L'inquiétude s'accroît à l'égard de l'Espagne

Les investisseurs se sont montrés préoccupés par la situation de l'Espagne. Ils s'interrogent sur les capacités de Madrid à assumer la survie de ses banques et à se financer sur les marchés.

Les Bourses européennes ont clôturé pour la plupart en baisse ce lundi, dans une séance ralentie en raison du week-end de Pentecôte.

Les investisseurs ont eu le moral miné par de mauvaises nouvelles en provenance d’Espagne. Le coût supporté par Madrid pour se financer s'approche en effet de son record historique de 6,8% et du niveau de 7% jugé intenable sur le moyen terme. C'est à partir de ce niveau de rendement que l'Irlande et le Portugal avaient été contraints de solliciter une aide internationale.

Si le Trésor espagnol a dit que le pays était en très bonne position pour rembourser les titres de dette arrivant rapidement à échéance, le Premier ministre Mariano Rajoy a déclaré de son côté que l’Espagne éprouverait des difficultés à se financer si elle ne réduisait pas ses déficits.

Les déclarations du président de la Réserve fédérale de Philadelphie, Charles Plosser, évoquant une aggravation de la crise dans la zone euro, ont également pesé.

Au final, l'Eurostoxx 50 a lâché 0,65%.

• A Bruxelles, le Bel 20 est resté stable dans un marché calme (-0,08% à 2.117,66 points) et sans direction particulière. Le numéro un mondial du zinc, Nyrstar, a enregistré la meilleure performance de la journée, gagnant 1,82% à 5,09 euros, devant Umicore (+1,63% à 38,72 euros). Côté baisse, c'est le groupe immobilier Befimmo qui s'est retrouvé lanterne rouge, en recul de 1,54% à 45,24 euros.

• La Bourse de Francfort a terminé légèrement dans le rouge. L'indice Dax des trente valeurs vedettes, en nette hausse encore dans la matinée, a glissé de 0,26% pour finir à 6.323,19 points.

La Bourse de Paris a terminé sur un léger repli (-0,16%), après avoir évolué largement dans le vert dans la matinée.

La Bourse de Londres a terminé quasiment à l'équilibre, l'indice FTSE-100 des principales valeurs gagnant 4,81 points, soit 0,09% par rapport à la clôture de vendredi, à 5.356,34 points.

La Bourse de Madrid a terminé en chute de 2,17% à 6.401,2 points, son plus bas niveau depuis le 27 mai 2003. Toutes les valeurs bancaires ont fini dans le rouge, la plus pénalisée étant Bankia, qui s'est effondrée de 13,38% à 1,36 euro, tandis que même les banques les plus solides souffraient.

La Bourse de New York est restée fermée ce lundi, en raison du Memorial Day.

 

Agenda macro-économique

Allemagne

- Inflation pour le mois mai (estimation flash)

 

Zone euro

- Conférence "Mission croissance", organisée par la Commission européenne à Bruxelles


Turquie

- Décision de politique monétaire


Etats-Unis

- Indice S&P Case-Shiller des prix immobiliers pour le mois de mars, à 15h

- Confiance du consommateur pour mai, à 17h

 

Entreprises à suivre

Belgique

- Ackermans & van Haaren: assemblée générale à 15h

- Catala: assemblée générale ordinaire et extraordinaire à 11h30

- Co.Br.Ha: assemblée générale à 11h

- Delhaize: cotation ex dividende 1,76 euro brut

- Fountain: assemblée générale à 10h

- Hansen Transmissions: rapport annuel 2011/2012 disponible sur le site web

- Immobel: cotation ex dividende 1,75 euro brut

- Montea: cotation ex dividende 1,84 euro brut

- Moury Construct: assemblée générale

- Banque nationale (BNB): assemblée générale, à 14h

- Picanol: assemblée générale extraordinaire à 14h30

- Recticel: assemblée générale, à 10h

- Roularta: cotation ex dividende 0,35 euro brut

- Softimat: assemblée générale


France

- Hermès International: assemblée générale, à 9h30

- Publicis: assemblée générale à 10h

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés