Publicité
Publicité

Huitième séance de hausse... sauf à Bruxelles

La volatilité des marchés a clairement transcrit l'impatience des investisseurs quant à l'issue du sommet de deux jours des dirigeants européens. Une réunion suivie avec plus d'attention qu'à l'accoutumée puisqu'elle est censée s'achever sur une solution à la crise des dettes de la zone euro. Parallèlement, la BCE a annoncé sa première augmentation de capital en 12 ans alors que les statistiques en provenance des Etats-Unis continuent d'alimenter les spéculations sur la reprise de la première économie mondiale.