Coup de frein sur les marchés

Les places boursières mondiales ont connu un accès de faiblesse jeudi, enregistrant de fortes baisses, en proie à de nouvelles inquiétudes quant à la vigueur de la reprise économique américaine. Les nouvelles inscriptions au chômage sont montées à leur plus haut niveau depuis novembre 2009, témoignant d'une inquiétante dégradation du marché de l'emploi. La forte chute de l'activité industrielle dans la région de Philadelphie a aggravé les pertes des indices.

A Bruxelles

L'indice Bel 20 a cédé 1,53% retombant sous les 2500 points à 2474,08 points.

L'indice a été plombé par UCB (-3,18% à 23,14 euros) et les financières: Dexia a chuté de 3,05% à 3,37 euros, Ageas de 2,33% à 2,01 euros et KBC de 1,21% à 33,55 euros. Omega Pharma (-2,77% à 32,24 euros) et GDF Suez (-2,37% à 25,30 euros) ont aussi pesé sur l'indice. Seuls Telenet (+0,59% à 22,87 euros) et Delhaize (+0,53% à 53,30 euros) sont parvenus à se maintenir dans le vert.

Hors Bel 20, Roularta et Deceuninck n'ont pas profité de leurs bons résultats publiés ce matin avant Bourse. Deceuninck a cédé 5,26% à 1,80 euros, soit la plus forte baisse de la séance à la Bourse de Bruxelles. Roularta a limité son recul à 1,04% à 19 euros.

En Europe

Les marchés européens, très hésitants en début de séance, ont chuté à l'unisson après la publication d'une série d'indicateurs américains décevants. L'euro partait également à la baisse, sous le coup de la fragilité persistante des finances de la zone euro.

Les indicateurs américains "ont été purement exécrables", commentait Paul Ashworth, analyste du centre de recherches économiques londonien Capital Economics, et montrent selon lui que la reprise américaine est "clairement en train de ralentir".

A la clôture, Paris a signé la plus forte baisse, perdant 2,07%, tandis que Francfort a cédé 1,80%, Londres 1,73% et l'Eurostoxx 50 (indice de principales valeurs européennes) 1,97%.

La Bourse de Madrid a elle lâché 1,47% et la Bourse de Milan 2,05%.

 

A Wall Street

La séance de jeudi à Wall Street a été plombée par la publication de mauvais indicateurs économiques aux USA. Les chiffres de l’emploi décevants ont notamment poussé les investisseurs au pessimisme. Les inscriptions au chômage ont augmenté lors de la semaine au 14 août, à 500.000 contre 488.000 la semaine précédente, et ont atteint leur niveau le plus élevé depuis la semaine close le 14 novembre 2009. Après avoir ouvert en baisse de 0,27 %, le Dow Jones est resté dans le rouge tout au long de la séance, perdant à la clôture 1,39% à 10.271,06 points. Le Nasdaq est lui en recul de 1,66% à 2178,84points et le S & P 500 de 1,70% à 1075,61 points.

Du côté des valeurs, le groupe d’informatique Intel (-3,52% à 18,90 dollars) a annoncé jeudi le rachat du spécialiste de l’antivirus McAfee pour 7,68 milliards de dollars. Le titre McAfee a bondi de 57,07% à 47,01 dollars.

Le groupe de distribution Sears Holdings, qui a fait état d’une perte de 39 millions de dollars au deuxième trimestre, s’set écroulé, perdant 9,25% à 61,03 dollars.

Alors que la publication de leurs résultats était attendue après la clôture, les deux poids lourds du secteur technologique, Hewlett-Packard et Dell, ont perdu respectivement 1,45% (à 40,76 dollars) et 1,23% (à 12,04 dollars). Mardi dernier, le président du conseil d’administration de Dell, Michael Dell, a été désapprouvé par un quart des actionnaires. Il y a cinq ans, l’action Dell valait encore 40 dollars.

 

Valeurs à suivre

- Retal estate : la sicafi a publié des résultats trimestriels faisant état d’un bénéfice net courant en progression de 17% au premier trimestre. Les prévisions en matière de dividende (2,7 euros bruts par action) sont, elles, confirmées, ce qui implique une hausse du dividende de 3% par rapport à l’exercice 2009-2010. Pour l’avenir, la sicafi se refuse à oute prévision, pointant du doigt les incertitudes macroéconomiques qui pèsent toujours sur le marché immobilier.

- Pinguinlutosa : Le producteur de légumes surgelés et de pommes de terre PinguinLutosa s'est enfoncé dans le rouge au cours du premier semestre de l'exercice en cours. Le groupe n'est en effet pas parvenu à convertir en rentabilité son chiffre d'affaires supplémentaire. Les ventes du groupe ont ainsi grimpé de 4,5% à 224,7 millions d'euros, ce que le groupe considère comme une belle performance étant donné la sévérité de la concurrence et la pression sur les prix.

- Moury

- Arseus : la société publie ce matin (7h30) ses résultats semestriels.

- Leasinvest Real Estate publie également ce matin ses résultats semestriels (8h).

- Epiq fait l’objet d’une offre publique de reprise par Elex à 1,75 euro par action.

 

Agenda

BELGIQUE

- Indice de confiance des consommateurs, à 15h

FRANCE

- Créations d'entreprises pour le mois de juillet (8h45)

- Indices des commandes en valeur reçues dans l'industrie du mois de juin (12h)

CANADA

- Inflation pour le mois de juillet (13h)

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés