Wall Street partagée entre rire et larmes

(L'Echo) La vapeur s'est inversée à la Bourse de Bruxelles, où le Bel 20 a clôturé en repli de 1,16% à 4.448,51 points.

L'indice avait démarré la séance en légère hausse (+0,07%) avant de repartir à la baisse et inscrire un repli de 0,26% peu avant 13 heures. Le repli s'est accéléré après la publication aux Etats-Unis de statistiques immobilières décevantes. Les titres du Bel 20 encore à la fête la semaine dernière enregistrent les plus grandes pertes, à savoir les bancaires (Fortis -2,37%, KBC -2,02%, Dexia -0,53%) et l'action Suez (-1,98%).

Hors indice, la journée a surtout souri aux actions des sociétés biotechnologiques, plus précisément à Tigenix, Thrombogenix et Galapagos.

BOURSES EUROPEENNES

Evoluant en ordre dispersé dès le début de la matinée, les Bourses européennes se sont repliées ce lundi peu après l'ouverture de Wall Street, plombées par l'annonce de la dégringolade des ventes de logements neufs aux Etats-Unis. A Londres, le Footsie a fini en baisse de 0,75% à 6.291,90 points. A Paris, le CAC 40 a cédé 1,04% à 5.576,30 points, tandis qu'à Francfort le Dax a clôturé en baisse de 1,02% à 6.828,82 points. A Amsterdam, l'AEX a subi un repli de 0,98% à 508,80 points.

WALL STREET

La Bourse de New York avait progressé durant cinq jours d'affilée la semaine passée. Cinq séances au terme desquelles l'indice Dow Jones avait repris 3,06%. On pouvait tout logiquement penser que cette huitaine allait débuter sur des prises de bénéfice. Et l'annonce, hier, d'un recul des achats des logements neufs, à un plus bas depuis sept ans, a donné une raison valable aux investisseurs de prendre quelques bénéfices.

C'est toutefois bien au-delà de ses plus bas du jour que Wall Street a achevé les transactions. Après être tombé à 12.367 points à l'heure de la publication de la statistique, l'indice Dow Jones a progressivement réduit ses pertes. C'est sur une baisse de 0,10% que l'indice a clôturé, à 12.469,07 points. L'indice Composite du Nasdaq a affiché une évolution assez semblable mais a clôturé en hausse (+0,27%).

STATISTIQUES

En Europe, le baromètre Ifo du moral des chefs d'entreprise en Allemagne sera publié à 10h00. L'Ifo avait reculé en février et janvier, en raison de la hausse de trois points de la TVA, tout en restant à un niveau élevé grâce à la solidité des carnets de commandes de l'industrie allemande à l'exportation.

A 16h00, l'indice de confiance des consommateurs de mars aux Etats-Unis sera le premier indice publié depuis les difficultés rencontrées par le secteur des crédits immobiliers à risque (pour les ménages les moins solides financièrement).

VALEURS A SUIVRE CE MARDI 26 MARS

MOURY CONSTRUCT

Le groupe familial spécialisé dans le secteur de la rénovation et de la construction affiche au titre de l'exercice 2006, ses meilleures performances historiques.

Le produit des activités ordinaires atteint ainsi 89,1 millions d'euros contre 79,31 millions un an plus tôt, ce qui représente une progression de 12,4%. Le résultat opérationnel affiche pour sa part une croissance de 16,6% à 4,98 millions d'euros contre 4,27 millions en 2005.

Le ratio de marge nette (résultat courant sur produit des activités ordinaires) s'établit à 5,4% ce qui est supérieur à la moyenne du secteur, souligne Moury. Au final, le bénéfice net consolidé (part de groupe) bondit de 38,5% à 3,94 millions d'euros. Calculé par action, il passe de 7,05 euros à 9,76 euros.

Moury a toutefois décidé de ne pas majorer son coupon net qui reste donc à 3,5 euros par action et envisage l'annulation de 7.054 actions propres.

Pour 2007, Moury se dit optimiste et ce notamment en vertu du carnet de commandes qui s'établissait à 85 millions d'euros à fin 2006 contre 80 millions douze mois plus tôt. La sociéte table en 2007 sur un chiffre d'affaires et un résultat net identiques à ceux de l'an dernier.

SAPEC

Le holding Sapec focalisé sur le Portugal et l'Espagne a connu un exercice 2006 guère enthousiasmant, mais clôture toutefois l'année avec des résultats au-dessus de nos dernières estimations, a précisé le groupe.

Le résultat opérationnel pour 2006 s'établit à 15,2 millions d'euros en repli de 32% par rapport à 2005 tandis que l'ebitda recule de 20% à 26,8 millions d'euros. Quant au bénéfice net (part du groupe), il accuse une baisse de 39% à 7,45 millions d'euros. Par action, il passe de 8,95 euros à 5,50 euros. Le holding a l'intention de distribuer un dividende unitaire brut de 2,1 euros, inchangé par rapport à 2005.

Au chapitre des prévisions, Sapec signale que le premier trimestre évolue en ligne avec ses perspectives mais qu'il est trop tôt pour donner des prévisions concrètes.

Sapec est actif dans la protection et la nutrition des plantes, dans la distribution chimique et agroalimentaire et dans la logistique et l'énergie.

ONCOMETHYLOME SCIENCES

La société rendra publics ses résultats annuels 2006

REAL SOFTWARE

La société tient son assemblée annuelle des actionnaires à 16h00.

RHJ INTERNATIONAL

La société tient une assemblée extraordinaire des actionnaires à 16h00.

VALEURS EN VUE CE LUNDI 26 MARS

FORTIS -2,37% à 33,32 euros

-L'analyste Ivan Lathouders de la Banque Degroof a relevé sa recommandation sur l'action Fortis d'accumuler à acheter. Lathouders a augmenté son objectif de cours à 39,5 euros. La maison boursière prévoit un rendement de dividende plus élevé à 4,5%..

- Selon Lathouders, ces nouvelles estimations restent assez conservatives. Sauf des désastres, la croissance du titre devait être plus importante. Le potentiel de croissance actuel de Fortis est de 15,7%, estime l'analyste.

- A l'occasion de ses résultats annuels, Fortis a annoncé son ambition pour la période 2004-2011 d'un bénéfice par action en hausse annuelle de 12%. Bien que Lathouders pense que certaines influences conjoncturelles ne soient pas prises en compte, il qualifie les objectifs de Fortis d'ambitieux mais néanmoins réalisables.

TELENET -0,46% à 23,73 euros - OPTION +0,29% à 13,74 euros

Telenet lance, en collaboration avec Option, une carte de données avec laquelle ses utilisateurs peuvent avoir accès à internet et à d'autres réseaux via un ordinateur portable.

La "Telenet Mobile Data Card" recherche automatiquement le réseau local le plus rapide sans que l'utilisateur perde sa connexion ou doive rouvrir sa session. D'après Telenet et Option, la carte est une primeur européenne et même mondiale.

SUEZ -1,98% à 39,11 euros

- Le groupe de service aux collectivités subit des prises de bénéfice après sa progression de la semaine passée.

UCB -0,02% à 44,86 euros TUBIZE +0,41% à 48,50 euros

- UBS réduit sa recommandation à neutral2 (contre buy2) et son objectif de cours à 15 euros (contre 60).

- Le groupe pharmaceutique belge UCB ne parvient pas à rebondir et aggrave encore ses pertes après la solide claque de vendredi dernier.

- Le groupe belge dirigé par Roch Doliveux a lancé une étude clinique à court terme supplémentaire de son médicament en stade final de recherche Cimzia, "afin de confirmer l'induction d'une réponse clinique chez les patients atteints de la maladie de Crohn active modérée à sévère". Les résultats de ce test ne sont pas attendus avant "la seconde moitié de 2008".

- Suite aux retards du lancement de Cimzia, KBC Securities a réduit son objectif de cours sur l'action Tubize à 53 euros contre 58 euros avant. L'avis d'accumuler reste d'application.

DEXIA -0,53% à 22,54 euros

- KBW a revu à la hausse, ce lundi matin, son objectif de cours pour le groupe belgo-français. Ses analystes estiment désormais que le titre du groupe de banque-assurance, pourrait rapidement atteindre 25 euros, et non plus 24,2 euros.

- D'après le broker londonien Keefe, Bruyette & Woods (KBW), "Dexia cherche surtout une fusion entre égaux. ( …) Nous ne pensons pas qu'une offre d'ING sur Dexia fasse partie des possibilités ", indiquent les deux analystes de l'institution britannique qui suivent la valeur, Jean-Pierre Lambert et John Holmes.

KBC -2,02% à 93,29 euros

- Les valeurs financières étaient mal orientées, KBC n'est pas une exception.

THROMBOGENICS +3,00% à 10,98 euros

- KBC Securities est passé à " acheter " sur le titre contre " accumuler " avant. " Au deuxième semestre, une série de résultats cliniques sont attendus. Il y a donc un potentiel de croissance avant la fin de l'année ".

- Le titre signe l'une des meilleures progressions de la cote, même si le titre est en deçà de ses plus hauts de la séance (+4,60% à 11,15 euros).

ATENOR +4,37% à 39,43 euros

- En vue, Atenor profite de l'annonce, vendredi dernier, d'un dividende en forte hausse.

- Le promoteur immobilier Atenor a dégagé, à l'issue de l'exercice 2006, un résultat net (part du groupe) de 13,63 millions d'euros contre 11,71 millions en 2005, soit une progression de 16,4%. Calculé par action, le résultat atteint 2,7 euros pour 2,34 euros un an plus tôt. La distribution d'un dividende unitaire brut de 1,30 euro, en hausse de 26,2%, sera proposée lors de l'assemblée générale prévue pour le 27 avril.

TIGENIX +8,14% à 6,11 euros

- Le titre récemment introduit à la cote reste bien orienté.

INNOGENETICS -3,60% à 8,04 euros

- KBC Securities a revu à la baisse son objectif de cours sur la valeur à 9 euros contre 9,5 euros avant.

GALAPAGOS +1,12% à 9,01 euros

- L'analyste de KBC Securities Christophe Vervaeck conseille désormais de " accumuler " ses positions sur Galapagos contre " réduire " avant.

-" Au deuxième semestre, un deuxième grand contrat tel celui avec GSK est à attendre ", prévoit l'analyste " Avec une trésorerie de 51,5 millions d'euros, la société est hors de danger, bien que la perte va se creuser cette année, suite à de frais opérationnels en hausse ".

RECTICEL -1,98% à 9,90 euros

- Le soufflé retombe en Recticel. Après avoir bondi de 6,54% vendredi, sans raison apparente, le titre retombe.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect