Les indicateurs plombent les marchés

Tant Wall Street que les Bourses européennes n'ont pas trouvé de raison de grimper lundi. Elles ont préféré se focaliser sur les mauvaises nouvelles: la baisse des ventes de voitures neuves aux USA et le repli des valeurs bancaires.

Wall Street

La Bourse de New York a commencé la semaine sur une note négative. Le Dow Jones et le Nasdaq ont respectivement perdu 0,06 et 0,29%. Le S&P 500 a abandonné 0,16%. Le secteur automobile a fait reculé les marchés. Les grands constructeurs automobiles américains, en particulier General Motors (-3,37%, à 37,17 dollars) et Ford (-1,72%, à 11,44 dollars), ont annoncé avoir vendu moins de voitures neuves qu’espéré le mois dernier. Cette annonce a fait de l’ombre aux bons chiffres de l’industrie aux États-Unis. L’activité manufacturière a connu un ralentissement au mois de mars, mais cette baisse s’est avérée moins importante que prévu.

En Europe

Les Bourses européennes ont terminé en baisse pénalisées par le repli des valeurs automobiles et bancaires, les investisseurs n'ayant guère salué de bons indicateurs d'activité de part et d'autre de l'Atlantique. 

Le Bel 20 a perdu 0,43% à 3.800,44 points. À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,71% à 5.085,91 points. Le Footsie britannique a reculé de 0,55% et le Dax allemand a cédé 0,45%. L'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,7%.

A l'agenda

Euro zone

• 11h00 Ventes au détail /février
• 
15h30 Discours de Mario Draghi à l'occasion du lancement du nouveau billet de 50 euros

États-Unis

• 14h30 Balance commerciale / février
• 16h00 Commandes à l'industrie / février

Valeurs à suivre

• Aedifica: élargissement de son portefeuille néerlandais
• Euronav: publication du rapport annuel
• Euronext: signature lundi d'un accord avec ICE Clear Netherlands 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés