Les marchés ont fini tête-bêche face aux perspectives contrastées

Les principales Bourses européennes ont terminé en hausse mercredi dans des marchés prudents, tirées par des valeurs bancaires qui ont profité d'un regain d'optimisme avant un sommet européen, dimanche à Bruxelles, crucial pour la zone euro. A l'inverse, Wall Street a chuté sous le poids des craintes relatives à l’économie américaine. L’enquête de conjoncture de la Réserve Fédérale, le Livre Beige, a fait état hier d’une croissance modeste, mais associée de perspectives de plus en plus floues sur la solidité de la reprise.

Les principales Bourses européennes ont terminé en hausse mercredi dans des marchés prudents, tirées par des valeurs bancaires qui ont profité d'un regain d'optimisme avant un sommet européen, dimanche à Bruxelles, crucial pour la zone euro.

Le président français Nicolas Sarkozy s'est envolé avant la clôture des Bourses pour Francfort, où il doit préparer ce sommet avec la chancelière allemande Angela Merkel et d'autres hauts responsables.

"Les rumeurs selon lesquelles la France et l'Allemagne se sont mises d'accord pour augmenter le fonds de secours a donné l'espoir d'une résolution rapide" de la crise en zone euro.

Autre soutien aux marchés, la capacité d'intervention du Fonds européen de stabilité financière (FESF) devrait être portée à 2.000 milliards d'euros lors du sommet à Bruxelles dimanche, a-t-on appris mercredi de source diplomatique. Alors que, jusqu'ici, Paris et Berlin semblaient divisées sur son renforcement.

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,52% à 3.157,34 points. BNP Paribas a caracolé en tête de la cote (+6,15%). La Société Générale a gagné 1,09% et le Crédit Agricole (+1,50%).

A Londres, l'indice Footsie-100 a gagné 0,74% à 5.450,49 points. Royal Bank of Scotland a progressé de 3,07% , Lloyds Banking Group de 3,38% et Barclays de 2,48%.

La Bourse de Francfort a clos en hausse de 0,61% à 5.913,53 points. Les valeurs bancaires (Deutsche Bank +4,22%, Commerzbank +4,68%) et de l'assurance (Allianz +4,34% ) ont été portées par l'espoir des marchés.

La Bourse de Bruxelles a perdu 0,13% à 2.134,33 points, malgré la progression de l'assureur Ageas (ex-Fortis, + 3,18% à 1,39 euro) et Dexia (+ 1,65% à 61 centimes). Parmi les baisses, le groupe de métallurgie Umicore, qui doit publier ses résultats du 3e trimestre jeudi, a perdu 3,18% à 18,05 euros. L'opérateur de téléphonie mobile Mobistar, dont les résultats du 3e trimestre sont aussi attendus jeudi, a perdu 1,22% à 41,75 euros.

Sur le marché élargi, la séance a été marquée par la dégringolade de l’action Euronav : elle a perdu 15,06% pour titrer à 3,27 euros à la clôture.



Wall Street déforcée par Apple, déprimée par la Fed

Au lendemain d’un rally sur les bancaires, Wall Street a chuté sous le poids des craintes relatives à l’économie américaine. L’enquête de conjoncture de la Réserve Fédérale, le Livre Beige, a fait état hier d’une croissance modeste, mais associée de perspectives de plus en plus floues sur la solidité de la reprise. Les actions, portées par le rebond de 15 % des mises en chantier en septembre et une augmentation des prix à la consommation conforme aux prévisions, sont ainsi retournées à la baisse malgré de bons résultats d’entreprises. En conséquence, l’indice Dow Jones a perdu 0,63 % à 11.504 points et le Nasdaq 2,01 % à 2.604,04.

Le Nasdaq, à forte pondération technologique, a été plombé par la chute de 5,59%, à 398,62 dollars, de l'action Apple. Le titre du fabricant d'iMac, d'iPhone et d'Ipad a pâti du fait que le groupe a annoncé mardi soir des résultats inférieurs aux attentes pour la première fois depuis des années, en raison de ventes décevantes de son produit phare, l'iPhone.

L’action Morgan Stanley a signé une hausse virtuelle de 0,06 % à 16,64 USD. La deuxième banque américaine d’investissement a annoncé un bénéfice (2,15 milliards de dollars) soutenu par un effet comptable qui trouve son origine dans une nouvelle valorisation de sa dette.

L’action American Express a cédé 1,18 % à 46,13 dollars. Le groupe financier a publié après Bourse un bénéfice net de 1,24 milliard de dollars (+13 %) meilleur que prévu, assorti d’un chiffre d’affaires en hausse de 9 %.

L’action eBay s’est dépréciée de 2,04 % à 33,18 dollars. Le groupe de distribution en ligne a publié un bénéfice net de 491 millions de dollars (hausse de 14 %) conforme aux attentes, et a légèrement relevé ses prévisions. Le chiffre d’affaires (+32 % à 2,97 milliards) dépasse tout juste les attentes (2,91 mds).


A l'agenda

Zone euro
- Confiance du consommateur zone euro pour le mois d’octobre, à 16h

Allemagne
- Prix à la production pour le mois de septembre, à 8h
- Conseil des gouverneurs de la BCE, pas de décision sur les taux attendue

Etats-Unis
- Inscriptions au chômage pour la semaine achevée le 15 octobre, à 14h30
- Indicateurs avancés pour le mois de septembre, à 16h
- Indice Philly Fed pour le mois d’ octobre, à 16h
- Ventes de logements anciens pour le mois de septembre, à 16h

Espagne
- Emission obligataire du Trésor espagnol de 3,25 à 4,25 milliards d'euros d'obligations à 10 ans


Valeurs à suivre

- Mobistar: résultats trimestriels
- Umicore: trading update
- CMB: résultats trimestriels


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés