Les marchés calent en attendant les résultats trimestriels

Wall Street a fini proche de l'équilibre lundi sans actualité économique marquante, les investisseurs ne semblant pas s'affoler pas du regain de tensions internationales. En Europe, les marchés ont peiné à trouver leur élan.

Wall Street

Les marchés américains ont longtemps hésité avant d’imprimer une tendance claire ce lundi en l’absence d’actualité économique majeure et face à un contexte géopolitique tendu. Après des allers-retours dans le rouge, les indices ont très timidement engrangé les gains en fin de séance grâce, notamment, à une nouvelle hausse des cours pétroliers et la bonne forme du secteur immobilier. Le Dow Jones a avancé de 0,01% à 20.658,02 points. Le S&P 500 a pris 0,07% à 2.357,16 points. Le Nasdaq a profité de la bonne tenue de l’action Tesla pour s’adjuger 0,05%, à moins de dix longueurs des 5.900 points.

En Europe

Les Bourses européennes ont peiné à trouver leur élan lundi, finissant pour la plupart en baisse ou proche de l'équilibre, en raison du retour des risques géopolitiques et de l'incertitude politique en Europe. L'Eurostoxx 50 cédait 0,44%

L'indice CAC 40 de la Bourse de Paris a perdu 27,83 points à 5.107,45 points (-0,54%), dans un volume d'échanges très faible de 2,5 milliards d'euros. Sur le front des valeurs, le secteur bancaire a fait partie des plus fortes baisses sur l'indice CAC 40, Société Générale reculant de 1,42%, à 45,86 euros, Crédit Agricole de 1,47%, à 12,39 euros et BNP Paribas de 1,48%, à 60 euros. Air France-KLM a bondi de 4,03%, à 7,23 euros, dynamisé par une hausse de 5,0% du nombre de passagers transportés en mars sur un an.

A Londres, l'indice FTSE-100 finissait proche de l'équilibre en cédant 0,01% à 7.348,94 points. Les spécialistes de l'or Fresnillo (-2,52% à 1.583,00 pence) et Randgold (-2,43% à 7.230,00 pence) ont reculé, subissant quelques prises de bénéfices. Les laboratoires pharmaceutiques se sont illustrés avec Hikma Pharmaceuticals gagnant 3,29%, à 1.946 pence, et Smith et Nephew prenant 1,29% à 1.252 pence.

Francfort a fini en légère baisse, le Dax reculant de 0,20% à 12.200,52, points. Parallèlement, le MDax des valeurs moyennes a fini quasi stable (-0,02%) à 24.197,93 points. Parmi les valeurs, Lufthansa a soutenu l'indice Dax avec une forte progression de 2,45% à 15,27 euros. Thyssenkrupp a également avancé de 0,42% à 22,65 euros, après avoir annoncé vendredi vouloir économiser environ 500 millions d'euros sur les trois prochaines années dans son activité sidérurgique.En bas du tableau, Deutsche Post a cédé 0,84% à 31,29 euros, tandis que l'énergéticien RWE a reculé de 0,60% à 15,66 euros et l'équipementier sportif Adidas de 0,50% à 177,40 euros.

Bruxelles a terminé quasi inchangée, l'indice Bel-20 des principales valeurs progressant de 0,07% à 3.822,08 points. Le groupe de technologies Galapagos, qui avait enregistré la plus forte baisse de l'indice (-1,82%) vendredi, a tiré le Bel-20 vers le haut: +1,26% à 84,11 euros. Parmi les valeurs dans le rouge, le groupe énergétique Engie a affiché la pire performance: -1% à 13,32 euros.

Les valeurs à suivre

→ L'agenda du mardi 11 avril

Economie/Finance

Royaume-Uni

  • 10h30 Inflation / février

Allemagne

  • 11h00 Indice ZEW du sentiment des investisseurs / avril

Eurozone

  • 11h00 Production industrielle en zone euro / février

Entreprises

Belgique

France

  • Faurecia: CA du T1 (après Bourse)
  • GTT / CA du T1 (après Bourse)

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés