Les Bourses dépriment encore

La publication de statistiques décevantes sur la santé de l'économie mondiale a renforcé les inquiétudes des investisseurs sur la vigueur de la reprise. Bruxelles a résisté grâce, surtout, à AB Inbev.

Au lendemain d'une lourde chute, les principaux indices européens ont poursuivi leur recul à l'ouverture, avant de repasser légèrement dans le vert. Mais l'essai n'a pas été concluant. Les Bourses européennes se sont à nouveau engouffrées dans la tendance baissière . Les investisseurs qui craignent plus que jamais que le scénario redouté de la reprise en W ne soit en train de se réaliser.

D'autant plus que les dernières statistiques ne sont pas très rassurantes : aux Etats-Unis, les nouvelles inscriptions au chômage sont montées la semaine dernière à leur plus haut niveau depuis février, à 484.000. Une mauvaise surprise pour le marché qui tablait sur un chiffre de 465.000. En zone euro, c'est la production industrielle qui a déçu les analystes. Elle est repartie à la baisse en juin, de 0,1% comparé au mois précédent. Les analystes tablaient en moyenne sur une quatrième progression mensuelle d'affilée, de 0,5%.

L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 est parvenu à repasser dans le vert avec une hausse de 0,10%, soutenu par la progression de 2,5% des groupes alimentaires dans le sillage des bons résultats publiés par le numéro un mondial de la bière AB Inbev. Le rebond a été freiné par la chute de 1,75% des groupes automobiles qui souffrent des perspectives économiques moroses.

Les places boursières européennes ont clôturé en ordre dispersé: le CAC 40 de la Bourse de Paris a reculé de 0,20%, l'AEX de 0,27% à Amsterdam et le DAX de 0,31% à Francfort. En revanche le Footsie a gagné 0,30% à Londres.

A Bruxelles

Bruxelles a bien résisté grâce au bond d'AB InBev (+5,37%). Le Bel 20 a gagné 0,40% pour repasser au-dessus des 2500 points à 2505,90 points. Ce sont les financières et les valeurs cycliques qui ont pesé sur la tendance. Du côté des financières, Ageas a chuté de 2,80%, KBC de 2,12% et Dexia de 1,52%. Du côté des cycliques, UCB a chuté de 2,3%, Bekaert de 1,77% et Umicore de 1,5%.

 

A New York

Le Dow Jones a perdu 0,57% à 10.319,95 points. Le Nasdaq des valeurs technologiques s’est incliné de 0,83% à 2.190,27 points, et le S & P500 a lâché 0,54% à 1.083,61 points.

L'annonce d'une remontée des inscriptions au chômage aux Etats-Unis a pesé sur le moral d'investisseurs déjà moroses après la chute de mercredi. Les nouvelles inscriptions au chômage sont donc montées à leur plus haut niveau depuis février aux Etats-Unis, à 484.000 en une semaine, alors que les analystes s'attendaient à les voir reculer.

Il faut dire que les investisseurs étaient déjà bien déprimés suite aux propos de la Fed de mardi soir, suite à la chute boursière de mercredi. Sans oublier le paquet de mauvaises statistiques publiées cette semaine.

Cisco s’est écroulé : -9,99% à 21,36 USD. Les investisseurs n’ont pas aimé les commentaires très prudents de l’équipementier télécoms, qui a évoqué une "incertitude inhabituelle" et noté que ses clients rechignaient à dépenser.

Sur le marché obligataire, le rendement du bon du Trésor à 10 ans montait à 2,742% contre 2,685% mercredi soir, et celui du bon à 30 ans à 3,936% contre 3,921% la veille.

Les prix du pétrole ont de nouveau enregistré de fortes pertes jeudi à New York, le baril finissant sous la barre des 76 dollars, plombé par les inquiétudes pour la demande d'or noir dans un contexte de ralentissement économique. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre a terminé à 75,74 dollars, en baisse de 2,28 dollars par rapport à la veille, ce qui porte ses pertes à 5,74 dollars, ou 7%, en trois séances.

 

L’agenda macroéconomique

 

- ZONE EURO

 

Commerce extérieur juin (11H00)

PIB 2T, 1ère estimation (11H00)

 

- OPEP

 

Publication rapport mensuel d'août de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)

 

- USA

Inflation juil (14H30)

Ventes de détail juil (14H30)

Indice confiance de l'université du Michigan août, 1ère estimation (15H55)

Stocks et ventes des entreprises juin (16H00)

 

- ALLEMAGNE

PIB 2T, 1ère estimation (08H00)

 

 

Les valeurs à suivre ce vendredi

 

- Belgique

 

Delhaize : résultats deuxième trimestre, 8h

Ageas : dans une déclaration de transparence, UBS annonce que, le 4 août 2010, sa participation a franchi à la baisse le seuil statutaire de 3% des actions émises par Ageas et atteint 0%.

 

- Brésil

 

Petrobras : résultats deuxième trimestre, après Bourse

 

 

- Allemagne

 

ThyssenKrupp : résultats troisième trimestre 2009/2010, 8h

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés