Le nouveau président de la Fed a rendu les Bourses prudentes

Alors que les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé jeudi en attendant de connaître le nouveau président de la Fed, les marchés américains ont eux aussi clôturé sans direction, prudents après la nomination officielle de Jerome Powell en remplacement de Janet Yellen.

Wall Street

La Bourse de New York a clôturé sans direction jeudi, prudente après la nomination de Jerome Powell à la tête de la banque centrale américaine (Fed) et la présentation de la réforme fiscale. Le Dow Jones a avancé de 0,35% à 23.516,26 points, un nouveau record. Le Nasdaq a perdu 0,02% à 6.714,94 points. Le S&P 500 a avancé de 0,49 point à 2.579,85 points.

En Europe

Les Bourses européennes ont terminé jeudi, comme la veille, en ordre dispersé dans l'attente de la nomination vers 20h du nouveau président de la Réserve fédérale (Fed) américaine. C'est finalement Jerome Powell, un Républicain modéré déjà gouverneur de la Fed, qui l'a emporté dans la course à la présidence de la banque centrale. L'Eurostoxx 50 a perdu 0,23%.

  • L'indice CAC 40 de la Bourse de Paris a cédé 0,07% à 5.510,50 points. Sanofi s'est replié (-1,23% à 79,54 euros) après l'annonce d'un recul de son bénéfice net au troisième trimestre. Vallourec s'est adjugé 3,88% à 4,90 euros, porté par les bonnes publications de son concurrent italien Tenaris. Worldline a été pénalisé (-3,80% à 40,03 euros) par un abaissement de sa recommandation à "neutre" contre "acheter" auparavant par Citi.
  • A Londres, l'indice FTSE-100 a terminé en hausse de 0,90% à 7.555,32 points, après une augmentation modeste du taux directeur de la Banque d'Angleterre (BoE) qui a entraîné un fort repli de la livre sterling. Parmi les multinationales britanniques qui bénéficient habituellement d'une livre plus faible, le cigarettier British American Tobacco est monté de 1,62% à 4.970 pence, le fabricant d'alcool Diageo de 1,06% à 2.571 pence et le géant de la restauration collective Compass de 1,29% à 1.651 pence. La major pétrolière Royal Dutch Shell (action "B") a flambé de son côté de 2,40% à 2.475 pence, soutenue par de bons résultats trimestriels sur fond de remontée des cours des hydrocarbures. Sa concurrente BP a pris 0,80% à 518,10 pence.
  • A Francfort, l'indice vedette Dax a terminé en baisse de 0,18% à 13.440,93 points alors que le MDax des valeurs moyennes a cédé 0,11% à 26.830,89 points. Le spécialiste de la santé Fresenius a perdu 1,92% à 69,31 euros, en dépit de la confirmation de sa prévision de bénéfices en 2017. Sa filiale de matériel de dialyse, Fresenius Medical Care (FMC), a reculé de 0,69% à 82,45 euros. Le fabricant de semi-conducteurs Infineon, plébiscité ces dernières séances, a cédé 2,12% à 23,97 euros, dans la foulée de la baisse mercredi à Wall Street du géant Apple, qui présente ses résultats trimestriels ce jeudi.
  • La Bourse de Bruxelles a terminé en baisse de 0,35%, l'indice Bel-20 s'affichant à 4.102,26 points en clôture. Parmi les douze valeurs qui ont fini dans le rouge, le fabricant de produits d'hygiène Ontex a perdu 3,51% à 28,83 euros. A l'autre extrémité, le groupe de métallurgie Umicore a gagné 0,81% à 38,82 euros.

A l'agenda

Vendredi 3 novembre

Chine

  • Indice PMI Caixin-Markit services/octobre

Royaume-Uni

  • 10h30 Indice PMI IHS Markit-CIPS services/octobre

Etats-Unis

  • 13h30 Créations d’emplois, taux de chômage, salaires/octobre
  • 13h30 Balance commerciale/septembre
  • 15h Indice ISM services/octobre
  • 15h Commandes à l’industrie/septembre

Valeurs à suivre

Vendredi 3 novembre

Belgique

Etats-Unis

  • Apple et Starbucks qui ont tous les deux publié leurs résultats après-Bourse

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés