Journée plombée sur les marchés

La crise à Chypre, les mauvais résultats publiés mercredi soir par Oracle et des indicateurs économiques tout juste conformes aux attentes expliquent la prudence des investisseurs. Le Dow Jones a clôturé en recul de 0,62%.

Après avoir ouvert en baisse, Wall Street a terminé la séance de jeudi dans le rouge, à l'image des bourses européennes alors que la crise à Chypre menace de raviver les tensions dans la zone euro.

Les mauvais résultats publiés mercredi soir par Oracle, les indicateurs économiques tout juste conformes aux attentes et les menaces qui pèsent sur la zone euro expliquent la prudence des investisseurs.

L'indice Dow Jones a cédé 90,24 points, soit 0,62%, à 14.421,49. Le S&P-500, plus large, a perdu 12,91 points (-0,83%), à 1.545,80. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 31,59 points (-0,97%) à 3.222,60.

Les indicateurs du jour n'ont pas apporté d'éléments d'orientation au marché. Les inscriptions au chômage, au nombre de 336.000 la semaine dernière, ont légèrement augmenté mais sont quand même inférieures de 6.000 au consensus. .

Du côté des valeurs

"Après les résultats en berne du (groupe de messagerie) FedEx hier, les mauvaises nouvelles apportées aujourd'hui par Oracle ont eu raison de la bonne humeur" du marché, a noté Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

Le groupe informatique qui a fait état notamment d'un recul inattendu de son chiffre d'affaires et d'un bénéfice net en stagnation a été lourdement sanctionné par le marché. Le titre d'Oracle s'est littéralement effondré, perdant à la clôture 9,69% à 32.30 dollars.

Oracle a entraîné dans son sillage d'autres valeurs technologiques comme Cisco Systems, qui a perdu 3,83% à 20,84 dollars. Le cours de Hewlett Packard a également baissé de 2,62% à 22,32 dollars.

Europe

Les Bourses européennes sont reparties à la baisse ce jeudi, déstabilisées par la crise financière de Chypre et affectés par une nouvelle contraction inattendue de l'activité en zone euro mesurée par l’indice PMI.

Paris a perdu 1,43%, Francfort 0,87%, Madrid 0,77%, Londres 0,69%, Amsterdam 0,55% et Milan 0,50%.

Les valeurs cycliques, notamment l'automobile (-2,2%), ont essuyé les plus fortes baisses après les indices PMI européens décevants, alors que les valeurs défensives ont résisté.

L'allemand Lanxess (-5,77%), spécialisé dans la production de caoutchouc, essuie la plus forte baisse du Stoxx 600 en Europe, après avoir lancé un avertissement sur ses résultats du premier trimestre, évoquant notamment "la faiblesse de la demande actuelle en provenance du secteur de l'automobile et des pneumatiques en Europe".

L'indice de la chimie (-1,84%) accuse l'une des plus fortes baisses sectorielles en Europe. "L'avertissement sur le secteur d'un grand groupe de chimie allemand pèse sur le secteur", souligne un vendeur d'actions parisien. "Les difficultés ont l'air plutôt spécifiques à la société et il n'est pas évident qu'il en soit de même pour le secteur", a tempéré un vendeur d'actions. Selon ce dernier cette annonce sert de prétexte à prendre des bénéfices.

Les utilities (+1,15%) signent la seule hausse sectorielle en Europe, les investisseurs profitant du contexte d'incertitudes actuel sur les marchés pour se repositionner sur un secteur ayant perdu 4,5% entre début janvier et le 18 mars, contre un gain de 4% pour l'indice Stoxx 600. E.on a pris 4,22% et RWE 2,85%.

Bruxelles

Solvay clôture largement en tête des plus fortes baisses ce jeudi. En cause : l’avertissement sur résultats lancé par l’allemand Lanxess. Le groupe de chimie de spécialité a averti jeudi qu'il tablait sur un premier trimestre difficile en raison de la baisse de la demande en Europe, une annonce qui a fait dévisser son titre à la Bourse de Francfort. Solvay a dégringolé de 3,62% à 106,55 euros, après un bas à 103,55 euros (-6,33%).

L’indice Bel20 a cependant pu compter sur le bond de GDF Suez, pour limiter son recul à 0,15% à 2.613,36 points. Le groupe de service aux collectivités a gagné 2,31%, profitant du retour des investisseurs sur un secteur qui a contreperformé depuis le début de l’année. L’action a également fait l’objet de rumeurs de rachats de participation dans un groupe irlandais.

D’Ieteren a plié de 1,84%, de concert avec un compartiment automobile en repli de plus de 2% en Europe suite à des indices PMI européens décevants.

Par ailleurs, Thrombogenics s’est enfoncée un peu plus encore ce jeudi : le titre a lâché 2,81% portant à 5,31% son recul depuis lundi.

Bonne nouvelle par contre pour Fluxys Belgium (-1,13%) qui a annoncé qu’il comptait distribuer un dividende brut de 1,6 euro par action. On est loin des montants exceptionnels distribué les deux dernières années: 8,88 euros et 4,48 euros en ne tenant pas compte de la division par 100 du titre qui a eu lieu entre-temps. Fluxys qui a accusé un repli à la fois de son chiffre d’affaires en 2012 à 626,3 millions d’euros et de son bénéfice net à 88,8 millions d’euros (-27%), distribuera donc malgré tout un dividende. Pour Tom Simonts, analyste chez Bolero/KBC, ce dividende est une surprise agréable. KBC a d'ailleurs décidé de relever son objectif de cours sur la valeur à 32 euros contre 29 euros avant.

ING a pour sa part relevé son objectif de cours sur l’assureur Ageas (-0,61%) à 32,5 euros contre 27,5 euros avant. La recommandation reste à "acheter". Sur les 21 analystes financiers recensés par Bloomberg qui suivent Ageas, 10 conseillent d'acheter le titre, 7 de le conserver et 4 de le vendre. Ageas a cédé 0,61%.

Recticel rejoint les nombreuses sociétés belges cotées qui rachètent leurs propres actions en Bourses. Le producteur de mousse en polyuréthane a mandaté une "institution indépendante" pour le rachat d'un maximum de 326.800 actions. L’action a bondi de 3%.

AB InBev a cédé 0,12%. Le groupe brassicole a obtenu une prolongation jusqu’au 9 avril de la suspension des poursuites menées à son encontre, le temps de poursuivre les discussions sur les termes de l'acquisition de Modelo.

Agenda de ce vendredi 22 mars

Économie/Finances

  • France

-Activité et conditions d'emploi de la main-d'oeuvre, résultats définitifs du quatrième trimestre (8h45)

- Enquêtes mensuelles de conjoncture (8H45) - Insee

  • Allemagne

-Baromètre Ifo du moral des entrepreneurs (10h)

Entreprises

  • France

-Keolis: résultats annuels (9h)

-Transgene: résultats 2012 (avant Bourse) + conférence de presse (10h)

-Bel: résultats 2012

-Exel Industries: chiffre d’affaires semestriel 2012/2013

-Nicox: résultats 2012

  • Etats-Unis

-Tiffany: résultats trimestriels (12h)

  • Allemagne

-SAP: publication du rapport annuel 2012 (9h)

-Salzgitter: conférence de presse pour le bilan 2012 (11h)

  • Belgique

-Barco: assemblée générale extraordinaire, à 14h

-Financière de Tubize: résultats annuels 2012, à 17h45

-GBL: publication du rapport annuel

-Zetes: résultats annuels 2012, à 17h45

Valeurs à suivre :

-Iris

-Roularta

-Spadel

-Zetes

-Ageas

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés