L'euphorie retombe sur les marchés

Si les marchés européens ont pu enrayer le mouvement baissier observé depuis le début de la séance, l'euphorie entourant le plan européen de sauvetage s'est bel et bien dissipée.

Bruxelles (L’Echo) – Les marchés européens se sont repris en fin d'après-midi après avoir évolué durant l'essentiel de la séance en nette baisse. Les investisseurs ont en effet réagi positivement à une rumeur selon lesquelles une alliance entre libéraux-démocrates et conservateurs pourrait finalement émerger en Grande-Bretagne.

Les marchés avaient pourtant démarré la séance en nette baisse au lendemain d'une séance euphorique, les investisseurs s'interrogeant sur le plan d'urgence adopté par l'Europe et la capacité des pays à s'attaquer aux problèmes de fond: les déficits budgétaires. Les craintes que la Chine ne doive prendre des mesures de contrôle monétaire ont également pesé sur la tendance. Le pays a en effet annoncé que l'inflation, les prix de l'immobilier et le crédit avaient augmenté en avril, de façon modérée dans le cas de l'inflation, mais assez pour que des analystes évoquent de prochaines mesures de contrôle monétaire.

L'indice pan-européen DJ Stoxx 600 a clôturé la séance sur un repli de 0,48 % à 252,93 points après avoir perdu jusqu'à 2,2 % en séance. Londres a corrigé de 0,99 %, Paris de 0,73 %, Amsterdam de 0,52 % tandis que Francfort a gagné 0,33 %.

Les valeurs télécoms (-2,06 %), les valeurs bancaires (-1,7%) et les valeurs des matières premières (-1,6 %) ont signé les plus importants reculs sectoriels de la séance.

A Bruxelles, l'indice Bel 20 a clôturé la séance sur un repli de 0,57 % à 2.483,53 points. Les financières Ageas (-4,5 %) et KBC (-4 %) figurent en tête des reculs au sein de l'indice. Umicore, Dexia et Bekaert affichent des reculs supérieurs à 2 %. Omega Pharma et Delhaize pointent en tête des hausses avec des gains de plus d'un pourcent.

Hors Bel 20, on peut pointer le net recul d'EVS (-3,9%) dont les résultats ont déçu le marché.
Punch International a perdu plus de 8%. Lundi, Punch International a plongé de plus de 28% après que le néerlandais NPM ait annoncé qu'il annulait la reprise de la part de Punch Graphix détenue par Punch International.

A Wall Street, la Bourse de New York a finalement clôturé la séance de mardi en ordre dispersé, reflet d’une séance volatile et  d’un marché qui a tenté de surmonter les interrogations sur le plan d’urgence européen. L’indice Dow Jones a cédé 0,34 % à 10.748,26 points. L’indice composite du Nasdaq a fini stable (+0,03%) à 2.375,31 points. L’indice élargi S & P 500 a cédé 0,34 % à 1.155,79 points. Les groupes miniers aurifères ont profité de la hausse des cours de l’or, refuge des investisseurs inquiets. Les prix de l’or s’approchaient de leurs sommets historiques, propulsant le groupe Barrick Gold en hausse de 4,49 % à 45,88 dollars. Parmi les autres valeurs du Newmont Mining a bondi de 4,88 % à 58,20 dollars.

AGENDA

UE
- Zone euro: 1ère estimation du PIB au 1T2010 (11H00)
- Zone euro: production industrielle mars (11H00)

USA
- Commerce extérieur mars (14H30)
- Stocks hebdo de pétrole brut aux USA (16H30)
- Chiffres de l'exécution budgétaire avr (20H00)
- Discours du président de la Fed de Saint-Louis, James Bullard, sur la situation économique (18H15)

ALLEMAGNE
- PIB 1T, première estimation (08H00)

GB
- Chômage avr
- Banque d'Angleterre: rapport trimestriel sur l'inflation

ITALIE
- PIB 1T, 1ère estimation

ESPAGNE
- PIB provisoire au 1T

PORTUGAL
- Estimation du PIB au 1T

GRECE
- Estimation du PIB au 1T

VALEURS A SUIVRE

DEXIA
Dexia clôture son premier trimestre sur un résultat net part du groupe en recul de quasi 14% à 216 millions d’euros. Le groupe précise ainsi que conformément à l’accord conclu avec la Commission européenne, il a créé, à côté de la Core division (banque de détail et banque commerciale, AM, Public et Wholesale Banking) une nouvelle division " Legacy Portofolio Management Division (LPM)". Celle-ci regroupe 156 milliards d’actifs et d’engagements en run-off.
Le résultat brut d’exploitation s’établit à 590 millions (-26,9%) et les revenus à 1,47 milliard (-13,4%).
Les coûts reculent de 1,3% à 884 millions d’euros. Le coefficient d’exploitation ressort à 60%. La solvabilité s’améliore avec un tier 1 de 12,5%. Enfin, notons encore que le coût du risque et les dépréciations s’établissent à 265 millions d’euros, en-deçà du niveau des 1eret 4e trimestre 2009.
L'exposition totale de Dexia à la dette souveraine de la Grèce est de 4,9 milliards d'euros. Un montant équivalent à l'exposition de BNP Paribas et supérieure à celle de Société Générale.

IBA
La société néo-louvaniste IBA a indiqué que la tendance au redressement, déjà observée fin 2009, se confirmait au cours des trois premiers mois de l'année.
A la fin du trimestre, le carnet de commandes est resté à un niveau pratiquement record de l'ordre de près de 200 millions d'euros tandis que la marge brute a progressé par rapport à l'exercice précédent. Néanmoins, le chiffre d'affaires consolidé pour la période a reculé de 4% par rapport au premier trimestre 2009. Le résultat opérationnel récurrent ressort en ligne avec celui de la même période en 2009, l'amélioration notée dans le segment pharmaceutique étant compensée par la faiblesse des revenus en équipements.
Comme attendu, à la fin du trimestre, IBA affiche une position nette de trésorerie inférieure à celle rapportée en fin d’année en raison du planning de paiement des projets de Protonthérapie.
L'entreprise ne formule pas de guidance pour l'année en cours "au vu des incertitudes liées à la conjoncture".

ELIA
La société de transport d’électricité Elia tenait deux assemblées générales ce matin, une ordinaire et une extraordinaire. Les résolutions de l’assemblée générale ordinaire, qui concernaient notamment la nomination définitive de Jane Murphy, comme administratrice indépendante, ont toutes été adoptées à l’unanimité. L’assemblée générale extraordinaire, elle, était principalement consacrée à l’augmentation de capital de 300 millions d’euros nécessaire pour financer le rachat de 50Hz, en Allemagne, par Elia. Plusieurs des points à l’ordre du jour ont été, là aussi, voté à l’unanimité.

CMB
L'assemblée générale de CMB a confirmé un dividende brut de 1,28 euro pour l'année 2009. Les résultats de l'entreprise sont positivement impactés par le niveau faible de l'euro car l'essentiel de son activité se fait en dollars.
Bien que la compagnie maritime CMB ne donne pas de prévisions concrètes pour 2010, le temps est au beau fixe. Le premier trimestre a amené de bons résultats. La filiale Bocimar se porte aussi bien qu’annoncé précédemment et qui plus est, CMB profite d’un euro plus faible. Ce constat ressort de l’assemblée générale qui a eu lieu ce mardi midi.

RENTABILIWEB
Le chiffre d’affaires trimestriel de Rentabiliweb a progressé de 38% en comparaison annuelle, il atteint 19,4 millions d’euros. Par rapport au dernier trimestre de 2009, la progression de ce même chiffre d’affaires atteint 2,4%.

PINGUINLUTOSA
PinguinLutosa a démarré des discussions avec le français Cecab, afin d'acquérir les activités "surgelés" de ce dernier. En échange, Cecab prendrait une participation de 10 % dans PinguinLutosa. Les détails financiers de la transaction ne sont pas encore connus. L'opération devrait être bouclée d'ici la fin de l'année.

Résultats trimestriels de
- KBC
- Ageas
- Bekaert (+AGE à 9h et AGO à 10h30)
- Bois Sauvage, 17h45
- PCB, 16h30
- Solvac, 17h45
- Spector, 7h
- Unibra, 16h30
- WDP, 7h

Assemblées générales de
- Brederode, 10h
- Auximines, 14h30
- Devgen, 11h (AG extra)
- Dexia, 14h30 (+ AG extra)
- IBA, 9h30 (+ AG extra)
- Miko, 15h
- Spector: algemene vergadering, 14h

USA
- Cisco: résultats 3T (après Bourse)

ALLEMAGNE
- Allianz: résultats 1T (07H00)
- Deutsche Telekom: résultats 1T (07H00)
- RWE: résultats 1T
- TUI: résultats 2T09/10
- Postbank: bilan trimestriel détaillé (principaux résultats déjà annoncés)
- Fresenius: AGO

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés