Le Dow Jones franchit un nouveau palier historique

Le "rally de Noël" s’est poursuivi mardi sur les marchés, dopés par la croissance supérieure aux attentes du PIB américain. A New York, la Bourse a franchi un nouveau palier historique. Stimulés par les très bons chiffres sur le produit intérieur brut (PIB) américain, les investisseurs ont propulsé le Dow Jones au-dessus des 18.000 points.

Un nombre réduit d'acteurs et des volumes de transactions étriqués n'ont pas empêché la Bourse de New York de franchir un nouveau palier historique. 

À la clôture, l’indice directeur new yorkais affichait 18.024,17 points, gagnant 0,36%. Une croissance plus modérée que les derniers jours qui s’explique par d’autres indicateurs moins favorables. Le Nasdaq cède par contre 0,33 % à 4.765,42 points, payant le recul subi par quelques valeurs technologiques. Le S & P 500 rogne pour sa part 0,17 % à 2.082,17 points.

En Europe aussi, les marchés, dopés par la hausse plus forte qu’attendu du PIB américain et par le relèvement par la Banque d'Espagne de sa prévision de croissance pour 2014, ont connu une nouvelle séance positive. Bruxelles poursuit inlassablement son rebond. Le Bel 20 a ainsi progressé de 1,10 % à 3319,71 points, soutenu par la hausse de GDF Suez (+2,19 % à 19,83 euros) et de Solvay (+2,79 % à 112,40 euros).

Les autres places boursières européennes font aussi bien. Le CAC 40 parisien a gagné 1,42 % et le Dax allemand 0,57 %. Le Footsie britannique s’est contenté de grapiller 0,30 %, la croissance annuelle de l'économie britannique ayant été revue à la baisse au troisième trimestre. Seule la Bourse d'Athènes dénote (-1,43%). Elle paie le deuxième échec du Parlement grec à élire le président de la République, plus de 100 députés sur 300 ayant refusé de voter pour le candidat du gouvernement Stavros Dimas.

A l’agenda ce mercredi 24 décembre

En cette veille de Noël, les places d’Euronext (Bruxelles, Amsterdam, Paris) fermeront leurs portes à 14h et Londres à 13h30 (heure belge). New York fermera à 19h (heure belge). Francfort restera fermée, au contraire de la place de Tokyo, qui connaîtra une journée normale.

France

Publication du nombre de demandeurs d'emploi inscrits en novembre

Pays-Bas

PIB au 3e trimestre (deuxième estimation)

Etats-Unis

Demandes hebdomadaires d'allocations chômage

Stocks hebdomadaires de pétrole brut aux USA

Valeurs à suivre

Recticel : Dans un trading update publié mardi soir après Bourse, le fabricant de mousses de polyuréthane annonce qu'il s'attend désormais à ce que son Rebitda combiné baisse de quelque 12 % par rapport à 2013. Fin octobre, il tablait encore sur une croissance de 5 %. Et le chiffre d’affaires combiné ne devrait marquer qu’une très légère hausse comparé à 2013.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés