Publicité

Le Bel20 a débuté la semaine sur une note hésitante.

Bruxelles (TNL) Le Bel20 a débuté la semaine sur une note hésitante. Après une ouverture stable (+0,05%), l'indice bruxellois a pris le chemin de la hausse avant de réduire ses gains à la mi-séance à 4.406,13 points (+0,14%). L'indice a finalement clôturé la séance sur un gain de 0,35% à 4415,17 points.

BOURSES EUROPEENNES

Les autres places financières européennes ont pour également clôturé dans le vert, portées par une Bourse américaine positive.

WALL STREET

es investisseurs ont affiché un certain optimisme hier à Wall Street, même si la progression de l'indice Dow Jones s'est finalement limitée à 0,03% en clôture et celle du Nasdaq Composite, à 0,23%.

STATISTIQUES

On attend aujourd'hui à 11h30, l'indice des prix à la consommation en Belgique (CPI).

VALEURS A SUIVRE

COLRUYT

- Le distributeur belge doit publier ce mardi après la clôture des marchés, un trading update.

- Quelques analystes attendent pour le troisième trimestre un ralentissement de la croissance du chiffre d'affaires, alors que d'autres parient davantage sur une stabilisation.

INBEV

- Selon une agence de presse chinoise, le géant brassicole belgo-brésilien construirait au travers de sa filiale Zhoushan une nouvelle brasserie dans la province de Zhejiang. Cela représenterait un investissement de 29,9 millions d'euros pour InBev.

- Cette information a été confirmée par InBev.

INNOGENETICS

- Innogenetics et AdnaGen ont conclu un accord de distribution exclusif en Europe pour les produits diagnostiques d'AdnaGen portant le marquage CE, les produits AdnaTest pour le cancer du sein et du colon.

- L'entreprise a également signé un accord de faisabilité pour la conversion des produits AdnaTest actuels, basés sur gel, vers une plateforme multiplex in vitro.

- Innogenetics a également conclu avec AdnaGen un accord de faisabilité et a obtenu une option pour une licence mondiale exclusive.

VALEURS DANS L'ACTU LUNDI

GBL

-Le Groupe Bruxelles Lambert (GBL) a confirmé vendredi après la clôture des marchés qu'il détenait désormais une participation de 5% dans le capital du groupe français Pernod-Ricard. GBL a précisé avoir constitué par achats en Bourse une position de 5 % dans le capital de Pernod Ricard. Il détient aujourd'hui 5.525.547 titres de la société. Au cours de clôture de vendredi cela représente un investissement de 870 millions d'euros.

-Cet investissement qui revêt un caractère amical et stable est motivé par les qualités fondamentales de la société et ses perspectives de croissance, a souligné le holding co-contrôlé par les familles Frère et Desmarais.

-Actuellement, le principal actionnaire du n° 2 mondial de vins et spiritueux est la société Paul Ricard (famille Ricard) avec 9,5% du capital et 16,9% des droits de vote. Elle agit de concert avec d'autres actionnaires. Ensemble ils pèsent 13,7% du capital et 21,03% des droits de vote.

-GBL a également renforcé se présence au sein du groupe français de matériaux de construction Lafarge, dont il détient désormais 16,1%, a annoncé vendredi l'Autorité des Marchés Financiers (AMF

KINEPOLIS

-ING WB a entamé le suivi de la valeur avec une recommandation d'achat et un objectif de cours de 58 euros.

-Kinepolis est bien un groupe qui exploite 310 écrans de cinéma mais l'analyste est d'avis que le cours va surtout être poussé à la hausse par le potentiel que représente la valeur de son immobilier. La valeur comptable de 260 millions d'euros est selon lui largement sous-évaluée. Il l'estime à 382 millions d'euros.

-Pour la période 2007-2010 ING WB table sur une croissance annuelle moyenne du bénéfice par action de 7,5%.

-KBC Securities a relevé sa recommandation sur la valeur à " acheter " contre " accumuler " précédemment. Idem pour l'objectif de cours qui passe de 41 euros à 57 euros.

ECONOCOM

-Après le bond de plus de 4% affiché vendredi, l'action est l'objet de prises de bénéfice ce lundi.

-Le groupe de services informatiques a fait état jeudi soir d'un chiffre d'affaires de 590 millions d'euros en 2006 contre 551 millions un an plus tôt.

L'ebit est en recul à 16,4 millions d'euros et se situe en dessous des prévisions de la société.

-KBC a relevé l'objectif de cours à 7,5 (6,5) euros.

ALMANCORA

-Le holding Almancora dont le principal actif est une participation de 20,9% dans le capital du groupe KBC a creusé sa perte lors de son premier semestre qui s'est clôturé fin décembre 2006. Le résultat négatif passe en effet de -1,55 million d'euros fin 2005 à -2,22 millions un an plus tard.

-Almancora a l'intention de verser le 3 mai 2007 un dividende intérimaire de l'exercice 2006/2007. Le montant de ce coupon intérimaire sera communiqué le 27 avril 2007 après Bourse.

-Le holding signale également que, conformément à la sentence arbitrale rendue en novembre 2006, il modifiera sa dénomination et procédera à une division de son titre. Almancora implémentera cette sentence au premier semestre 2007.

- Rabo Securities a agmenté son objectif de cours sur Almancora pour le porter à 124 euros contre 115 euros jusqu'ici.

La banque a maintenu sa recommandation sur la valeur inchangée à acheter

ARTWORK SYSTEMS

-Le développeur de logiciels a tenu son assemblée générale ordinaire vendredi. Tous les points à l'ordre du jour ont été approuvés.

-Un dividende de 0,65 EUR brut par action sera distribué aux actionnaires le 28 février 2007 (date ex-dividende le 28 février).

-La société a réitéré ses prévisions conservatrices pour cet exercice : un chiffre d'affaires d'environ 46 à 47 millions d'euros et un bénéfice net compris entre 11 et 11,5 millions d'euros. Les résultats annuels 2006 se situaient en-dessous des attentes : le chiffre d'affaires était de 46,48 millions d'euros, le bénéfice net de 11,1 millions d'euros.

VRANKEN-POMMERY

-Kristof De Graeve, analyste chez SG Private Banking a relevé son objectif de cours pour le producteur de champagne Vranken-Pommery, de 55 à 60 euros. Il conserve sa recommandation à l'achat.

-En ce qui concerne le chiffre d'affaires réalisé en 2006 par Vranken-Pommery, il s'avère meilleur que les prévisions 2006 formulées par le groupe et qui annonçaient une croissance de 6 à 7 %. En effet, le chiffre d'affaires a augmenté de 9,1% à 268,3 millions d'euros. A signaler encore, que le groupe a réalisé une hausse de ses ventes de bouteilles de champagne de plus de 7% dans un marché qui a généré quant à lui une croissance de 4,5 %.

-Kristof De Graeve compte pour 2006 sur un bénéfice par action de 3,30 euros. Il s'attend pour les prochaines années à une croissance du chiffre d'affaires d'environ 6% par an. Enfin, il attend également pour les prochaines années une croissance annuelle des résultats d'environ 10%

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés