C'est l'été, Wall Street: Dow Jones et S&P 500 battent de nouveaux records

La Bourse de New York, conservant son optimisme sur la croissance américaine, a emmené tranquillement vendredi les indices Dow Jones et S&P 500 à des niveaux jamais atteints auparavant. Le Dow Jones Industrial Average s'est adjugé 0,15% ou 25,62 points, à 16.947,08 points, et le S&P 500, le plus regardé par les investisseurs, 0,17% ou 3,39 points, à 1.962,87 points. Le Nasdaq, à dominante technologique, a gagné 0,20% ou 8,71 points, à 4.368,04 points. Pour les analystes de Wells Fargo, les indices ont simplement continué à profiter de la décision annoncée mercredi de la banque centrale américaine de maintenir le cap de sa politique monétaire en poursuivant la réduction de son programme de rachats d'actifs et en conservant les taux d'intérêt à un bas niveau. C'était aussi vendredi "la journée des quatre sorcières", au cours de laquelle expirent des contrats trimestriels d'options sur actions et sur indices, et de contrats à termes sur actions et sur indices, facteur de volatilité sur le marché.

La Bourse de Bruxelles a reculé de 0,21% à 3.166,15 points. Les deux plus grosses baisses ont été enregistrées par le groupe de gestion immobilière Cofinimmo (-3,89% à 88,69 euros) et par le câblo-opérateur Telenet (-2,83% à 42,45 euros). Côté hausses, c'est le laboratoire pharmaceutique UCB qui a tiré le plus grand bénéfice de la séance, avec une progression de 1,31% à 61,90 euros, suivi par le brasseur AB InBev (+1,30% à 85,13 euros). Le Bel 20 était soutenu par AB InBev (85,13) qui progressait de 1,30% mais subissait la pression de ses deux autres poids lourds GDF Suez (20,59) et KBC (41,10) qui reculaient respectivement de 1,39 et 1,11%. Hors indice, IBA (12,00) bondissait de 3,6% après l'annonce d'un nouveau contrat ; ThromboGenics (16,21) se trouvant par contre amputée de 3,6% supplémentaires. Galapagos (14,97) et Cardio3 Bio (45,13) cédaient 1,2 et 2,8% contrairement à Ablynx (9,62) qui remontait de 2,2%. On remarquait par ailleurs la nouvelle décote de 7,5% d'Option (0,37) qui effaçait ainsi ses gains des deux derniers mois ; Melexis (31,04) plongeant de 5% également. AB InBev était de loin en tête au rang des échanges avec 2.472.081 titres traités pour quelque 210 millions d'euros, devant KBC (1.298.984 titres et 53 millions) et Solvay (272.046 titres et 33 millions).

Les Bourses européennes ont fini en ordre dispersé vendredi, mais globalement en baisse, dans un marché qui marque une pause après avoir progressé grâce au discours jugé favorable de la Fed mercredi soir. Les marchés européens ont également été affectés par le fait qu'une série de contrats à terme et options arrivent à échéance, ce qui se traduit généralement par une volatilité accrue. L'Eurostoxx 50 a reculé de 0,38%. La Bourse de Paris a perdu du terrain (-0,48%), au terme d'une séance atone.

L'indice CAC 40 a perdu 21,70 points à 4.541,34 points, dans un volume d'échanges nourri, de 6 milliards d'euros, en raison de l'expiration d'options et de contrats à terme. La veille, il avait gagné 0,72%. Parmi les valeurs, Alstom a pris 1,08% à 28,00 euros. Nexans a chuté (-6,03% à 39,75 euros). Euronext a lâché 2,00% à 19,60 euros pour ses premiers pas en Bourse. EDF a poursuivi son recul (-1,77% à 24,17 euros) au lendemain d'une lourde chute. La Bourse de Londres a terminé sur une nouvelle hausse, toujours portée par le discours accommodant de la Fed et l'envol de Shire, convoité par l'américain AbbVie.

L'indice FTSE-100 des principales valeurs a pris 17,09 points, soit 0,25% par rapport à la clôture de jeudi, à 6.825,2 points. Largement en tête de l'indice vedette, Shire s'est envolé de 16,93% à 4.371 pence. Le groupe aérien IAG a pris pour sa part 2,40% à 384,6 pence, le groupe de télévision payante BSkyB 2,29% à 891,5 pence et la compagnie aérienne EasyJet 1,89% à 1.452 pence. Le géant de la téléphonie mobile Vodafone a cédé en revanche 1,54% à 191,85 pence et le groupe de grande distribution Sainsbury 1,40% à 316,8 pence.

L'indice vedette Dax de la Bourse de Francfort a échoué à s'accrocher à la barre des 10.000 points. Le Dax s'est offert un nouveau record absolu à 10.050,98 points avant de retomber, pour terminer en repli de 0,17% à 9.987,24 points. Le MDax des valeurs moyennes a clôturé en baisse de 0,11% à 16.988,52 points. Du côté des valeurs, Henkel, fabricant du savon Fa, s'est adjugé la première place du tableau avec un gain de 1,49% à 85,15 euros. Juste derrière lui, l'énergéticien RWE a gagné 1,37% à 31,53 euros. Les bancaires ont fini lanterne rouge, Deutsche Bank abandonnant 2,84% à 27 euros par titre et Commerbank 3,06% à 12,02 euros.

La Bourse suisse a terminé dans le vert, le SMI ayant clôturé en hausse de 0,31% à 8.701,61 points. Actelion a continué à gagner du terrain, s'adjugeant 2,34% à 113,50 francs suisses. Malgré des prises de bénéfices mercredi, l'action a bondi de 24,05% sur une semaine.Transocean, l'opérateur de plateformes pétrolières, a également grimpé de 1,69% à 40,80 francs suisses tandis que SGS, le spécialiste d'inspection et de la certification de produits, s'est adjugé 1,30% à 2.190 francs suisses. Le cimentier Holcim a en revanche perdu 1,31% à 79,20 francs suisses.

La Bourse de Milan a clôturé en baisse de 1,03% à 21.988,08 points. Finmeccanica a encore grimpé de 4,45% à 6,80 euros. Luxottica a gagné pour sa part 3,62% à 43,25 euros Parmi les titres sous pression, Banca Populare Emilia Romagna a perdu 4,16% à 7,37 euros, et Mediobanca 2,75% à 7,61 euros. L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en baisse de 0,02% à 417,90 points La baisse la plus importante a été enregistrée par le groupe de sécurité numérique Gemalto, qui a cédé 2,8% à 78,47 euros. A la hausse, le fabricant d'engrais OCI a, lui, gagné 1,82% à 27,99 euros.

La Bourse de Madrid a terminé en baisse de 0,29%, à 11.155,1 points. Les grandes valeurs bancaires ont terminé en ordre dispersé: Santander, numéro un en zone euro par la capitalisation, a perdu 0,20%, à 7,842 euros, BBVA a fini en recul de 0,75%, à 9,637 euros tandis que Caixabank a gagné 0,43%, à 4,672 euros. Le géant des télécommunication espagnol Telefonica est l'une des 12 valeurs à terminer dans le vert, gagnant 0,31%, à, 12,85 euros, après avoir annoncé mercredi qu'il espérait acquérir près de 78% du capital de la chaîne numérique payante Digital +, à condition de convaincre l'Italien Mediaset de lui vendre une part de 22%.

La Bourse de Lisbonne a fini en net recul de 1,36% à 7.098,68 points, plombée par des valeurs financières secouées par l'annonce du départ du PDG de la banque BES.qui a chuté de 3,72% à 0,88 euro alors que son principal actionnaire, la holding Espirito Santo Financial Group (ESFG), dévissait de 6,04% à 2,59 euros.

Agenda lundi 23 juin

Oui, rendez-vous lundi. D'ici là, reposez-vous, prenez du bon temps, profitez de la vie et de ceux qui vous sont chers.

Économie/finance

Chine: Indice PMI Markit manufacturier flash/juin

France: indices PMI flash manufacturier et services / juin (09h00)

Allemagne: Indices PMI Markit flash/juin (09h30)

Zone euro: Indices PMI Markit flash/juin (10h00)

Etats-Unis: Indice PMI Markit manufacturier flash/juin (15h45)

Reventes de logements/mai (16h00)

Entreprises

Belgique:

Colruyt: résultats annuels 2013/2014 (17h45)

Ontex: souscription à l’introduction en Bourse (pour 16,5 à 20,5 euros par action), jusqu’au 24 juin, sauf clôture anticipée

France:

Alstom: date limite de validité de l’offre de GE pour la branche énergie

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés