Le rachat de Whole Foods Market par Amazon perturbe Wall Street

Les marchés américains ont terminé sans direction vendredi, une séance dominée par les répercussions des ambitions affichées du géant du commerce en ligne Amazon dans le commerce traditionnel après son rachat de la chaîne de supermarchés spécialisés dans le bio Whole Foods. Les Bourses européennes ont quant à elles terminé en hausse.

Wall Street

La Bourse de New York a fini en légère hausse vendredi, après des indicateurs jugés décevants, freinée par un secteur de la distribution alimentaire inquiet du rachat de Whole Foods Market par Amazon. Le Dow Jones a gagné 24,38 points, soit 0,11% à 21.384,28 point. Le S&P-500 a fini sur une note stable (+0,69 point), soit 0,03%, à 2.433,15 points. Le Nasdaq a reculé de son côté de 13,74 points (-0,22%) à 6.151,76 points.

En Europe

Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, les marchés saluant l'accord entre la Grèce et ses créancier, et résistant bien malgré les difficultés du secteur de la distribution. Après avoir digéré la décision de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi, le marché a salué un compromis européen trouvé jeudi pour accorder de l'argent frais à la Grèce.

Après des semaines de désaccords et des retards à répétition, les créanciers de la Grèce, zone euro et FMI, se sont entendus jeudi sur le versement d'argent frais à Athènes, écartant le spectre d'une nouvelle crise. L'arrivée à échéance de plusieurs contrats dérivés, ces paris pris sur l'évolution des cours des actions sur une période donnée, a aussi profité au marché. La clôture de quatre gros contrats le même jour, surnommée "la journée des sorcières", influence les cours à la hausse ou à la baisse.

Cependant, "le secteur de la distribution s'est soudainement effondré" dans le sillage de l'annonce du rachat par le géant américain Amazon des supermarchés bio Whole Foods, a souligné Alexandre Baradez, un analyste de IG France. "Ce nouveau marché pour Amazon, qui change un peu d'environnement, laisse penser que le groupe pourrait gagner des parts de marché", ce qui inquiète la concurrence, a-t-il indiqué. L'Eurostoxx 50 a gagné 0,52%.

  • La Bourse de Paris a fini en hausse vendredi, l'indice CAC 40 gagnant 46,43 points ou 0,89% à 5.263,31 points dans un volume d'échanges extrêmement élevé de 7,2 milliards d'euros. Du côté des valeurs, le secteur de la distribution a été particulièrement secoué par l'opération d'Amazon, Carrefour ayant perdu 3,22% à 22,55 euros tandis que Casino a reculé de 2,66% à 51,26 euros. Le secteur automobile a fini en revanche bien orienté, profitant du fait que le marché européen a rebondi le mois dernier. Renault a ainsi profité (+0,94% à 82,95 euros) d'immatriculations en hausse de 10,2% des voitures particulières neuves par rapport à mai 2016 tandis que PSA a progressé de 2,07% à 18,03 euros avec des immatriculations en progression de 4,7%. Les équipementiers comme Valeo (+0,74% à 61,01 euros) ou Faurecia (+0,37% à 46,02 euros) ont aussi bénéficié de cette tendance. Vivendi s'est pour sa part adjugé 2,06% à 20,56 euros. Selon une note de Natixis, le groupe pourrait vendre ses parts dans Ubisoft (+0,25% à 49,92 euros) plutôt qu'augmenter sa participation dans l'éditeur français de jeux vidéo. EDF a été soutenu (+3,99% à 10,17 euros) par un relèvement de son prix cible par JPMorgan.
  • A la Bourse de Londres, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a pris 44,18 points ou 0,60% à 7.463,54 points. Le secteur de la distribution y a aussi souffert: Tesco a perdu 4,92% à 171,10 pence, Sainsbury's 3,85% à 252,30 pence et Marks and Spencer 1,88% à 345,20 pence. Les compagnies pétrolières ont terminé en hausse, avec BP (+1,24% à 466,65 pence) et Royal Dutch Shell (action "B", +1,55% 2.160 pence), en raison du rebond des cours du pétrole après deux jours de forte baisse. Le motoriste Rolls-Royce a pris 1,40% à 907,50 pence. Il a confirmé ses objectifs en indiquant avoir connu un bon début d'année 2017.
  • A la Bourse de Francfort, l'indice vedette Dax a clôturé en hausse de 0,48% à 12.752,73 points, celui des valeurs moyennes MDax de 0,85% à 25.229,43 points. Les constructeurs automobiles ont continué de souffrir à cause du scandale du diesel dans tout le secteur. Volkswagen, qui a également dévoilé vendredi la sixième génération de sa petite Polo devant faire son entrée sur les marchés européen, chinois et sud-américain à l'automne, a reculé de 0,11% à 131,20 euros. Daimler a lâché un léger 0,08% à 65,20 euros, BMW 0,07% à 83,36 euros. Les valeurs technologiques de l'indice, à savoir SAP (+1,22% à 94,40 euros) et Infineon (+2,44% à 19,77 euros), se sont bien redressées, malgré la poursuite d'un mouvement de correction des grands noms du secteur à Wall Street. RWE (+1,95% à 20,16 euros) et HeidelbergCement (+0,85% à 86,25 euros) ont tous deux profité de recommandations sur leur action.
  • La Bourse de Bruxelles a terminé la semaine en hausse de 0,50%, l'indice Bel-20 des principales valeurs s'établissant à 3.908,43 points. Parmi les 17 valeurs dans le vert, la holding GBL enregistre la meilleure performance (+2,03% à 86,76 euros). Sofina, société gérant différentes participations, a pour sa part chuté de 3,78% à 124,80 euros.

A l'agenda

Lundi 19 juin

Japon

  • Balance commerciale / mai

Chine

  • Prix immobiliers / mai

Mardi 20 juin

Allemagne

  • 8 h. Prix à la production / mai

Eurozone

  • 11 h. Comptes courants / avril

États-Unis

  • 14 h 30. Comptes courants / T1

France

  • 18 h. Note de conjoncture de l'Insee.

Valeurs à suivre

Lundi 19 juin

  • Neufcour: assemblée générale (16 h)
  • Xior: augmentation de capital avec droit préférentiel, à 31 euros par action. Deux anciennes actions donnent droit à une nouvelle. Dernier jour

Mardi 20 juin

  • Colruyt: résultats annuels (après Bourse)
  • Sapec: assemblée générale (11 h)

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés