Wall Street encaisse mal les minutes de la Fed

Bruxelles (L'Echo) Après avoir atteint de nouveaux records historiques, mardi à la clôture et aujourd'hui en séance, le Bel 20 a perdu ses gains dans le sillage du recul de Wall Street et des bourses européennes, pour clôturer en repli de -0,17% à 4587,70 points.

L'indice bruxellois avait pourtant franchi un nouveau record en séance à 4.613,41 points (+0,35%) vers 14h50.

BOURSES EUROPEENNES

Les places européennes ont reculé en fin de séance dans le sillage du repli de Wall Street.

Le Cac 40 a clôturé en baisse de 0,25% à 5.751,92 points, le Footsie de 0,07% A 6.413,30 points, le Dax de 0,20% à 7.152,83 points et l'Aex de -0,38% à 522,10 points.

WALL STREET

- Malgré le bon bulletin trimestriel annoncé par Alcoa, le géant de l'aluminium qui ouvrait le bal des résultats trimestriels, la Bourse de New York a accusé le coup mercredi, ses principaux indices lâchant trois quarts de pour-cent.

- L'indice Dow Jones a terminé en baisse de 0,71% à 12.484 points tandis que le Nasdaq Composite a cédé 0,74% à 2.459 points.

STATISTIQUES

- Les investisseurs attendaient encore mercredi, en provenance des Etats-Unis, la publication du déficit budgétaire du mois de mars (20h00). La Réserve Fédérale publie à la même heure le compte-rendu de la réunion de son conseil de politique monétaire du 21 mars.

- L'Union européenne fera connaître ce jeudi les chiffres de la croissance de la zone euro en 2006 (3e estimation) et les projections croissance trimestrielle. Par ailleurs, la Banque centrale européenne (BCE) tiendra sa réunion de politique monétaire du conseil des gouverneurs, suivi d'une conférence de presse à Francfort (décision sur les taux 13H45, conférence 14H30)

- Les Etats-Unis publieront les chiffres des prix à l'importation du mois de mars (14H30) et les demandes hebdomadaires d'allocations chômage (14H30)

- L'Organisation mondiale du commerce (OMC) publiera les statistiques du commerce mondial en 2006.

VALEURS A SUIVRE CE JEUDI

DEXIA - FORTIS - KBC

- L'agence internationale de notation financière Moody's a abaissé la note de la solidité financière de plusieurs grandes banques belges.

- Dexia a vu sa note abaissée d'un cran à "Aa1" contre "Aaa" avant.

- KBC et Fortis tombent pour leur part de deux niveaux, passant de "Aaa" à "Aa2".

- L'agence de notation financière Moody's répond ainsi aux critiques des analystes concernant sa nouvelle méthodologie de calcul des ratings mise en œuvre en février dernier.

- Les banques belges ne sont pas les seules à avoir vu leurs ratings ajustés à la baisse. En Europe, ce sont ainsi 41 établissements européens qui ont été dégradés.

BEKAERT

- La société, spécialisée en transformation avancée de métaux, tient une assemblée générale extraordinaire de ses actionnaires (11h00).

DECEUNINCK

- Le producteur de systèmes de menuiseries et de profilés en PVC publie son rapport d'activité du premier quadrimestre ce jeudi avant bourse (08h00).

VALEURS EN VUE MERCREDI

BELGACOM -1,74% à 33,94 euros

- L'opérateur belge de télécommunication tenait ses assemblées générales d'actionnaire. Il a renouvelé ses prévisions financières pour 2007.

- Le CEO Didier Bellens a confirmé le dépôt d'une offre liante sur l'opérateur luxembourgeois Voxmobile, sans autres dossiers d'acquisition à l'étude pour le moment.

- Bellens a aussi confirmé avoir vendu récemment 180.000 actions Belgacom, pour une valeur totale d'un peu plus de 6 millions d'euros. Sa part dans l'entreprise qu'il dirige vaut, virtuellement, au cours de ce mercredi vers 14h (33,96 euros par action), quelque 12,53 millions d'euros. Le patron de Belgacom a par ailleurs touché une rémunération brute de 1.406.211 euros en 2006, auxquels il convient d'ajouter 448.331 euros en "avantages postérieurs à l'emploi".

DECEUNINCK +0,85% à 23,70 euros

- Le producteur de systèmes de menuiseries et de profilés en PVC publie ce jeudi avant bourse un trading update. Son chiffre d'affaires a augmenté, d'après les analystes, de 6% à 151 millions d'euros au premier trimestre 2007.

- Les Etats-Unis restent un problème récurrent pour Deceuninck. Le chiffre d'affaires devrait y avoir baissé de 20% suite au repli du marché immobilier américain et particulièrement suite aux conditions climatiques rudes cet hiver.

- Deceuninck table en 2007 sur une hausse du chiffre d'affaires de 5 à 10% et une marge cash flow d'au moins 10%, dans l'hypothèse que les prix du PVC ne s'envolent pas. Ce dernier objectif est qualifié par Luc Struelens de ING Wholesale Banking de 'très conservateur'.

DISTRIGAZ = à 4401,02 euros

- La Commission européenne a décidé tester " remèdes " de Distrigaz auprès de ses concurrents et de ses clients, un an après avoir entamé une procédure en infraction contre le fournisseur belge de gaz pour pratiques anticoncurrentielles.

- En l'absence de contestation destinataires précités endéans un mois, la Commission clôturera son enquête et les engagements seront d'application.

- Distrigaz s'engage à assurer que 70% du gaz qu'il fournit aux utilisateurs industriels et aux producteurs d'électricité soit mis en concurrence avec d'autres fournisseurs chaque année. De plus, aucun contrat ne pourra à l'avenir "excéder cinq ans".

- Par ailleurs, si la fusion entre Suez et Gaz de France a lieu, la nouvelle entité devra céder Distrigaz à un tiers à qui s'appliquera ces engagements. En l'absence de fusion, les engagements s'appliqueront à Distrigaz et aux autres filiales de Suez actives sur le marché belge.

Vincent Georis

(c) L'Echo (tel: +32 2 423 17 67; fax: 32 2 4231610; mail: cnd@mediafin.be)

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés