Les banques poussent les marchés dans le rouge

Wall Street a baissé mardi, plusieurs déclarations de Donald Trump suscitant la méfiance à trois jours de son investiture comme président américain. En Europe, les marchés ont terminé en petite baisse, focalisés sur les explications de Theresa May concernant le Brexit.

Wall Street

La Bourse de New York a fini en baisse mardi en raison du repli de plusieurs secteurs que l'élection de Donald Trump avait favorisés depuis début novembre, notamment les banques et la santé.

En Europe

La plupart des Bourses européennes ont terminé en légère baisse mardi, les investisseurs jugeant moins dur que prévu le discours de la Première ministre britannique Theresa May sur le Brexit.

L'Eurostoxx 50 a abandonné 0,29%.

La Bourse de Paris a cédé 0,46%, soit 22,49 points. L'indice CAC 40 s'est établi à 4.859,69 points, dans un volume d'échanges modéré de 2,8 milliards d'euros. Casino a rebondi (+3,59% à 51,74 euros), après des résultats qui lui permet d'aborder 2017 avec confiance. Dans le secteur automobile, Renault (+1,44% à 84,39 euros) a profité du dynamisme du secteur en 2016. Peugeot a pris 0,15% à 16,90 euros.

La Bourse de Londres a nettement reculé, de 1,46%, en raison d'un rebond de la livre après le discours de Theresa May sur le Brexit. L'indice FTSE-100 a perdu 106,75 points, à 7.220,38 points. Le spécialiste des boissons alcoolisées Diageo a perdu 2,92% à 2.131,50 pence et le croisiériste Carnival 3,50% à 4.113,00 pence. Burberry a souffert (-2,69% à 1.593,00 pence), à la veille de la présentation de ses résultats trimestriels.

A la Bourse de Francfort, l'indice Dax a cédé 0,13% à 11.540 points et le MDax 0,23% à 22.476,56 points. Lufthansa (+4,28% à 11,81 euros) a été porté par des informations sur un possible rapprochement avec le concurrent du Golfe Etihad. Volkswagen a grappillé 0,03% à 146,35 points. Un tribunal allemand a donné raison en première instance à un client qui demandait le remboursement au prix du neuf de son véhicule, une Skoda (groupe VW) concernée par la tricherie sur les moteurs diesel du groupe allemand. Mais la justice a également dans le passé tranché en faveur de Volkswagen dans des cas similaires.

La Bourse de Bruxelles a cédé 0,17%, l'indice Bel-20 finissant à 3.588,31 points. L'indice a été tiré vers le bas par le groupe de métallurgie Umicore (-1,57% à 53,83 euros). Parmi les cinq valeurs dans le vert, le métallurgiste Bekaert a enregistré la plus forte hausse (+2,16% à 39,90 euros).

Les valeurs à suivre

L'agenda du mercredi 18 janvier

→ Economie/Finance

Allemagne

  • 08h00 Inflation (définitif)/ décembre

Eurozone

  • 11h00 Inflation (définitif)/ décembre

Etats-Unis

  • 14h30 Prix à la consommation/décembre
  • 15h15 Production industrielle/décembre
  • 16h00/Indice NAHB du marché immobilier/janvier
  • 20h00 Livre beige de la Réserve fédérale

Canada

  • 16h00 Décision de politique monétaire

→ Entreprises

Pays-Bas

  • 7h00 ASML Holdings: résultat 4T

Etats-Unis

  • 14h00 Citigroup: résultats 4T
  • 13h30 Goldman Sachs: résultats 4T
  • 22h00 Netflix: résultats 4T

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés