part reculé de 17,51 points (-1,01%) à 1.723,86 points.

La prudence des donneurs d'ordres à Tokyo s'explique aussi par l'attente de la publication à la fin de cette semaine et la suivante d'importantes statistiques macro-économiques japonaises, ont souligné des courtiers.

STATISTIQUES

- Le baromètre de l'institut de conjoncture allemand Ifo, qui mesure le moral des chefs d'entreprise, a rebondi en mars contre toute attente, grimpant à 107,7 points, selon des chiffres publiés de mardi matin. Le baromètre, qui est l'un des principaux indicateurs conjoncturels du pays, avait affiché 107 points en février, a rappelé l'Ifo lors d'une conférence téléphonique. Les analystes interrogés par l'agence de presse financière AFX News misaient sur une baisse, à 106,6 points.

- A 16h00, l'indice de confiance des consommateurs de mars aux Etats-Unis sera le premier indice publié depuis les difficultés rencontrées par le secteur des crédits immobiliers à risque (pour les ménages les moins solides financièrement).

VALEURS A SUIVRE CE MARDI

GIMV -0,08% à 47,86 euros

-La société flamande d'investissement GIMV a gonflé de 3 millions d'euros le capital de la jeune PME gantoise Aventiv... avec ses trois actionnaires, a fait savoir la GIMV par voie de communiqué ce mardi matin. Le montant précis de l'apport de la GIMV n'a pas été dévoilé. Pas plus que la structure de l'actionnariat à l'issue de la transaction.

-Aventiv, qui a été créée en 2004, développe et commercialise (depuis 2006) un logiciel baptisé "Nomadisk". Celui-ci doit qui doit permettre aux collaborateurs des entreprises de conserver, d'échanger et de travailler en équipe plus facilement, via internet.

-L'augmentation de capital d'Aventiv doit lui permettre de "renforcer davantage son équipe commerciale, d'internationaliser la commercialisation de Nomadisk et d'accélérer ses activités en R&D".

-La présidence du conseil d'administration d'Aventiv est désormais assurée par Bruno Segers, le très médiatique ancien patron de Microsoft Belgique.

ONCOMETHYLOME +2,83% à 12 euros

- La société de biotechnologie active dans le diagnostic du cancer a dégagé à l'issue de l'exercice 2006 un chiffre d'affaires de 2,77 millions d'euros contre 3,08 millions un an plus tôt.

- Le résultat net s'enfonce davantage dans le rouge passant de -4,28 millions d'euros en 2005 à -7,37 millions d'euros

AGRIDEC pas encore de cotation

-Le holding immobilier bruxellois Agridec qui fera prochainement l'objet d'une OPA a empoché en 2006 des loyers de 5,14 millions d'euros contre 4,61 millions un an plus tôt, soit une -progression de 11,5%. Cela donne un résultat d'exploitation de 1,87 millions en baisse par rapport à 2005 (1,96 millions). De leur côté, les dividendes et intérêts ont généré un revenu de 4,86 millions en légère progression par rapport à l'exercice précédent. Le résultat courant atteint dès lors 5,12 millions d'euros, en baisse de 4,7%.

-Mais sous l'effet d'un bénéfice exceptionnel de 598.779 euros tiré de la vente d'un immeuble de bureaux à Bruxelles, le cash flow brut progresse de 11% pour passer à 7,83 millions d'euros. Au final, le bénéfice net atteint 5,23 millions à comparer à 4,81 millions en 2005, ce qui représente une hausse de 8,7%. Par action, il s'établit à 10,33 euros pour 9,50 euros douze mois plus tôt.

-Toutefois, en raison du lancement prochain d'une OPA sur les titres Agridec dans le chef de la société FIB Properties, une filiale de Fortis Insurance Belgium, le conseil d'administration a décidé de ne pas formuler de proposition quant à l'affectation du bénéfice.

-Préalablement à l'offre publique qui sera effectuée au prix unitaire de 204 euros, Agridec s'est défait, à la demande de FIBP, de ses actifs financiers non stratégiques au prix global de 29,77 millions d'euros, permettant à Agridec de dégager des plus-values de l'ordre de 7,2 millions d'euros.

MOURY CONSTRUCT +0,02% à 100,02 euros

-Le groupe familial spécialisé dans le secteur de la rénovation et de la construction affiche au titre de l'exercice 2006, ses meilleures performances historiques.

Le produit des activités ordinaires atteint ainsi 89,1 millions d'euros contre 79,31 millions un an plus tôt, ce qui représente une progression de 12,4%.Le bénéfice net consolidé (part de groupe) bondit de 38,5% à 3,94 millions d'euros. Calculé par action, il passe de 7,05 euros à 9,76 euros.

-Moury a toutefois décidé de ne pas majorer son coupon net qui reste donc à 3,5 euros par action et envisage l'annulation de 7.054 actions propres.

Pour 2007, Moury se dit optimiste et ce notamment en vertu du carnet de commandes qui s'établissait à 85 millions d'euros à fin 2006 contre 80 millions douze mois plus tôt. La société table en 2007 sur un chiffre d'affaires et un résultat net identiques à ceux de l'an dernier.

SAPEC -0,01% à 98,99 euros

Le holding Sapec focalisé sur le Portugal et l'Espagne a connu un exercice 2006 guère enthousiasmant, mais clôture toutefois l'année avec des résultats au-dessus de nos dernières estimations, a précisé le groupe.

Le résultat opérationnel pour 2006 s'établit à 15,2 millions d'euros en repli de 32% par rapport à 2005 tandis que l'ebitda recule de 20% à 26,8 millions d'euros. Quant au bénéfice net (part du groupe), il accuse une baisse de 39% à 7,45 millions d'euros. Par action, il passe de 8,95 euros à 5,50 euros. Le holding a l'intention de distribuer un dividende unitaire brut de 2,1 euros, inchangé par rapport à 2005.

Au chapitre des prévisions, Sapec signale que le premier trimestre évolue en ligne avec ses perspectives mais qu'il est trop tôt pour donner des prévisions concrètes.

Sapec est actif dans la protection et la nutrition des plantes, dans la distribution chimique et agroalimentaire et dans la logistique et l'énergie.

REAL SOFTWARE = à 0,54 euro

- La société tient son assemblée annuelle des actionnaires à 16h00.

RHJ INTERNATIONAL +1,02% à 14,90 euros

- La société une assemblée extraordinaire des actionnaires à 16h00.

METRIS +0,50% à 16 euros

KBC Securities (KBCS) au augmenté son objectif de cours sur la valeur à 19,5 euros contre 17 euros auparavant.

SIPEF +3,56% à 262 euros

KBCS a augmenté son objectif de la valeur à 265 euros contre 255 euros auparavant.

UMICORE +1,10% à 133,79 euros

KBCS a relevé sa recommandation sur la valeur à acheter contre accumuler précédemment.

CUMERIO -2% à 22,05 euros

KBCS a réduit sa recommandation sur la valeur à accumuler contre acheter précédemment.

HAMON +0,86% à 30,39 euros

La Banque Degroof a relevé la fair value à 32 euros contre 23 précédemment.

(c) TNL (tél: +32 2 4231769; fax: 32 2 4231610)

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés