Le Nasdaq touche son plus haut en plus de 15 ans

Le Nasdaq, l’indice des valeurs technologiques américaines, a clôturé en hausse de 0,41% à 5056,06 points jeudi, dépassant pour la première fois son record de clôture du 10 mars 2000, établi à 5.048,62 points. Le 2 mars dernier, l’indice avait dépassé le seuil des 5.000 points pour la première fois depuis l’éclatement de la bulle technologique. Le Nasdaq reste toutefois encore inférieur à son record intraday de 5.132,52 points.

Si le Nasdaq a renoué avec ses niveaux de 2000, sa valorisation reste nettement inférieure aux multiples astronomiques atteints il y a quinze ans. La composition de l’indice a aussi beaucoup changé. Le Nasdaq compte en effet aujourd’hui des sociétés telles que Biogen Idec (biotech), en hausse de 26% cette année), le fabricant de boissons énergisantes Monster Beverage (+ 29%) et la chaine de magasins au rabais Dollar Tree (+ 15%).

Certaines sociétés déjà présentes en 2000 enregistrent aussi de belles performances. Depuis le début de 2013, Microsoft a bondi de 62%, Intel de 56% et Cisco Systems de 46%. Les trois actions cotent au-dessus de leur record de 2000.

Les Bourses européennes ont, elles, fini en ordre dispersé jeudi à l'issue d'une séance marquée par la publication d'indicateurs décevants en Europe et dans l'attente de nouveaux développements dans le feuilleton grec.

"Les mauvaises nouvelles macroéconomiques refont surface", remarque John Plassard, chez Mirabaud Securities, "le plus inquiétant étant cependant le repli allemand (...) le lendemain même du relèvement, par le gouvernement allemand, de sa prévision de croissance".

L'Eurostoxx 50 a reculé de 0,71%.

Paris a perdu du terrain. L'indice CAC 40 a cédé 32,18 points à 5.178,91 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,9 milliards d'euros. La veille, il avait pris 0,36%.

Francfort a accru ses pertes. A la clôture, l'indice Dax des valeurs vedettes a cédé 1,21% à 11.723,58 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes a abandonné 0,96% à 21.010,64 points.

La Bourse de Londres a terminé en hausse de 0,36%, dopée par une progression des valeurs minières et pétrolières.

Bruxelles a de nouveau marqué le pas. Les investisseurs ont mal digéré le ralentissement de la croissance dans le secteur privé. Le Bel 20 a reculé de 0,21% à 3786,28 points, plombé par la baisse d’AB InBev (-0,70% à 113,10 euros) et de GDF Suez (-0,92% à 18,92 euros).

Seules six valeurs de l’indice belge ont terminé dans le vert. Parmi elles, Telenet (+ 0,30% à 55,93 euros), Proximus/Belgacom (+ 3,33% à 34,12 euros) et Econocom (+6,4% à 8,25 euros).

Le titre Melexis a en revanche essuyé une vague de prises de bénéfices, reculant de 3,39% à 57,34 euros. La société a pourtant généré un chiffre d’affaires trimestriel de 94,4 millions d’euros (+ 25%) et un résultat net de 27,1 millions (+ 44%).

L'agenda de ce vendredi 24 avril

Économie/Finance

  • Belgique

Indice de la confiance des entreprises (baromètre de conjoncture de la Banque Nationale) - 15h00

  • Allemagne

Indice Ifo du climat des affaires/avril (10h00)

  • Espagne

Revue de Fitch sur la note souveraine de l’Espagne

  • Italie

Revue de Fitch sur la note souveraine de l’Italie

  • Europe

Réunion de l’Eurogroupe à Riga, en Lettonie

  • États-Unis

Commandes de biens durables/mars (14h30)

 

Entreprises

  • Belgique

Atenor: assemblée générale (09h30)

PCB: résultats annuels 2014/2015 (16h30)

Sioen Industries: assemblée générale (14h00)

CMB qui a fait état jeudi d’une perte creusée

Quest for Growth a vu son portefeuille d’investissement gonflé de 23% au 1e trimestre

Retail Estate examine la possibilité de réaliser une augmentation de capital dans le courant de 2015

  • France

Air Liquide: chiffre d’affaires du T1 (avant Bourse)

Suez Environnement: résultats du T1 (avant Bourse)

GDF Suez annonce ce vendredi son nouveau nom

  • Suède

Electrolux: résultats du T1

  • Japon

Mazda, Mitsubishi Motors: résultats annuels

  • Etats-Unis

Amazon : Le géant américain de la distribution en ligne est tombé dans le rouge au premier trimestre

Google : Les résultats trimestriels sont moins bons que prévu

Microsoft: Le bénéfice en baisse mais chiffre d'affaires supérieur aux attentes

Pepsico : Affecté par le dollar fort, PepsiCo promet des économies

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés