Mardi gras plutôt maigre sur Euronext Bruxelles

Après avoir débuté la séance en légère baisse (-0,04%), l'indice vedette de la Bourse de Bruxelles a poursuivi en matinée son orientation teintée de rouge. A la clôture, le Bel 20 avait perdu 0,35%, à 4.535,45 points.

Au sein de l'indice, c'est Mobistar qui a réalisé la plus forte hausse de la séance (1,23%, à 64,45 euros), tandis que Belgacom a accusé le plus gros repli (-2,49%, à 34,01 euros)

WALL STREET

Après une semaine record et un jour de relâche, lundi 19 février, pour cause de «President's day», la Bourse de New York a connu, mardi, une journée relativement calme. L'indice Dow Jones est resté pratiquement inchangé (12.786,64 points, soit une progression de 0,15 %). Les bons résultats du distributeur Wal-Mart ont en partie été annulés par l'influence du reflux des cours du brut sur les valeurs pétrolières.

Du côté du Nasdaq, la progression a été un peu plus sensible. Son indice composite a terminé la journée à 2513,04 points (+ 0,67 %), influencé par des projets de fusions et acquisitions.

BOURSES EUROPEENNES

A l'instar de Bruxelles, les principales Bourses européennes ont toutes évolué négativement ce mardi.

- La Bourse de Londres a fini en baisse mardi, l'indice Footsie-100 des principales valeurs cédant 32,10 points, soit 0,50%, par rapport à la clôture de lundi, à 6.412,30 points.

- L'indice vedette Dax de la Bourse de Francfort a fini mardi en baisse de 0,06% à 6.982,91 points, contre 6.987,08 points lundi à la clôture.

- La Bourse de Paris a terminé en baisse mardi, le CAC 40 perdant 0,46% à 5.713,45 points.

L'indice parisien vedette avait fini lundi en hausse de 0,46% à 5.739,90 points, son meilleur niveau de clôture depuis six ans.

STATISTIQUES

- BELGIQUE. La confiance des consommateurs, qui était déjà repartie de l'avant en janvier après le plongeon enregistré en décembre, a légèrement progressé en février, l'indice global de confiance passant de -1 à +1 et revenant ainsi à son niveau de décembre, atteint avant l'annonce d'importantes pertes d'emploi dans l'industrie automobile, a indiqué mardi la Banque Nationale (BNB). Le redressement le plus spectaculaire concerne l'évolution du chômage, dont l'indice passe en un mois de +19 à +14, l'évolution négative cachant dans ce cas de figure une amélioration de la confiance des consommateurs. Les prévisions sont également plus optimistes sur la situation économique du pays, l'indice passant de -1 à 0, et sur la capacité d'épargne des ménages (de +9 à +13). Ceux-ci voient par contre d'un oeil un peu moins positif l'évolution de leur situation financière (+5 contre +6).

- FRANCE. La croissance française a été de 2% en 2006, a confirmé mardi l'Insee, mais cette année plutôt décevante s'est terminée sur une note encourageante, selon les analystes qui soulignent les bonnes performances retrouvées des exportations et des investissements.

- ALLEMAGNE. La hausse des prix à la production a ralenti en janvier en Allemagne à 3,2% sur un an, après 4,4% en décembre, soit l'inflation la plus faible en glissement annuel depuis décembre 2004.

VALEURS EN VUE A BRUXELLES CE MARDI

SUEZ -0,08%, à 38,98 euros

- Suez Energy International a racheté au britannique Ashmore Group une participation de 51% dans le plus important complexe d'énergie thermique du Panama (Bahia Las Minas Corp.). La centrale a une puissance de 280 MW et est située sur la cote atlantique du Panama. Le solde du capital, soit 49%, est aux mains des autorités du Panama.

- La transaction comprend également la vente de Calidda, l'entreprise de distribution de gaz naturel de Suez pour Lima et Callao (Pérou), à Ashmore Group et sa filiale Promigas.

- Le montant de la transaction n'a pas été communiqué.

- Par ailleurs, le groupe Suez réclamerait 1,2 milliard d'euros d'impôts indûment versés à l'Etat français, affirme Le Figaro. L'affaire concerne les modalités d'imposition des dividendes versés par des filiales établies dans un autre pays membre de l'Union Européenne à leur société-mère établie en France.

DEXIA +0,52%, à 23 euros

- Dexia a signalé lundi après Bourse la signature d'un accord portant sur la vente de Dexia Banque Privée France ("DBPF") à BNP Paribas.

- La procédure d'information et de consultation sur le projet de vente auprès des instances sociales concernées est arrivée à son terme. Le comité d'entreprise de DBPF a rendu un avis favorable sur la transaction.

- DBPF offre des services de banque privée à une clientèle privée et associative. Au 31 décembre 2006, les fonds propres de DBPF s'élevaient à 117 millions d'euros, et les actifs clientèle s'établissaient à près de 3 milliards d'euros. DBPF emploie près de 200 personnes, essentiellement localisées à Paris.

- Suite à la vente de DBPF, Dexia comptabilisera une plus-value globale après impôts de l'ordre de 42 millions d'euros.

- L'opération est soumise à l'approbation des autorités de contrôle compétentes.

RHJ INTERNATIONAL -1,87%, à 14,72 euros

- La société a signalé ce lundi après Bourse que le fabricant de pièces automobiles japonais Asahi Tec a déposé auprès de la Bourse de Tokyo une notification de changement de directeur général.

- RHJ détient 41,7% des actions d'Asahi Tec.

INTERVEST RETAIL -0,13%, à 39,68 euros

- La Sicaf immobilière Intervest Retail, spécialiste des immeubles commerciaux, a enregistré en 2006 un bénéfice net de 12,295 millions d'euros, un recul de 34% par rapport aux 18,664 millions de l'exercice précédent. Le bénéfice distribuable par action recule de 2,14 euros en 2005 à 1,97 euros en 2006, tandis que le résultat d'exploitation passe de 22,11 millions d'euros à 6,20 millions.

- Le bénéfice par action est en phase avec les attentes présentées par la société en novembre 2006 à l'occasion de la publication des chiffres portant sur les 9 premiers mois de 2006.

- Le résultat pour 2007 dépendra en grande partie du succès (financier) du Factory Shopping Messancy, dont la vente n'est pas à exclure si une opportunité favorable devait se présenter au cours de l'année 2007.

INTERVEST OFFICES +2,51%, à 32,70 euros

- Grâce à un taux d'occupation en hausse de ses immeubles de bureaux et à une réévaluation de son portefeuille, la sicafi Intervest Offices, a réalisé en 2006 un bénéfice net de 44,2 millions d'euros contre 23,7 millions l'année précédente, soit une progression de 86,5%. Intervest Offices annonce également un bénéfice distribuable par action de 1,87 euro (contre 1,90 euro).

- Le portefeuille immobilier a connu en 2006 une sensible réévaluation (de plus de 20,6 millions d'euros) comparée à une dévaluation en 2005 (une baisse de 2,5 millions d'euros). Les immeubles semi-industriels connaissent une augmentation de valeur de 4,0 millions d'euros (contre 4,8 millions d'euros en 2005). Le portefeuille d'immeubles de bureaux augmente en valeur pour atteindre 16,6 millions d'euros. Ceci provient principalement de la forte demande du marché de l'investissement qui incite plus d'investisseurs à prendre en considération des investissements malgré le marché de la location encore difficile. En outre, Intervest Offices a prolongé son contrat de bail jusque fin 2011 avec PricewaterhouseCoopers pour l'immeuble situé à Woluwé-Saint-Etienne, ce qui résulte en une réévaluation de cet immeuble de 6,6 millions d'euros.

- En 2007, Intervest Offices s'efforcera de réinvestir les moyens financiers libérés dans des immeubles offrant un rendement plus élevé. Ceci, en combinaison avec une présence commerciale accrue et l'exécution de travaux de rénovation, pousse la Sicafi à envisager une hausse du dividende pour l'année 2007.

DE ROUCK GEOMATICS (Alternext) -0,67%, à 7,45 euros

-La société de localisation De Rouck Geomatics, qui est cotée sur Alternext Bruxelles depuis juillet 2006, a lancé un sérieux avertissement sur résultats, par la voie d'un communiqué pourtant simplement titré "Le conseil d'administration a nommé Jean Gabriel comme CEO".

BELGACOM -2,49%, à 34,01 euros

- La banque UBS est passée d'un objectif de cours de 33,7 à 34,6 EUR.

- Le groupe publiera ses résultats le vendredi 2 mars avant Bourse.

WERELDHAVE BELGIUM +1,25%, à 63,79 euros

- La Chambre du conseil de Bruxelles a reporté au 23 mars, ce mardi matin, l'affaire de fraude à l'encaisse dans laquelle est citée la société cotée Wereldhave Belgique, a annoncé par voie de communiqué la sicafi.

TELENET +0,04%, à 23,93 euros

- Rabobank Securities a relevé son objectif de cours à 26 euros (22).

COLRUYT -0,18%, à 173,66 euros

- Goldman Sachs a annoncé qu'elle avait placé le titre Colruyt sur sa liste d'actions à vendre ("Pan European conviction sell list").

PUNCH INT. +1,84%, à 91,91 euros

- Punch Graphix a réalisé un chiffre d'affaires de 173,3 millions d'euros en 2006, en progression de 10% sur les chiffres comptabilisés un an auparavant. Environ un tiers a été réalisé dans les activités prépresse et le solde dans les activités d'impression digitale.

- Le résultat opérationnel s'est élevé à 22,5 millions d'euros, en progression de 5% et le résultat net a cru de 28% à 15,9 millions.

- Pour rappel, Punch International a lancé une offre de reprise sur sa filiale graphique et en détient aujourd'hui 92,58%.

VAN DE VELDE -0,27%, à 36,90 euros

- La banque SG PB a relevé l'objectif de cours du fabricant de lingerie à 39 euros contre 35 euros auparavant.

UMICORE -1,99%, à 136,82 euros

- La banque SG PB a abaissé sa recommandation du groupe industriel à conserver contre accumuler.

VALEURS A SUIVRE CE MERCREDI

CUMERIO

- Le spécialiste belge du cuivre devrait annoncer ce mercredi matin avoir dégagé en 2006 un Ebit récurrent de 87,71 millions d'euros ainsi qu'un bénéfice net de 67,72 millions d'euros, si l'on se fie au consensus des 4 analystes sondés par nos soins. Il s'agirait d'une progression de respectivement 26,9% et 58,2%.

- Les prévisions de Cumerio, formulées et revues à la hausse (de 10%) lors de l'annonce de ses résultats semestriels, en août dernier, se situaient entre 87 et 90 millions d'euros pour l'Ebit récurrent et entre 66 et 69 millions d'euros pour le bénéfice annuel net.

- Les analystes s'attendent à peu de surprises au sujet des résultats 2006 de l'entreprise, "parce que les ingrédients qui ont fait l'an dernier sont connus". "La vue sur 2007 est bonne", ajoute-t-on chez KBC Securities.

UCB

- La banque belge KBC détient une participation d'1,25% dans le groupe biopharmaceutique UCB, révélait ce mardi soir une déclaration de transparence émise par Euronext Bruxelles. KBC a mené l'opération en concertation avec la Financière de Tubize et une série d'autres investisseurs.

- Début février, la Financière de Tubize, actionnaire de référence d'UCB, avait déjà fait savoir qu'elle avait porté sa participation de 34,03 à 36,21%, suite à l'achat d'un bloc de 13,89 millions de titres jusque-là détenus par la famille Schwarz.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés