15 ans plus tard, le Nasdaq retrouve les 5.000 points

Les Bourses européennes se sont repliées lundi après un début d'année en fanfare, les inquiétudes persistantes sur la Grèce contribuant à les éloigner légèrement de leurs plus hauts de sept ans sur lesquels elles ont conclu le mois de février vendredi.

Parmi les principaux indices européens, seul le Dax à Francfort a achevé la première séance du mois de mars en hausse (0,08%), la croissance du secteur manufacturier s'étant accentuée en février en Allemagne, selon les résultats de l'enquête de Markit auprès des directeurs d'achats.

A l'inverse, le CAC 40 à Paris a cédé 0,69% (34,16 points) à 4.917,32 points. La France est le seul grand pays européen à avoir subi une nouvelle contraction de son activité manufacturière en février, selon cette même étude de Markit.

A Bruxelles, l’indice vedette a entamé la semaine sur une note prudente, à quelques jours d’une nouvelle réunion de la Banque centrale européenne (BCE). Le Bel 20 a reculé de 0,03% à 3713,39 points, plombé par la baisse de GDF Suez (-2,19% à 19,44 euros) et de Solvay (-2,07% à 130,05 euros).

WALL STREET
 

Bombardée d’indicateurs divergents sur l’économie US, la place boursière américaine a surtout été boostée par le secteur technologique, agité par d’importantes acquisitions.  NXP a ainsi annoncé le rachat de Freescale pour 11,8 milliards de dollars, tandis que Hewlett-Packard mettait la main sur Aruba Networks pour 2,7 milliards. Le marché a digéré une hausse des revenus des ménages et une baisse de leurs dépenses en janvier, une chute des dépenses de construction le même mois, et un ralentissement de l'activité manufacturière en février, sans grand effet.

Soutenus par les fusions/acquisitions et la décision de la banque centrale chinoise de réduire ses taux d'intérêt de 0,25 point, les indices s’affichaient tous en hausse. Le Nasdaq, surtout, a dépassé un record atteint en 2000, en dépassant le seuil symbolique des 5.000 points en séance, avant de clôturer sur une progression de 0,90% à 5.008,1 points.

Le Dow Jones s’arroge lui une progression de 0,86% à 18.288,24 points, tandis que le S&P 500 gagnait 0,61% à 2.117,35 points. On notera la progression de NXP, qui gagne rien moins que 17,24% .

AGENDA

Zone euro

- 11h Prix à la production/janvier

Allemagne

- Ventes au détail/janvier

Etats-Unis

- Ventes automobiles/février

 

VALEURS A SUIVRE

Econocom

- Econocom a acquis 100% de Clesys, entreprise spécialisée dans les infrastructures de sécurité, les centres de données et les réseaux.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés