Dopée par l’entrain des bancaires, Bruxelles fait bonne figure

Les valeurs bancaires, suivies de loin par les valeurs des assurances, ont caracolé en tête des progressions durant toute la séance de mardi. Le secteur financier a surtout profité d'aménagements réglementaires moins contraignants que prévu. Mais le pessimisme de Wall Street a contraint les places financières européennes à revoir leurs gains à la baisse.

Les valeurs européennes ont courtisé leur plus haut niveau sur cinq semaines, les investisseurs reléguant les dettes souveraines aux oubliettes et espérant une amélioration de la conjoncture. Les principaux marchés d'actions ont ainsi progressé sous l'égide des valeurs bancaires et, dans une moindre mesure, des valeurs des assurances.

Les banquiers centraux et régulateurs qui supervisent le Comité de Bâle sont parvenus lundi à un accord sur un nouveau cadre réglementaire du secteur bancaire qui intègre des aménagements importants par rapport aux versions proposées précédemment.

Concrètement, régulateurs et banquiers centraux ont notamment accepté de prendre en compte, dans une commune mesure, les participations des banques dans d'autres établissements financiers, ce qui n'était pas prévu initialement. Une évolution favorable aux banques mutualistes, dont le modèle repose sur des participations croisées entre maison mère et caisses régionales.

Au-delà, ce nouveau corpus de propositions soutient l'ensemble des valeurs du secteur, d'autant que le calendrier d'adaptation aux nouvelles règles proposé par le Comité est jugé souple.

Le secteur cyclique a également profité des résultats supérieurs aux attentes d’UBS et de Deutsche Bank. UBS a bondi de près de 9 % tandis que Deutsche Bank a pris un peu plus de 4 %.

L'entrain des valeurs bancaires a contribué à la bonne tenue de la Bourse de Bruxelles. Le Bel 20 a dégagé 1,01 % à 2.557,43 points, réalisant ainsi la meilleure performance européenne pour le deuxième jour d'affilée. Dexia a de nouveau copieusement surperformé l'indice bruxellois, progressant de 8,10 % à 3,90 euros, et ce, alors que ce lundi le titre s'adjugeait déjà 9,11 %. KBC et Ageas ont néanmoins de beaux restes : le bancassureur s'est offert un bond de 5,09% à 35,81 euros et la compagnie d'assurances a gagné 3,81% à 2,18 euros. Colruyt et Umicore ont clôturé ex aequo en terme de recul: -2,28 % (pour des cours respectifs à 193,20 et 26,33 euros).

Sur les marchés voisins, le CAC 40 a grappillé 30,22 points pour s'établir à 3.666,40 points, grâce notamment aux nouvelles normes prudentielles du comité de Bâle.

Le Footsie a grignoté 0,27 % (5.365,67 points). La Bourse londonienne s'est légèrement hissée de son point d'équilibre sous l'envol généralisé des bancaires (Lloyds Banking Group a pris 8,79%, Barclays 7,57%, RBS 7,89% et HSBC 2,62%). A l'inverse, BP a cédé 2,63%, les investisseurs devant digérer le flot d'annonces du groupe pétrolier. Pourtant, comme tous l'anticipaient, British Petroleum a confirmé le remplacement de son directeur général Tony Hayward par l'Américain Robert Dudley. Le groupe pétrolier a également inscrit dans ses comptes du deuxième trimestre une charge astronomique de 32,2 milliards de dollars pour couvrir le coût de la marée noire, qui lui a fait subir une perte record de 17 milliards de dollars sur le trimestre. Enfin BP a décidé de céder pour 30 milliards de dollars d'actifs en 18 mois, soit 10% de son portefeuille.

Avec ses 6.207, 31 points, le Dax a ponctué une séance de petite hausse, partagé entre les orientations de Deutsche Bank et de Daimler, lanterne rouge allemande.

Enfin, la Bourse d'Amsterdam s'est longuement exclue du mouvement haussier, entraînée par le repli du poids lourd ArcelorMittal, faisant lui aussi écho à l'indicateur US décevant, avant de se reprendre dans les dernières minutes. L'AEX a porté sa cote finale à 338,08 points (+0,08%).


WALL STREET :

Journée mitigée hier pour la Bourse de New York, où les investisseurs ont notamment été refroidis par un recul plus net que prévu de la confiance des consommateurs américains.

Après trois journées positives, deux des trois indicateurs majeurs ont perdu un peu de terrain. Seul le Dow Jones a rogné 0,12% à 10.525,43 points. Par contre, le Nasdaq, à dominante technologique, a abandonné 0,36%% à 2.296,43 points. L’indice élargi S & P 500 a cédé de son côté 0,10% à 1.115,01 points.

Certains titres, tels DuPont, ont pourtant permis de limiter les dégâts. Dopé par des résultats meilleurs qu’attendu et un relèvement de ses prévisions, le groupe chimique a bondi de 3,57% à 40,38 dollars, récompensant un bénéfice trimestriel quasi triplé. Le groupe aéronautique Lockheed Martin a bénéficié tout au long de la journée d’un bénéfice et de prévisions supérieurs aux attentes, avant de se tasser (-0,01%  à 74,87 dollars).

À noter également la pause du titre Genzyme qui, après avoir pris plus de 24 % en deux jours sur fond de rumeur de rachat par le laboratoire français Sanofi-Aventis, est resté quasi stable, rognant 0,19% à 67,51 dollars. Selon l’agence Bloomberg, le groupe américain aurait repoussé les avances de Sanofi-Aventis.

Les temps sont durs aussi pour les sociétés sensibles aux cycles conjoncturels. Le géant de l’équipement lourd Caterpillar, l’un des fleurons de l’économie américaine, en sait quelque chose: le titre a cédé hier 1,16% à 69,99 dollars, après avoir gagné plus de 15 % depuis le 2 juillet.


AGENDA

ALLEMAGNE

Inflation pour le mois de juillet (chiffres préliminaires)

 

USA

Commandes de biens durables (juin)

Livre Beige de la Fed

 

 

VALEURS A SUIVRE CE MERCREDI :

 

BELGIQUE

ArcelorMittal : résultats 1er semestre 2010 (avant Bourse) 

 

FRANCE

Atos Origin, Safran, Saft, Gecina, Rexel, Pages Jaunes, Nexans, EDF Energies nouvelles, Sequana: résultats 2e trimestre (avant Bourse)

Thales, Vallourec, Nexity, Boursorama, Ipsos: résultats 2e trimestre (après Bourse)

Bull, PSA Peugeot Citroën : résultats 1er semestre (avant Bourse)

Groupe Crit : chiffre d’affaires 2e trimestre

 

USA

Boeing, International Paper, Comcast, Sprint Nextel, Lazard, ConocoPhillips: résultats 2e trimestre

Visa : résultats 3e trimestre (après Bourse)

 

ALLEMAGNE

Infineon : résultats 3e trimestre 2009-2010

Deutsche Bahn : conférence de résultats au 1er semestre

 

JAPON

Sumitomo Financial Group, Nippon Steel, NEC, Casio, Komatsu, Sanyo Electric, JVC Kenwood : résultats 1er trimestre

 

GB

BAT, BG Group, Centrica: résultats 1er semestre

Compass, EasyJet, Compass: point sur l'activité 3e trimestre

 

ESPAGNE

BBVA : résultats 2e trimestre

Endesa : résultats 1er semestre

 

PAYS-BAS

Wolters Kluwer: résultats 1er semestre

 

ITALIE

ENI, RCS Mediagroup, Finmeccanica: résultats 1er semestre  

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés